Vous voulez un bébé au QI d’Einstein? Mangez des fruits pendant la grossesse

image enfant avec des lunettes
Vous voulez un bébé au QI d’Einstein? Mangez des fruits pendant la grossesse

L’un des facteurs prédictifs les plus importants du développement cognitif d’un enfant est la consommation de fruits par la mère durant sa grossesse. C’est du moins ce que renseigne une étude menée par l’Université d’Alberta, publiée dans EbioMedicine, qui a suivi 3.500 nourrissons et leur famille.  L’objectif était d’identifier des facteurs qui pourraient affecter le développement cognitif de l’enfant en période prénatale.

6-7 portions de fruits par jour pour un QI de bébé supérieur à la moyenne

Les auteurs ont examiné les données récoltées auprès de 688 enfants, ajustées selon les revenus de la famille, l’éducation des parents et l’âge gestationnel de l’enfant. L’échelle de QI standard a été utilisée (le QI moyen étant de 100 et la déviation standard de 15) en partant du principe qu’environ 2/3 de la population possède un QI étalé entre 85 et 115. Les résultats indiquent que si les futures mamans consommaient 6 à 7 portions de fruits et jus de fruits par jour, leur bébé avait un QI de 6 à 7 points de plus à 1 an.

Des fruits avant la naissance, après c’est trop tard

Pour le principal investigateur de l’étude, le Prof. Piush Mandhane, la consommation de fruits avant la grossesse serait corrélée avec les performances cognitives du nourrisson. Cet effet ne s’observe plus chez l’enfant après la naissance. Cette découverte corrobore plusieurs travaux menés sur des drosophiles, qui suggèrent que les fonctions cérébrales sont affectées par les fruits et que les mécanismes impliqués ont été maintenus à travers les espèces.

Source

Bolduc F.V. et al. Cognitive Enhancement in Infants Associated with Increased Maternal Fruit Intake During Pregnancy: Results from a Birth Cohort Study with Validation in an Animal Model. EbioMedicine,

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.