Tout ce qu’on doit savoir sur l’ail

Tout ce qu’on doit savoir sur l’ail

L’ail ou allium sativum offre des bienfaits extraordinaires (culinaires, cosmétiques et thérapeutiques). De la famille des alliacées, il tient sa provenance à l’Asie Centrale notamment au Xinjiang, Kazakhstan et Tadjikistan. Cette plante herbacée est très utilisée depuis des millénaires par les égyptiens.  Appelé garlic en anglais, cette médication est immunostimulante, antioxydante et anti cancéreuse.  C’est aussi un végétal anticoagulant, hypolipidémiant et chélateur. Elle cumule des composants effectifs : allocine, composés soufrés, sélénium, inuline, glucide, ajoène, huile essentielle et vitamines (A, B, C, E).

Ses vertus curatives exceptionnelles

L’ail traite naturellement l’athérome, les crampes abdominales, le rhume, les mycoses du pied, les irritations gastriques et les affections cutanées. Il favorise la diminution des taux de triglycérides et de cholestérol dans le sang. Il sert aussi à lutter contre l’hypertension artérielle et atténue les risques de maladies liées au cœur.

Le fait de manger régulièrement 3 g d’ail favorise vraisemblablement la prévention de divers cancers (du rectum, du côlon, du cerveau, du sein, de la gorge et de l’estomac).

Toutes les options disponibles en phytothérapie

L’ail est un fidèle compagnon de la santé, la beauté et le bien-être. Plusieurs éventualités d’utilisations s’offrent à vous. En effet, il est commercialisé sous plusieurs aspects : nature, poudre, emplâtre, crème, lotion, extrait, savon, décoction, shampoing, pommade, infusion, écrasé, teinture, déshydraté ou huile. Ce sont ses gousses qui sont employées pour profiter de tous ses bienfaits curatifs.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Une alimentation possédant des beaucoup valeurs nutritives.

L’ail est une herbette très renommée et habituellement employée dans la gastronomie. Il dispose d’une forte odeur et d’une saveur assez piquante. Les effets de cette plante sur l’organisme dépendent notamment de la façon dont on le prépare. Voici toute une variance :

  • Pâtes à l’ail, fondue au fromage ou bonbon.
  • La fleur et la tige peuvent être mangées cuites (à la vapeur), crues (en vinaigrette), grillées ou méticuleusement sautées.
  • Pour aromatiser les salades, les tartes et les omelettes.
  • Utiliser dans la fabrication des beurres.
  • Condiment exceptionnel qui donne du goût à différentes recettes (sauces, beignets, pizzas, riz cantonnais, légumes sautés…).
  • Employer pour la macération des barbecues, des viandes et poissons rôties.

Pour les soins capillaires, cette plante potagère traite gracieusement les pellicules, facilite la pousse des cheveux, donne du volume et lutte contre la chute des cheveux.

Est-ce qu’il provoque des gênes ou des risques pour la santé ?

L’ail est très légèrement toxique et ne présente pas de danger. Par contre, il n’est pas recommandé en cas de porphyrie, d’anémie et de traitement anticoagulant. Une consommation importante peut provoquer des nausées, des vomissements, des crampes abdominales et des maux de tête. Beaucoup de personne ne supportent pas non plus son odeur intense il s’avère souvent être source de mauvaise haleine. Pour ce qui est de la posologie ou la mesure idéale, une consultation médicale est indispensable.