Les symptômes des problèmes de la thyroïde

Les problèmes de thyroïde, tels que l'hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive) et l'hypothyroïdie (thyroïde sous-active), peuvent avoir des effets opposés sur le corps.

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à l’avant du cou, juste en dessous de la boîte vocale. Elle sécrète quatre hormones qui régulent le métabolisme et contrôlent de nombreuses fonctions importantes du corps. Les problèmes de thyroïde, tels que l’hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive) et l’hypothyroïdie (thyroïde sous-active), peuvent avoir des effets opposés sur le corps.

L’hyperthyroïdie : symptômes et conséquences

L’hyperthyroïdie se produit lorsque la thyroïde produit plus d’hormones que nécessaire. Les symptômes de ce trouble comprennent la nervosité, l’irritabilité, la fatigue, les troubles du sommeil, la faiblesse musculaire, la sensibilité à la chaleur, les tremblements des mains, les battements cardiaques rapides et irréguliers, les selles fréquentes ou la diarrhée, ainsi que la perte de poids.

Si les symptômes de l’hyperthyroïdie ne sont pas traités, des complications graves peuvent survenir. Par exemple, la maladie de Graves, qui est une maladie auto-immune, peut provoquer des éruptions cutanées inhabituelles ressemblant à des urticaires. Elle peut également entraîner un gonflement des jambes et des bras, une perte de poids importante, une faiblesse musculaire et une insuffisance cardiaque.

L’hypothyroïdie : symptômes et conséquences

L’hypothyroïdie est le contraire de l’hyperthyroïdie : elle se produit lorsque la thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones. Les symptômes de ce trouble comprennent la fatigue, la prise de poids, le visage bouffi, la sensation constante de froid, les douleurs articulaires et musculaires, la constipation, la peau et les cheveux secs, la dépression, la diminution de la sudation et la confusion mentale.

Outre les symptômes courants, il existe également des signes moins fréquents qui peuvent indiquer une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie. Par exemple, un taux de cholestérol bas peut être un signe d’hyperthyroïdie, tandis qu’un taux de cholestérol élevé peut indiquer une hypothyroïdie. De plus, certains problèmes de peau, tels que l’enflure des jambes et des bras, ainsi que l’apparition d’une éruption cutanée bosselée sur le visage, peuvent être liés à la maladie de Graves.

Il est important de consulter un professionnel de la santé si vous présentez des symptômes de problèmes de thyroïde. Certains symptômes peuvent nécessiter des soins médicaux d’urgence. Par exemple, une crise thyroïdienne est une condition rare mais très grave qui peut se produire en cas d’hyperthyroïdie non traitée. Elle se caractérise par une augmentation dangereuse des symptômes, tels qu’une fréquence cardiaque très élevée, une forte fièvre, des diarrhées, de l’agitation, des délires et une perte de conscience.

L’hypothyroïdie peut également entraîner une autre urgence médicale appelée coma myxédémateux. Ce coma est déclenché par un traumatisme, une infection, le froid ou certains médicaments. Il provoque une baisse de la température corporelle et de la tension artérielle, ainsi qu’une perte de conscience, pouvant entraîner la mort.

Diagnostic et traitement

Pour déterminer si vous avez un problème de thyroïde, un professionnel de la santé peut effectuer un examen physique, poser des questions sur vos antécédents médicaux et vos symptômes, et vous prescrire des tests sanguins pour vérifier vos niveaux d’hormones thyroïdiennes. Des tests d’imagerie, tels qu’une échographie ou une scintigraphie de la thyroïde, peuvent également être nécessaires.

Le traitement des problèmes de thyroïde dépendra de la nature du trouble. Pour une thyroïde hyperactive, les options de traitement comprennent les médicaments antithyroïdiens, les bêtabloquants, la radiothérapie à l’iode et, dans certains cas, la chirurgie. Pour l’hypothyroïdie, le traitement le plus courant consiste à prendre des médicaments de remplacement hormonal, tels que la lévothyroxine.

Il n’existe pas de régime alimentaire spécifique pour l’hyperthyroïdie, mais certains aliments peuvent affecter l’efficacité des médicaments thyroïdiens. Il est recommandé de limiter votre consommation d’iode et d’être attentif à la consommation de soja, de sélénium et de légumes crucifères.

Les problèmes de thyroïde peuvent entraîner divers symptômes et complications. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié. Avec un suivi médical régulier et un traitement adéquat, les symptômes peuvent s’améliorer et la qualité de vie peut être maintenue.

Remarque : Les informations fournies dans cet article sont à titre informatif seulement et ne doivent pas être considérées comme des conseils médicaux. Consultez toujours un professionnel de la santé qualifié pour des conseils spécifiques à votre situation.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn