Bienfaits thérapeutiques procurées par la cardamome

cardamome

La cardamome porte le nom scientifique elettaria cardamomum. C’est une plante herbacée avec une appellation diverse comme la cardamome verte, de Malabar et aromatique. La cardamome fait partie de la grande famille des zingibéracées. En effet, on la considère comme aphrodisiaque et stimulante. Cette plante d’origine indienne, dans la côte de Malabar aide à soigner facilement les troubles digestifs. Elle contient du calcium, du fer, du potassium, des antioxydants et des magnésiums. Ses principes actifs se définissent principalement par la présence de 28 % d’oxyde terpénique et 45 % d’alpha-terpényle.

Qu’est-ce qui pousse les gens à l’utiliser ?

Pour les chinois, la cardamome est employée pour soigner de façon naturelle les maladies de la gorge. De la même manière, c’est un antidote miraculeux pour les poisons. La cardamome est avant tout une plante très intéressante pour la santé et la cuisine. A part d’être efficace pour le traitement naturel, les indiens l’utilisent aussi depuis l’antiquité dans différentes recettes. Au parfum intense, cette épice se marie parfaitement au riz ou aux pains. Avec sa propriété aromatique, elle est produite sous forme d’huile essentielle évitant ainsi les coups de mou, les maux de tête et la dépression. Sa graine est riche en vitamine B2/B6 qui lui offre un effet analgésique pouvant traiter les maladies dentaires et les mauvaises haleines.

Sous quelle figure utilise-t-on la cardamome en phytothérapie ?

La cardamome est disponible en poudre, en huile essentielle, en gélules, en décoction, en teinture, en cataplasme ou en infusion. Les éléments sélectionnés sont surtout les feuilles et les graines.

La posologie recommandée au quotidien varie selon l’utilisation et le type :

  • Poudre (1,5 g)
  • Entre 1 à 2 g de teinture (5 à 10 gouttes à prendre trois fois)
  • Graine (1 cuillère à café)
  • Infusion (1 cuillère à café en poudre)

Effets positifs de la cardamome sur le métabolisme

En ayurvédique, elle est connue pour traiter naturellement les infections urinaires comme la gonorrhée et la cystite. Elle atténue les troubles respiratoires (tuberculose, asthme…), les calculs rénaux, l’anorexie, l’anémie et les problèmes cardiovasculaires.

La cardamome prévient la vieillesse précoce des cellules provoquée par la pollution, l’anxiété ou les malbouffes. Elle joue un rôle important dans la lutte contre le cancer colorectal. Il paraît aussi qu’elle a un effet minceur. Ceci est dû à la présence de fibre qui procure une longue sensation de satiété. Une expérience sur les rats a par ailleurs confirmé l’efficacité de la cardamome sur l’élimination des graisses ventrales.

Cardamome : méfiance et éventuelle contre-indication

Avec une dose disproportionnée, la cardamome peut être toxique. Il est dans votre intérêt de consulter un praticien expérimenté avant toute utilisation. Même mesure pour les souffrants des problèmes cardiaques. L’huile essentielle de cardamome n’est pas du tout recommandée pour les enfants en bas-âges et les femmes en gestation.