Les symptômes qui vous aident à reconnaître un ulcère de l’estomac

Douleur à l’estomac, crampes, pas facile de reconnaitre un dérangement momentanée de l’estomac avec un problème plus lourd comme l’ulcère. Les symptômes d’un ulcère peuvent varier légèrement, en fonction de sa localisation, du degré d’inflammation et selon que vous présentez ou non une obstruction partielle du duodénum.  La majorité des symptômes sont généralement ressentis dans la région épigastrique, dans la partie supérieure de l’abdomen, juste en dessous du sternum.

Les symptômes les plus courant comprennent :

Une douleur qui ressemble à une crampe ou une brûlure, au milieu ou dans la partie supérieure de l’estomac, entre les repas ou le soir

Se sentir rapidement rassasié ou ballonné après avoir mangé une petite quantité de nourriture

Augmentation des symptômes en mangeant des aliments particulièrement gras

  • Vomissements
  • Brûlures d’estomac
  • Perte de poids inexpliquée
  • Renvois
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Des selles foncées ou noires dues à des saignements
  • Des vomissements de sang (ressemblant à du marc de café)
  • De fortes douleurs dans le milieu ou la partie supérieure de l’abdomen
  • Des difficultés à respirer
  • Des vomissements d’aliments partiellement digérés, dus à l’obstruction

Les causes connues et méconnues d’apparition d’un ulcère

– Dans certains cas, les symptômes d’un ulcère peuvent disparaître si l’on supprime l’agent déclencheur. Certains médicaments, par exemple, peuvent affecter la qualité de votre paroi gastrique, réduisant la protection contre une production normale d’acide. Les médicaments connus pour provoquer cet effet comprennent les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène ou l’aspirine. Même l’aspirine à enrobage entérique ou d’autres médicaments délivrés sur ordonnance risquent d’augmenter votre production d’acide et de formation d’un ulcère.

– Une consommation excessive d’alcool peut provoquer la formation d’un ulcère, tout comme le tabagisme, le tabac à chiquer, ou les traitements de l’abdomen par radiothérapie.

– Toutefois, la cause la plus courante d’ulcérations dans l’estomac ou le duodénum est de loin la prolifération de la bactérie H. pylori. Cette bactérie endommage le mucus qui protège la muqueuse de votre estomac de l’acide gastrique. L’intérieur de votre estomac est en principe très acide (de pH 4). Cette acidité agit comme une défense contre les agents pathogènes nocifs qui sont incapables de survivre dans cet environnement. La majeure partie de l’acidité est composée d’acide chlorhydrique et de pepsine.

L’acidité de l’estomac, des effets sur le reste de la santé

À mesure que vous vieillissez, lorsque vous atteignez 30 puis 40 ans, votre estomac commence à produire moins d’acide, ce qui diminue votre protection. Que votre acidité gastrique diminue du fait de votre âge ou de la prise d’antiacides, cela entraine des effets secondaires qui peuvent affecter votre santé:

– Prolifération bactérienne:

Le manque d’acidité gastrique augmente le développement des bactéries dans votre estomac, ce qui peut entrainer une malabsorption des nutriments et est associé à l’inflammation de la paroi gastrique.

– Mauvaise absorption des nutriments:

L’une des causes les plus courantes de perturbation de la fonction digestive et de l’absorption des nutriments est la diminution de production d’acidité gastrique. Cela concerne les personnes âgées mais également les individus suivant un traitement antiacide au long cours. L’acide décompose les protéines, active les hormones et les enzymes, et protège votre estomac des proliférations de bactéries. Un manque d’acide entraine des carences en fer et en minéraux et une digestion incomplète des protéines. Cela peut aussi entrainer une carence en vitamine B12.

– Moindre résistance aux infections:

Votre bouche, votre œsophage et vos intestins hébergent de bonnes bactéries, mais votre estomac est relativement stérile. L’acide gastrique tue la plupart des bactéries provenant des aliments ou des liquides, protégeant votre estomac et vos intestins des proliférations bactériennes anormales. En même temps, votre acidité gastrique empêche les bactéries qui se développent dans vos intestins de pénétrer dans votre estomac. Réduire l’acidité gastrique modifie le pH de l’estomac et permet aux bactéries extérieures de s’y développer.

Certains antiacides réduisent l’acidité de l’estomac de 90 à 95%, ce qui augmente votre risque d’infections à salmonelle, à c. difficile, à giardia et à listéria. D’autres études ont associé l’utilisation de médicaments antiacides au développement de la pneumonie, de la tuberculose (TB) et de la typhoïde. L’altération du microbiote intestinal affecte votre système immunitaire et peut augmenter votre risque global d’infection.