Rythme cardiaque sain pendant l’effort âge par âge

Explorons ici les différentes zones de rythme cardiaque, l'estimation de votre fréquence cardiaque maximale ainsi que  des conseils pour améliorer votre capacité aérobie.

Le rythme cardiaque est un indicateur important de la façon dont votre cœur fonctionne pendant une activité physique. Mesuré en battements par minute (BPM), le rythme cardiaque peut fournir des informations précieuses sur l’intensité de votre entraînement et vous aider à atteindre vos objectifs de conditionnement physique. Explorons ici les différentes zones de rythme cardiaque, l’estimation de votre fréquence cardiaque maximale ainsi que  des conseils pour améliorer votre capacité aérobie.

Qu’est-ce que le rythme cardiaque ?

Le rythme cardiaque correspond au nombre de battements que votre cœur effectue en une minute. Il est généralement mesuré en prenant votre pouls à l’artère carotide située sur le côté de votre cou ou à l’artère radiale située du côté du pouce de votre avant-bras. Comptez le nombre de battements pendant 60 secondes pour obtenir votre rythme cardiaque.

Le rythme cardiaque est divisé en différentes zones, qui peuvent être utilisées pour surveiller l’intensité de votre activité physique. Ces zones sont basées sur un pourcentage de votre fréquence cardiaque maximale, c’est-à-dire la vitesse maximale à laquelle votre cœur peut pomper avec un effort maximal. La fréquence cardiaque maximale varie d’une personne à l’autre et peut être estimée en utilisant la formule simple de 220 moins votre âge.

Estimation de la fréquence cardiaque maximale

Pour estimer votre fréquence cardiaque maximale, vous pouvez utiliser la formule 220 moins votre âge. Voici quelques exemples :

  • Si vous avez 20 ans, votre fréquence cardiaque maximale estimée est de 200 BPM.
  • Si vous avez 35 ans, elle est de 185 BPM.
  • Si vous avez 50 ans, elle est de 170 BPM.
  • Si vous avez 70 ans, elle est de 150 BPM.

Il est important de noter que cette estimation est approximative et qu’il est préférable de mesurer votre fréquence cardiaque maximale lors d’un exercice intense, comme un test d’effort. Cependant, cette estimation peut être utilisée comme un guide approximatif pour surveiller vos zones de rythme cardiaque.

Utilisation des zones de rythme cardiaque

Les zones de rythme cardiaque sont utiles pour évaluer l’intensité de votre activité physique. En général, vous devriez faire de l’exercice dans la plage de 50% à 85% de votre fréquence cardiaque maximale. Si vous débutez, visez plutôt le bas de cette fourchette. Vous pouvez également choisir votre zone cible en fonction de vos objectifs d’exercice.

Les zones de rythme cardiaque sont divisées en cinq niveaux, chacun correspondant à une plage de pourcentage de la fréquence cardiaque maximale. Voici un aperçu de chaque zone :

Zone 1 : 50% à 60% de la fréquence cardiaque maximale

La zone 1 est considérée comme « très légère ». Dans cette zone, vous pouvez facilement maintenir une conversation tout en faisant de l’exercice. Des exemples d’exercices de zone 1 incluent la marche à un rythme tranquille et les étirements.

Zone 2 : 60% à 70% de la fréquence cardiaque maximale

La zone 2 est considérée comme « légère ». Vous pouvez toujours parler pendant l’exercice, mais votre rythme s’accélère par rapport à la zone 1. Par exemple, vous pourriez marcher à un rythme plus soutenu ou faire du jogging lentement.

Zone 3 : 70% à 80% de la fréquence cardiaque maximale

La zone 3 correspond à une intensité « modérée ». À ce niveau, votre endurance cardiaque et pulmonaire s’améliorent, ce qui signifie que vous pouvez faire de l’exercice plus longtemps sans prendre de pause. Si vous courez, vous devez respirer plus fort et vous pouvez parler, mais seulement en phrases courtes.

