Régime du Dr Weil : le régime anti-inflammatoire

régime du Dr Weil

L’alimentation constitue un complément et parfois une alternative aux traitements de troubles de santé. Dans ce sens, plusieurs nutritionnistes et médecins conçoivent des pratiques alimentaires à visée thérapeutique. Le régime du Dr Weil aide à lutter contre les maladies aux symptômes inflammatoires. Il s’agit d’une pratique modérément contraignante qui nécessite toutefois une supplémentation.

Concept du Dr Weil

Le Dr Andrew Weil, professeur américain de médecine, affirme l’implication de l’inflammation dans la survenue de certaines maladies. Son opinion est partagée auprès de nombreux scientifiques. Il préconise la prévention à travers des méthodes naturelles. Ainsi fut initié le régime du Dr Weil, classé parmi les régimes anti-inflammatoires. Sa conception se base sur la correction des mauvaises habitudes alimentaires.

Objectifs du régime du Dr Weil

Le régime présente des similitudes avec les régimes méditerranéen et naturopathique et celui d’Okinawa. L’initiateur en a sélectionné les points forts pour sa conception. L’objectif principal du régime du Dr Weil réside dans la réduction de l’inflammation. Dans sa lancée, il contribue au renforcement du système immunitaire et nerveux. Il procure à l’organisme une résistance et une capacité d’adaptation aux changements. Ainsi, il tend à rallonger l’espérance de vie.

Indications thérapeutiques

On adopte le régime anti-inflammatoire pour traiter un certain nombre de maladies. Il agit au niveau des différents organes du corps humain.

  • Les maladies inflammatoires

Le régime est préconisé dans le traitement de certains troubles circulatoires et cardiovasculaires douloureux. Il convient aussi pour soigner les douleurs articulaires et intestinales. On l’entreprend également en cas de certaines tumeurs.

  • Les troubles d’origine métaboliques

Ces pathologies proviennent généralement d’excès alimentaires. Il s’agit entre autres de diabète, de cholestérol et d’obésité.

  • Troubles au niveau du terrain psychique

Les inflammations peuvent figurer dans un syndrome dépressif. Elles peuvent provenir d’une fatigue nerveuse ou d’une baisse de moral.

Principes de base

Le principe repose essentiellement sur un équilibre nutritionnel. Il favorise la consommation d’aliments végétaux et de poissons gras.

  • Apports nutritionnels

La répartition nutritionnelle indiquée contient 40 à 50 % de glucides. Elle préconise une part de 30 % de lipides. La quantité recommandée de protéines équivaut à environ 80 à 120 grammes par jour. Le régime implique aussi l’apport quotidien de 40 grammes de fibres.

  • Aliments priorisés

La ration journalière prescrite contient 5 portions de légumes et 4 de fruits, 2 d’oléagineux et 2 de légumineuses. Le concept incite la consommation illimitée de champignons et la prise quotidienne de 5 parts de céréales. Il recommande 2 portions de soja et 3 doses d’huiles riches en oméga 3. À ces aliments s’ajoutent les fruits secs, les graines, les laitages végétaux et les algues.

  • Principe d’action

Les aliments naturels fournissent les antioxydants participant au ralentissement du vieillissement cellulaire et procurant un bon état général. Les omégas 3 préservent la santé cardiaque et circulatoire.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/sante-emerveillement-permettrait-reduire-inflammation-corporelle-57067/
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2564360-aliments-anti-inflammatoires-liste/