Dermatite, psoriasis, eczéma, … Choisissez le vêtement approprié

Quand la mode va de pair avec la santé.

À l’heure où les soins de la peau sont de plus en plus populaires – de même que le concept de beauté holistique, qui repose essentiellement sur la prévention – il semble pertinent de se demander si les tissus que l’on porte au quotidien sont vraiment si bons pour la peau.

Et il ne s’agit pas seulement de bannir les allergènes et autres produits chimiques des vêtements, mais de s’assurer qu’ils offrent de multiples avantages, un peu comme les cosmétiques.

Comment les fibres des vêtements peuvent-elles convenir aux peaux sensibles ?

Le coton, le lin, le cachemire, la soie, le chanvre et les tissus fabriqués à base de pulpe de bois comptent parmi les tissus les plus courants qui conviennent à la peau. Toutes les fibres qui ont de bonnes propriétés conductrices et d’évacuation sont bonnes pour les personnes qui ont différentes conditions de peau.

Une autre fibre qui vaut la peine d’investir est le bambou. Selon l’auteur et scientifique du textile Rosie Broadhead, la fibre de bambou « contient des anions qui sont utiles pour purifier le sang, calmer le système nerveux et soulager les symptômes d’allergies, ce qui est bénéfique pour la santé du corps humain et de la peau. » En conséquence, ce textile est de plus en plus utilisé sur le marché du textile pour ses propriétés antimicrobiennes, qui aident à garder la peau exempte de bactéries.

S’il existe de nombreux tissus respectueux de la peau sur le marché, toutes les fibres naturelles ne sont pas nécessairement bonnes pour la peau. Certains tissus comme le coton et le lin peuvent être nocifs s’ils sont fabriqués avec des teintures toxiques.

Vêtements et problèmes de la peau.

De nombreuses personnes souffrant d’eczéma trouvent que la laine et les matières synthétiques, telles que le polyester et le nylon, provoquent une surchauffe, une transpiration et une irritation, qui déclenchent les redoutables démangeaisons. Les coutures, Les fibres, les fermetures et les fils rugueux peuvent également causer des problèmes aux peaux sensibles. Le choix de vos vêtements peut faire une différence considérable dans votre confort.

Quels sont les matériaux de vêtements les plus respectueux des problèmes de la peau ?

Le coton (de préférence à 100 %) est le textile le plus souvent recommandé aux personnes souffrant d’eczéma. Le coton est doux, frais, absorbe bien la transpiration, est facilement lavable et permet à la peau de « respirer ». Les mélanges « riches en coton » peuvent contenir une proportion importante de polyester.

Le bambou, autre matériau doux et respirant, est plus absorbant que le coton, très efficace pour réguler la température (vous gardez la fraîcheur en été et la chaleur en hiver) et possède des propriétés antibactériennes. Le bambou peut prêter à confusion : le bambou utilisé dans les vêtements est généralement décrit comme « viscose de bambou » ou « viscose dérivée du bambou ». Il a tendance à être associé à du coton et à une proportion d’élasthanne/spandex/lycra. Le traitement de la viscose de bambou est à forte intensité chimique et n’est pas très respectueux de l’environnement, mais le matériau possède les propriétés qui font du bambou une option intéressante pour les personnes souffrant d’eczéma.

Une option tout aussi favorable à l’eczéma et plus respectueuse de l’environnement est le lyocell/TENCEL. C’est une fibre de cellulose dérivée du bambou ou de la pulpe de bois dans un système de fabrication en circuit fermé qui utilise moins de produits chimiques toxiques et recycle presque 100 % du solvant dans le processus.

La soie est un autre bon régulateur de la température corporelle qui est également doux et respirant. Outre les vêtements en soie ordinaires, il est possible d’acheter des vêtements en soie très ajustés spécialement conçus pour les personnes souffrant d’eczéma. Ces vêtements sont généralement portés sous des vêtements ordinaires. Les vêtements en soie ordinaires (par opposition aux vêtements thérapeutiques) sont moins pratiques que le coton ou le bambou : la soie ne se lave pas aussi facilement et les crèmes sont plus susceptibles de la marquer.

Comment faire le bon choix de vêtements si vous souffrez d’eczéma, de psoriasis ou de dermatite ?

Choisir des articles fabriqués dans des matières naturelles comme le coton.

Le coton permet à la peau de respirer, ce qui contribue à éloigner l’humidité ; c’est important, car la chaleur et l’humidité peuvent aggraver les poussées. Il est aussi recommandé d’éviter les tissus synthétiques tels que le polyester et le nylon, car ils retiennent la chaleur contre la peau et peuvent provoquer des démangeaisons ou une gêne.

Outre le coton, optez pour le bambou :

De nombreuses entreprises fabriquent des vêtements en fibre de bambou qui évacue l’humidité tout en gardant votre peau confortable. Les vêtements en bambou sont également naturellement hypoallergéniques et antibactériens, ce qui permet de réduire les odeurs causées par les bactéries présentes sur votre peau en raison de la transpiration ou de l’humidité.

Recherchez toujours des articles à la coupe ample.

Les vêtements serrés peuvent être très inconfortables pour les peaux sensibles et peuvent frotter sur les zones déjà affectées par la maladie, ce qui peut provoquer une inflammation supplémentaire. En outre, essayez si possible d’acheter des vêtements dépourvus de pièces métalliques telles que des boutons ou des fermetures Éclair, car cela pourrait aggraver une affection existante.

Utilisez un détergent spécifique lors du lavage.

Lorsque vous lavez de nouveaux vêtements avant de les porter, essayez d’utiliser un détergent spécialement conçu pour les peaux sensibles plutôt que des détergents normaux qui contiennent des produits chimiques agressifs susceptibles d’irriter encore plus votre peau. Pour une protection supplémentaire lors du lavage en machine, utilisez un cycle délicat avec de l’eau froide et sans agent de blanchiment. Si vous devez faire sécher le vêtement à l’extérieur, veillez à le suspendre dans un endroit ombragé, à l’abri de la lumière directe du soleil, car les rayons UV du soleil peuvent également augmenter l’inflammation.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.