Le Ferrum metallicum, le remède homéopathique en cas d’anémie

Ferrum metallicum, le remède homéopathique en cas d’anémie

Le terme « Ferrum metallicum » désigne la traduction latine du fer métallique. Ce dernier est ainsi à l’origine de ce médicament homéopathique.

Le fer métallique est un élément que l’on retrouve aisément dans la nature. Sous sa forme naturelle, il arbore une coloration bleu-gris et se présente sous forme de lamelle ou de petites graines. Cet élément est presque insoluble que ce soit dans l’alcool ou dans l’eau.

Dans le corps humain, le fer est un composé important pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme. En effet, jusqu’à 70 % sont fixés sur l’hémoglobine et sert à véhiculer les molécules d’oxygène. Le reste (environ 15 à 20 %) est stocké au niveau de la moelle osseuse, la rate ainsi que le foie.

Enfin, le fer métallique intervient dans la préparation de nombreux médicaments.

Quelles sont les indications thérapeutiques de ce médicament ?

Anémie :

Le Ferrum metallicum est un médicament incontournable dans le traitement des anémies. En effet, il aide grandement à améliorer le quotidien des patients qui en souffrent en allégeant les principaux symptômes de cette maladie. On distingue :

  • Une sensation de fatigue chronique
  • Sautes d’humeur : le patient est irritable, impulsif et émotif
  • Intolérance aux bruits
  • Sensibilité au froid
  • Vertiges
  • Respiration courte et anormale
  • Céphalées
  • Bouffées de chaleur
  • Pâleur de la peau
  • Accélération des pouls
  • Évanouissements et syncopes

Outre l’anémie, ce médicament soigne d’autres maladies présentant les mêmes symptômes cliniques.

Troubles menstruels :

Ce remède permet également de réguler le cycle menstruel. Il est notamment utile quand les règles sont abondantes et qu’elles s’accompagnent de bouffées de chaleur, de fatigue intense et de maux de tête.

Autres indications :

Le Ferrum metallicum permet de rétablir le niveau de fer dans l’organisme. Ainsi, il s’avère utile en cas de carence ou d’hémochromatose, et ce même si cette dernière soit iatrogénique ou génétique.

Il est également indiqué en cas d’apparition des symptômes suivants :

  • Incontinence urinaire
  • Diarrhée et vomissement après le repas
  • Problèmes au niveau de l’articulation de l’épaule, notamment la gauche (périarthrite scapulo-humérale)
  • Hypersensibilité du cuir chevelu

Pour toutes ces affections, les modalités d’aggravation sont le froid et la nuit.

Quelles sont les modalités d’administration ?

Le Ferrum metallicum s’utilise généralement en basse dilution, sauf dans le traitement de l’hémosidérose qui nécessite des granules homéopathiques à haute dilution.

Dans le traitement de l’anémie, prendre le matin et le soir, 3 granules en 5 CH. Il convient de noter qu’ici, le Ferrum metallicum doit venir compléter un traitement traditionnel.

Pour apaiser les douleurs, prendre toutes les heures 3 granules en 9 CH. Espacer les prises une fois les symptômes améliorés.

Pour traiter la périarthrite scapulo-humérale, il est conseillé d’opter pour des granules en 4 ou 5 CH. La dose quotidienne recommandée est de 3 granules le matin ainsi que le soir pour une durée de cure de quelques semaines.

Pour l’hémosidérose, prendre pendant quelques mois, 5 granules en 15 CH une fois par jour.