Les vertus curatives de l’huile essentielle de lemongrass

huile essentielle de lemongrass

Le lemongrass est une plante à forte odeur citronnée provenant de Madagascar, de l’Inde et du Sri Lanka. Son nom scientifique est Cymbopogon citratus. Renfermant de nombreuses propriétés thérapeutiques, cette plante occupe une place importante en médecine douce. En aromathérapie, par exemple, on profite des vertus offertes par l’huile essentielle extraite de ses parties aériennes.

Quels sont ses principaux agents actifs ?

L’huile essentielle de lemongrass renferme plusieurs composants biochimiques qui sont à l’origine de ses nombreuses vertus. Elle est particulièrement riche en aldéhydes monoterpéniques. On distingue le néral et le géranial qui représentent chacun environ 30 % de l’ensemble des constituants. Elle contient également du limonène.

Quels sont ses principaux usages médicinaux ?

L’huile essentielle de lemongrass stimule la circulation sanguine. Elle améliore la tonicité des parois vasculaires et traite divers troubles comme l’artériopathie. Elle est également indiquée en cas de cellulite, de vergetures, d’artériosclérose et d’artérite.

Grâce à son activité antiphlogistique, elle permet également de traiter plusieurs maladies inflammatoires. À titre d’exemple : les arthrites, les rhumatismes, les névralgies et les douleurs musculaires. Elle est également utile contre l’ostéoporose.

Sur le plan cutané, elle permet de lutter contre plusieurs maladies de la peau. On distingue l’eczéma, les mycoses et l’herpès. Elle régule également la transpiration.

Enfin, les autres indications thérapeutiques de cette huile essentielle sont les suivantes :

  • Pathologies digestives : digestion difficile, flatulences et colites
  • Insuffisance hépatique
  • Etats grippaux
  • Troubles psychiques : tension nerveuse, angoisse, stress et nervosité chronique
  • Invasion de nuisibles et d’insectes : poux, puces, moustiques, parasites et piqûres d’insectes
  • Pollution de l’air ambiant : mauvaises odeurs, microbes et bactéries

Comment l’utiliser ?

Par voie cutanée, il est préférable de diluer l’huile essentielle de lemongrass dans de l’huile végétale (jojoba, rose musquée ou encore macadamia). Pour 100 ml d’huile végétale, il faut ainsi 5 à 10 ml d’huile essentielle. Appliquer ensuite la préparation huileuse sur les parties du corps concernées tout en effectuant un léger massage.

Pour assainir l’air d’une pièce ou pour repousser les insectes, effectuer une plage de diffusion de 30 minutes. Pour ce faire, verser jusqu’à 3 gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur.

En inhalation humide, elle permet d’atténuer les symptômes grippaux, chasse la fièvre et dégage les sinus. Dans un bol d’eau chaude, ajouter 3 à 5 gouttes d’huile essentielle et respirer au-dessus du récipient.

Enfin, pour la prise en interne (voie orale), elle est réservée aux thérapeutes et aux professionnels de santé.

Quels sont les motifs de prudence et les risques d’usage ?

L’huile essentielle de lemongrass n’est pas recommandée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Pour l’application cutanée, la dilution est importante. En effet, utilisée sous sa forme pure, cette huile provoque des irritations de la peau. Un test dans le pli du coude avant chaque utilisation est également nécessaire. En outre, il faut éviter une application sur les muqueuses.

Enfin, il convient d’ajouter que chaque usage à des fins curatives nécessite une consultation médicale.