Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Accélération du vieillissement : une explication de la hausse des cas de cancer chez les jeunes

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'École de médecine de l'Université de Washington suggère que l'accélération du vieillissement biologique pourrait être responsable de l'augmentation du cancer chez les jeunes adultes.

Le cancer est une maladie qui touche de plus en plus de jeunes adultes. Des études récentes ont montré une augmentation de l’incidence du cancer chez les personnes de moins de 50 ans. Les chercheurs ne sont pas encore certains des causes de cette augmentation, mais une nouvelle étude suggère que l’accélération du vieillissement biologique pourrait être un facteur clé.

L’augmentation du cancer chez les jeunes adultes

Selon le rapport récent sur les statistiques du cancer de 2024 de l’American Cancer Society (ACS), les diagnostics de cancer du col de l’utérus et du côlon ont augmenté chez les jeunes hommes et femmes. Une autre étude a également révélé une augmentation de près de 79% de l’incidence de 29 types de cancers chez les jeunes adultes entre 1990 et 2019, avec une hausse de 28% des décès liés à ces cancers.
Bien que les scientifiques conviennent que des facteurs liés au mode de vie et à l’environnement sont impliqués dans cette augmentation, ils n’ont pas encore identifié toutes les causes exactes.

L’accélération du vieillissement biologique

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’École de médecine de l’Université de Washington suggère que l’accélération du vieillissement biologique pourrait être responsable de l’augmentation du cancer chez les jeunes adultes. Les résultats de cette étude, qui n’ont pas encore été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture, ont été présentés lors de la réunion annuelle de l’Association américaine pour la recherche sur le cancer en avril 2024.

Les chercheurs ont analysé les données de plus de 148 000 personnes participant à l’étude UK Biobank. Ils ont mesuré l’âge biologique de chaque participant en se basant sur neuf biomarqueurs sanguins, tels que l’albumine, la phosphatase alcaline, la créatinine, la protéine C-réactive et le glucose.
Si l’âge biologique d’un participant était supérieur à son âge chronologique, les chercheurs considéraient qu’il présentait un vieillissement accéléré.

Lien entre l’accélération du vieillissement et le risque de cancer précoce

Les résultats de l’étude ont montré que les individus nés en 1965 ou après présentaient une probabilité accrue de 17% de vieillissement accéléré par rapport à ceux nés entre 1950 et 1954. De plus, l’accélération du vieillissement était associée à un risque accru de développer certains types de cancers chez les jeunes adultes.

Les chercheurs ont constaté une augmentation de 42% du risque de cancer du poumon, de 22% du risque de cancer gastro-intestinal et de 36% du risque de cancer de l’utérus chez les individus présentant un vieillissement accéléré. De plus, l’accélération du vieillissement était également liée à un risque accru de cancer gastro-intestinal (16%) et de cancer de l’utérus (23%) chez les personnes de plus de 55 ans.

Perspectives futures et recommandations

Les chercheurs estiment que leurs résultats pourraient ouvrir de nouvelles voies pour la prévention et le dépistage du cancer chez les jeunes adultes. Ils suggèrent que les interventions visant à ralentir le vieillissement biologique pourraient être une nouvelle approche de la prévention du cancer. De plus, des efforts de dépistage ciblés sur les jeunes adultes présentant des signes de vieillissement accéléré pourraient permettre de détecter les cancers à un stade précoce.

Cependant, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats et mieux comprendre les liens entre l’accélération du vieillissement et le risque de cancer chez les jeunes adultes. Il est également important d’explorer les facteurs de mode de vie, tels que l’alimentation et l’activité physique, qui pourraient contribuer à ralentir le vieillissement biologique.

A retenir

L’augmentation du cancer chez les jeunes adultes est un problème préoccupant. L’étude sur l’accélération du vieillissement biologique offre de nouvelles perspectives pour mieux comprendre les causes de cette augmentation. Si les résultats de cette étude sont confirmés, cela pourrait ouvrir la voie à de nouvelles stratégies de prévention et de dépistage du cancer chez les jeunes adultes.
Il est important que les chercheurs continuent à approfondir leurs connaissances sur les mécanismes sous-jacents de l’accélération du vieillissement biologique et de son lien avec le risque de cancer. Cela permettra de développer des interventions plus efficaces pour prévenir le cancer chez les jeunes adultes et améliorer leur santé globale.

Les efforts de sensibilisation du public aux facteurs de risque liés au mode de vie, tels que l’alimentation équilibrée, l’activité physique régulière et la gestion du stress, sont également essentiels pour réduire l’incidence du cancer chez les jeunes adultes. La prévention reste la meilleure arme contre cette maladie dévastatrice.

 

5/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi