Vous souffrez des troubles de la thyroïde ? Vous devez éviter ces sept aliments

Si vous faites partie des millions des Français qui souffrent d’un trouble de la thyroïde, vous savez que la gestion de votre maladie peut être un combat quotidien. Bien qu’il n’existe pas de remède miracle aux problèmes de thyroïde, des changements alimentaires peuvent être utiles dans le cadre de votre plan de traitement global. Dans cet article de blog, nous vous proposons sept aliments à éviter si vous souffrez d’un trouble de la thyroïde. En suivant ces simples recommandations alimentaires, vous pouvez contribuer à maintenir votre thyroïde en bonne santé et à améliorer votre qualité de vie. À découvrir !

  1. Soja :

Le soja est un aliment goitrogène courant, ce qui signifie qu’il peut interférer avec la fonction thyroïdienne. Le soja contient des composés qui peuvent empêcher l’absorption de l’iode par la glande thyroïde, ce qui peut entraîner une hypertrophie de la glande (goitre). En outre, le soja contient des œstrogènes végétaux (phytoœstrogènes) qui peuvent imiter les effets des œstrogènes humains dans l’organisme. Des niveaux d’œstrogènes trop élevés ou trop bas peuvent perturber la production d’hormones thyroïdiennes et entraîner des déséquilibres.

  1. Légumes crucifères :

Lorsque vous avez un problème de thyroïde, il est important d’éviter les légumes crucifères. Ces légumes contiennent des goitrogènes, des composés qui peuvent interférer avec la capacité de la thyroïde à produire des hormones. En outre, les légumes crucifères contiennent des niveaux élevés d’iode. Pour les personnes souffrant de problèmes de thyroïde, un excès d’iode peut aggraver les symptômes. Cependant, il n’est pas nécessaire d’éliminer complètement ces légumes de votre alimentation. En les cuisant, vous pouvez réduire leur teneur en iode et les rendre plus sûrs à consommer.

  1. Lait et les produits laitiers :

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le lait et les produits laitiers font partie des aliments à éviter lorsque vous avez un problème de thyroïde. Tout d’abord, le lait et les produits laitiers contiennent des niveaux élevés d’iode, qui peuvent causer ou aggraver les problèmes de thyroïde. L’iode est essentiel à la production de l’hormone thyroïdienne, mais un excès d’iode peut en fait inhiber la fonction thyroïdienne. En outre, le lait et les produits laitiers peuvent également déclencher des réactions immunitaires chez les personnes souffrant de problèmes thyroïdiens, ce qui contribue à l’inflammation et aux problèmes de santé. Enfin, beaucoup de lait et de produits laitiers sont hautement transformés et contiennent des hormones et d’autres substances qui peuvent perturber le fonctionnement normal de la thyroïde.

  1. Viandes transformées :

Les viandes transformées sont riches en graisses saturées et en sodium, ce qui peut aggraver les symptômes et entraîner une prise de poids. Elles sont aussi souvent riches en iode, ce qui peut nuire au bon fonctionnement de la thyroïde. En outre, de nombreuses viandes transformées contiennent des conservateurs et d’autres produits chimiques qui peuvent être nocifs pour la thyroïde. Pour ces raisons, il est préférable de limiter votre consommation de viandes transformées si vous avez un problème de thyroïde. Privilégiez plutôt les céréales complètes, les sources de protéines maigres, les légumes et fruits frais. Ces aliments contribueront à améliorer votre fonction thyroïdienne et à maîtriser vos symptômes.

  1. Caféine :

La caféine est un stimulant, ce qui signifie qu’elle peut augmenter l’activité de la glande thyroïde. Chez les personnes souffrant d’un trouble thyroïdien, cela peut amener la glande à produire trop d’hormones thyroïdiennes, ce qui entraîne des symptômes tels que l’anxiété, les palpitations cardiaques et l’insomnie. La caféine peut également interférer avec l’absorption des médicaments pour la thyroïde, ce qui les rend moins efficaces pour traiter la maladie. En outre, elle est un diurétique qui peut amener à la déshydratation. Ce phénomène est particulièrement dangereux pour les personnes atteintes d’hyperthyroïdie, car la déshydratation peut déclencher un état potentiellement mortel appelé crise thyréotoxique. Pour ces raisons, il est primordial pour les personnes souffrant de troubles thyroïdiens d’éviter la caféine.

  1. Alcool :

La consommation d’alcool est un déclencheur courant des problèmes de thyroïde. La consommation d’alcool réduit la production d’hormones thyroïdiennes. Comme il peut de plus interférer avec l’absorption de l’iode, qui est primordial au bon fonctionnement de la glande thyroïde. En outre, la consommation d’alcool peut augmenter le risque de développer une maladie thyroïdienne auto-immune, dans laquelle le corps attaque la glande thyroïde. Si vous avez un problème de thyroïde, il est recommandé d’éviter carrément l’alcool. Si vous devez boire, faites-le avec modération et prenez l’avis de votre médecin au préalable.

  1. Le sucre :

Lorsque vous avez un problème de thyroïde, il est important d’éviter autant que possible les aliments sucrés. Le sucre peut interférer avec la production d’hormones thyroïdiennes et peut également provoquer une inflammation. En outre, le sucre peut aggraver les symptômes d’un problème thyroïdien existant, comme la dépression, la fatigue et la prise de poids. Une fois le sucre serait banni de votre alimentation, vous pouvez remarquer une différence positive dans votre santé globale. Vous aurez plus d’énergie, vous perdrez du poids et votre humeur s’améliorera. Donc, si vous cherchez à améliorer la santé de votre thyroïde, réduire ou éliminer le sucre de votre alimentation est un bon point de départ.

Hormis l’alimentation, qu’est-ce qui pourrait améliorer la santé de votre thyroïde ?

Il existe d’autres éléments à prendre en compte, en plus de surveiller votre alimentation. L’exercice est important, car il participe à l’amélioration de la circulation et à la réduction du stress. Il est également essentiel de dormir suffisamment, car la fatigue peut aggraver les symptômes de la thyroïde. Enfin, il est essentiel de gérer votre niveau de stress, puisque celui-ci peut déclencher ou aggraver les problèmes de thyroïde.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.