Anémie : ces recettes qui peuvent vous aider

recettes pour traiter l’anémie

Les globules rouges, par l’intermédiaire de l’hémoglobine, sont chargés du transport de l’oxygène. Cette fonction dépend fortement de leur nombre. Une insuffisance de ces globules rouges mène à l’anémie. Elle provoque divers troubles affectant l’état de santé général. Les méthodes naturelles servent à appuyer le traitement en tant que mesure complémentaire.

Causes de l’anémie

Par définition, l’anémie se caractérise par une insuffisance du nombre de globules rouges fonctionnels. Elle provient d’une perte de sang ou d’un déséquilibre entre leur production et leur dégradation.

  • Une hémorragie

L’hémorragie constitue une des principales causes de l’anémie.

L’insuffisance dans certaines régions du monde survient chez les femmes. Cela est dû à un apport alimentaire insuffisant pour combler les pertes liées aux menstruations.

Les hémorragies au niveau de l’appareil digestif sont aussi très fréquentes. Elles proviennent de maladies comme la colite ulcéreuse ou le cancer du côlon. Elles peuvent aussi arriver suite à l’ingestion de médicaments anti-inflammatoires.

Les saignements peuvent résulter d’un ulcère gastrique, d’hémorroïdes ou d’hémophilie. Certains parasites comme les ankylostomes les provoquent également.

  • Baisse de la production

La production des globules rouges se situe au niveau de la moelle osseuse. Une affection ou une destruction de celle-ci réduit ou stoppe cette production. Cela survient généralement au cours d’un traitement par radiothérapie. Elle résulte parfois de réactions auto-immunes. L’hépatite virale, l’arthrite rhumatoïde grave engendrent aussi cette anémie dite aplasique.

  • Destruction précoce

La rate trie les éléments du sang et le débarrasse des particules inutiles, dont les vieux globules rouges. Une affection de la rate entraîne une augmentation de son volume. Cela conduit à la rate une destruction excessive de globules rouges. Ainsi, même les globules encore sains disparaissent. Des troubles génétiques produisent des globules rouges difformes. La rate les considère comme antigènes et les détruit.

Symptômes de l’anémie

L’importance de la carence détermine les conséquences de l’anémie. Elle produit généralement une pâleur et une faiblesse physique. Elles s’accompagnent d’étourdissement ou d’essoufflement. Les hématies difformes restent coincées dans les petits vaisseaux. Cela induit une ischémie des membres inférieurs ou des douleurs au niveau des organes affectés.

Recettes pour traiter l’anémie

La confection de recettes vise d’accroître l’apport nutritif en vue d’accompagner un traitement antianémique. Les substances utilisées fournissent surtout le fer.

  • La soupe d’ortie

L’ortie est considérée comme la meilleure solution naturelle pour l’anémie. Il s’agit d’un des végétaux ayant la plus haute teneur en chlorophylle. Cela la rapproche de la composition chimique de l’hémoglobine.

Une soupe pour 3 personnes nécessite 300 G de feuilles d’ortie, et 250 g de pommes de terre. On découpe les feuilles d’ortie en petits morceaux et les pommes de terre en rondelles. On les cuit dans 1,5 l d’eau pendant 20 minutes. Puis, on y ajoute du sel, du bouillon, du beurre et du poivre pour le goût. Pour un régime contre l’anémie, on prend cette soupe une fois tous les jours.

  • La soupe de chou

La soupe au chou se prépare avec 1 chou et 125 g de lardons. Les lardons sont préalablement grillés. On y ajoute 1,5 litre d’eau et on porte le mélange à ébullition. Entre-temps, on lave le chou et on le divise en 4. On le plonge dans l’eau et les lardons pour une cuisson d’une heure et demie. On assaisonne la soupe au beurre, au sel et aux épices selon ses goûts.