Zone 4 : 80% à 90% de la fréquence cardiaque maximale

La zone 4 correspond à un effort « intense ». Vous ne pouvez pas maintenir cet effort pendant de longues périodes. Votre respiration est plus rapide, mais vous pouvez encore prononcer un mot ou deux si nécessaire. Les exercices de cette zone améliorent la vitesse et les performances globales sur de courtes périodes, comme les sprints.

Zone 5 : 90% à 100% de la fréquence cardiaque maximale

La zone 5 correspond à un effort « maximum ». Vous donnez tout ce que vous avez à ce stade. Vous ne pouvez plus parler et l’activité est très courte, comme sprinter aussi rapidement que possible.

Pourquoi le rythme cardiaque est important

Le rythme cardiaque est un indicateur précieux de l’intensité de votre activité physique. Il peut vous aider à vous assurer que vous atteignez votre objectif d’effort pendant l’exercice et à éviter de vous surentraîner. En fonction de votre objectif d’exercice, vous pouvez choisir la zone de rythme cardiaque qui correspond le mieux à vos besoins.

L’effort physique est également lié à la consommation de calories. Plus votre rythme cardiaque est élevé, plus vous brûlez de calories pendant l’exercice. Cela peut être utile si vous cherchez à perdre du poids ou à maintenir un poids santé.

Mesure du rythme cardiaque au repos

Le rythme cardiaque au repos correspond au nombre de battements par minute lorsque vous êtes au repos. Il est préférable de mesurer votre rythme cardiaque au repos dès le matin, avant d’avoir pris votre café ou mangé, alors que vous êtes encore au lit. Pour ce faire, trouvez votre pouls à la base de votre cou ou sur le côté du poignet. Placez les coussinets de votre index et de votre majeur légèrement sur l’artère et comptez le nombre de battements pendant une minute complète pour obtenir une mesure précise.

Un rythme cardiaque au repos normal se situe généralement entre 60 et 100 battements par minute pour les adultes. Cependant, de nombreux facteurs peuvent affecter votre rythme cardiaque au repos. Par exemple, le stress peut augmenter votre rythme cardiaque, tandis que les coureurs de longue distance peuvent avoir un rythme cardiaque au repos plus bas, autour de 40 à 50 battements par minute.

Comment améliorer votre capacité aérobie

La capacité aérobie correspond à la capacité de votre corps à utiliser l’oxygène efficacement pendant l’exercice. Si vous n’êtes pas un athlète ou que vous ne vous entraînez pas pour un sport spécifique, vous devriez viser un niveau d’activité modéré (zone 3) pour améliorer votre santé cardiaque et votre capacité aérobie.

Pour les adultes, il est recommandé de faire 150 minutes d’exercice aérobie d’intensité modérée par semaine. Cela peut être facilement accompli en faisant de l’activité physique pendant 30 minutes, cinq jours par semaine.

Il peut être difficile de mesurer votre rythme cardiaque pendant l’exercice, mais l’utilisation d’un appareil comme une montre connectée peut vous aider. Les moniteurs de fréquence cardiaque qui utilisent une sangle pectorale sont plus précis. Assurez-vous de consulter votre professionnel de santé avant de commencer un nouveau programme d’exercice pour vous assurer que l’entraînement en fonction des zones de rythme cardiaque est approprié pour vous.

Le rythme cardiaque est un indicateur précieux de votre effort pendant l’exercice. En utilisant les zones de rythme cardiaque, vous pouvez ajuster l’intensité de votre entraînement pour atteindre vos objectifs de conditionnement physique. Il est important de surveiller votre fréquence cardiaque pendant l’exercice, mais n’oubliez pas de consulter votre professionnel de santé avant de commencer un programme d’exercice intensif.

En améliorant votre capacité aérobie et en maintenant un rythme cardiaque sain, vous pouvez profiter d’une vie longue et en bonne santé. Alors, n’oubliez pas de vous entraîner régulièrement et de respecter les recommandations de santé publique pour maintenir un mode de vie actif et équilibré.

4.7/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn