Huiles végétales

L’origine et les propriétés de l’huile végétale d’arnica

L’huile végétale d’arnica découle d’une pression à froid des fleurs d’arnica. Une graminée de la même famille que les astéracées, cette plante à fleurs jaune pousse dans les montagnes. Implantée notamment dans les pâturages (entre 1200 et 2800 m d’altitude) d’Europe Centrale et de France. Elle se développe facilement sur des sols siliceux et pauvres en éléments nutritifs. Elle fleurit particulièrement en été et en printemps. Ce sont ces fleurs qui sont macérées dans une huile végétale neutre pour donner naissance par la suite l’HV d’arnica. Depuis de nombreux siècles, elle s’utilise pour faire disparaître les ecchymoses et pour soigner les entorses et les foulures. Efficace en cas de contusion, l’huile d’arnica est l’allié des sportifs. Traditionnellement, il s’emploie pour calmer les contractures avant ou après l’effort ou pour récupérer après la dépense physique.

Huile végétale d’arnica : compositions du liquide

La qualité de l’huile d’arnica dépend de nombreux critères les conditions de production. Pour s’assurer d’avoir une bonne huile, le mieux est de choisir un lipide extra vierge et bio. L’huile d’arnica connote une odeur discrète et une couleur jaune orangé avec une texture fluide. Sa composition tient compte d’une macération à l’huile neutre de tournesol. Elle comporte naturellement de nombreux acides gras et de vitamines. Elle dispose donc d’une valeur nutritionnelle importante.

Huile végétale d’arnica : compositions (en acides gras)

Cette huile végétale englobe généralement 35 à 40 % d’acide monoinsaturés (acides oléiques, omega 9).  Elle renferme aussi 50 % acides linoléiques, Omega 6 (AG polyinsaturés) et de 10 % AG saturés.

Ces autres constituants sont : l’inuline, les phytostérols, l’arnidol, les tanins, les polyphénols, l’arnicine et l’acide malique.

L’huile végétale d’arnica et ses modes d’utilisation

On conseille l’utilisation d’huile d’arnica pour une application cutanée (application locale, onction et massage). Vous pouvez évidemment l’associer avec les huiles essentielles. Pour l’usage nutritionnel, elle se prend sûrement par voie orale.

L’aspect de l’huile d’arnica en cosmétique

L’huile ou le macérât huileux d’arnica s’avère particulièrement anti-inflammatoire, anti-ecchymose, cicatrisant, protecteur cutané et anti-douleur. C’est aussi un excellent nourrissant, antioxydant, stimulant de la circulation sanguine, vulnéraire et photoprotecteur.

Les bienfaits de l’huile végétale d’arnica

L’huile d’arnica biologique englobe d’inestimables bienfaits tout en constituant un appui idéal pour les huiles essentielles (aux vertus synergiques). Pour un massage décontractant, elle est très efficace mélanger avec l’huile essentielle de gaulthérie. Cette huile favorise la détente musculaire.

Depuis le Moyen-âge, elle s’utilise pour ses bienfaits sur l’apaisement des bleus et bosses. Elle possède des vertus apaisantes pour les muscles. Très intéressante pour la dilution des HE et leur incorporation dans un soin bien-être. Si on respecte la dose conseillée, elle ne provoque pas d’effets secondaires et n’engendre pas de danger. En plus de leurs innombrables valeurs, l’huile végétale d’arnica procure également un principe antalgique.

Articles similaires