Comment gérer et prévenir les symptômes du lupus

certaines thérapies peuvent aider à soulager les symptômes et des mesures de mode de vie peuvent améliorer la qualité de vie d'une personne touchée par le Lupus.

Le lupus est une maladie auto-immune complexe avec une grande variété de symptômes. En tant que maladie systémique, il peut affecter n’importe quelle partie du corps. Bien que la cause reste inconnue et qu’il n’existe actuellement aucun remède, certaines thérapies peuvent aider à soulager les symptômes et des mesures de mode de vie peuvent améliorer la qualité de vie d’une personne.

Symptômes du lupus

Les symptômes du lupus peuvent varier d’une personne à l’autre, mais il existe certains signes courants qui peuvent indiquer la présence de la maladie. Les personnes devraient consulter un médecin si elles présentent souvent des douleurs et raideurs articulaires, des éruptions cutanées, en particulier sur le nez et les joues, et de la fatigue. Une perte de poids, des ganglions enflés, une sensibilité à la lumière et une mauvaise circulation dans les doigts sont également des signes qui peuvent indiquer le lupus.

Prévention des poussées de lupus

Il n’existe aucun moyen de prévenir le lupus, mais savoir ce qui déclenche une poussée peut aider une personne atteinte de la maladie à être mieux préparée lorsque cela se produit. Voici quelques choses qui peuvent réduire le risque à la fois de l’apparition du lupus chez les personnes à risque et d’une poussée.

Éviter l’exposition au soleil

L’exposition au soleil peut déclencher des éruptions cutanées et d’autres symptômes chez certaines personnes atteintes de lupus, notamment la fatigue et les douleurs articulaires. Les personnes sensibles à la lumière ultraviolette (UV) doivent éviter autant que possible le soleil. Si cela est inévitable, il est recommandé d’utiliser une crème solaire d’indice de protection solaire (IPS) élevé de 50+ qui protège à la fois des rayons UVA et UVB, et de porter des vêtements couvrant le corps.

Éviter certains médicaments

Certains médicaments sur ordonnance peuvent déclencher des symptômes du lupus. Il est recommandé de vérifier auprès d’un médecin si de nouveaux médicaments risquent de poser problème. Certains médicaments couramment associés au déclenchement de symptômes du lupus comprennent les somnifères à base de mélatonine, les antibiotiques Bactrim et Septra, et environ 80 autres médicaments.

Éviter certains aliments

Certains aliments et suppléments peuvent aggraver les symptômes du lupus chez certaines personnes. Par exemple, l’ail, les graines germées d’alfalfa et l’échinacée peuvent avoir des propriétés qui stimulent le système immunitaire, ce qui peut être problématique pour les personnes atteintes de lupus. Il est recommandé d’éviter ces aliments et suppléments si vous avez le lupus.

Éviter les toxines

La fumée de cigarette, l’alcool et certaines substances chimiques utilisées au travail ou dans d’autres contextes peuvent déclencher des changements génétiques pouvant entraîner le lupus. Il est donc recommandé d’éviter autant que possible ces toxines.

Traitement du lupus

Bien qu’il n’y ait pas de remède pour le lupus, il existe plusieurs types de médicaments qui peuvent aider à gérer les symptômes et à prévenir les poussées. Le médecin ou le rhumatologue qui traite le lupus développera un plan de traitement en fonction de la gravité et de l’emplacement des symptômes, ainsi que de l’âge, du sexe, de la santé, des symptômes et du mode de vie de la personne atteinte.

Types de médicaments utilisés pour traiter le lupus

Les médicaments couramment utilisés pour traiter le lupus comprennent :

  • Les médicaments anti-inflammatoires, qui réduisent le gonflement et soulagent la douleur.
  • Les antipaludéens, qui contrôlent les symptômes à long terme.
  • Les corticostéroïdes, qui peuvent être utilisés sous forme de crèmes pour les éruptions cutanées ou d’injections pour les problèmes rénaux.
  • Les immunosuppresseurs, qui réduisent l’activité du système immunitaire.
  • Les thérapies hormonales, telles que le DHEA, une hormone masculine légère, qui peut traiter certains symptômes.

Il est important de noter que chaque personne atteinte de lupus est unique, et le plan de traitement doit être adapté à ses besoins spécifiques. Les médicaments et les doses peuvent être ajustés au fil du temps en fonction de l’évolution de la maladie.

Nouvelles approches de traitement

Des recherches récentes ont suggéré que certains traitements nouveaux et innovants pourraient être utilisés à l’avenir pour traiter le lupus. Par exemple, des études ont montré que des changements dans la flore intestinale pourraient affecter la réponse immunitaire chez les personnes atteintes de lupus néphrite. Des traitements tels que la transplantation fécale, les changements alimentaires et l’utilisation de biothérapeutiques vivants pourraient être envisagés.

La transplantation fécale consiste à appliquer une solution de matières fécales d’un donneur sur la muqueuse intestinale d’une autre personne pour modifier sa flore intestinale. Les biothérapeutiques vivants, quant à eux, font référence à des traitements contenant des micro-organismes vivants qui peuvent modifier l’équilibre de la flore intestinale.

Cependant, il convient de noter que ces approches de traitement sont encore en cours de recherche et de développement, et il faudra plus d’études avant qu’elles puissent être utilisées en toute sécurité et efficacement.

Gestion du lupus au quotidien

Outre les médicaments, il existe également des approches de style de vie qui peuvent aider à faire face aux symptômes du lupus ou à réduire le stress associé à la vie avec une maladie chronique. Voici quelques exemples :

  • Pratiquer le yoga, le tai-chi, la méditation et d’autres techniques de relaxation.
  • Maintenir une activité physique régulière, comme la natation ou la marche.
  • Fixer des priorités pour le travail et s’assurer de disposer de suffisamment de temps de repos.
  • Utiliser un écran solaire d’indice de protection solaire (IPS) élevé et se couvrir avec un chapeau et des vêtements à manches longues lors de l’exposition au soleil.
  • Suivre un régime alimentaire sain et équilibré, pauvre en sel et en sucre.
  • Appliquer de la chaleur sur les articulations douloureuses ou prendre un bain chaud.
  • Éviter de fumer, car cela peut déclencher ou aggraver les symptômes.
  • Respecter tous les rendez-vous médicaux et suivre les instructions du médecin.

Il est également important de souligner que les femmes atteintes de lupus qui sont enceintes ou qui envisagent de le devenir doivent consulter un médecin dès que possible. Il existe un risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré si les symptômes du lupus sont actifs. Il est donc essentiel d’obtenir des conseils médicaux et un soutien appropriés pour réduire les risques pendant la grossesse

Le lupus est une maladie auto-immune complexe qui peut affecter différentes parties du corps. Bien qu’il n’y ait pas de remède, il existe plusieurs approches de gestion des symptômes et de prévention des poussées. En évitant l’exposition au soleil, certains médicaments, certains aliments et certaines toxines, il est possible de réduire le risque de développer ou d’aggraver les symptômes du lupus. De plus, un traitement médicamenteux adapté et des approches de style de vie saines peuvent aider à contrôler la maladie et à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de lupus.

Il est important de travailler en étroite collaboration avec un médecin spécialiste du lupus pour développer un plan de traitement personnalisé. De plus, la recherche continue dans le domaine du lupus permet d’explorer de nouvelles approches de traitement qui pourraient offrir de l’espoir aux personnes atteintes de cette maladie chronique.

 

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn