Analgésique, AINS, … Pourquoi il ne faut pas en abuser ?

Les analgésiques sont des médicaments qui sont utilisés pour soulager la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont un type d’analgésique. Ils agissent en réduisant l’inflammation et la douleur. Les AINS peuvent être pris par voie orale ou appliqués localement. Parmi les AINS les plus courants, on trouve l’ibuprofène, le naproxène et l’aspirine. L’acétaminophène est un autre type de médicament analgésique souvent utilisé pour soulager la douleur. Il agit en bloquant la production par l’organisme d’une substance appelée prostaglandine. La prostaglandine est impliquée dans la perception de la douleur. L’acétaminophène est disponible en vente libre et ne nécessite pas d’ordonnance.

Les opioïdes sont un type d’analgésique qui agit en se liant aux récepteurs opioïdes du cerveau et de la moelle épinière. Ils ne sont généralement prescrits qu’en cas de douleur intense, car ils peuvent créer une dépendance et avoir de nombreux effets secondaires. Parmi les opioïdes les plus courants figurent l’oxycodone, l’hydrocodone et la morphine ?  Lequel devez-vous prendre en fonction de votre situation spécifique ? Différents facteurs, tels que l’âge, le poids, les antécédents médicaux, etc., contribuent à déterminer le médicament qui vous convient le mieux ; il est donc préférable d’en discuter avec votre médecin avant de commencer un nouveau régime médicamenteux. Décortiquons maintenant ces différents types d’analgésiques afin que vous puissiez prendre une décision éclairée sur ce qui vous convient le mieux dans votre situation particulière… Lisez la suite pour en savoir plus sur ces différents types de médicaments !

Quelle est la différence entre les analgésiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens ?

Les analgésiques sont un type de médicament utilisé pour soulager la douleur. Cependant, ils ne réduisent pas nécessairement l’inflammation. En revanche, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés pour traiter à la fois la douleur et l’inflammation. Les AINS agissent en bloquant la production de certaines substances chimiques inflammatoires dans l’organisme. Par conséquent, ils sont souvent utilisés pour traiter des affections telles que l’arthrite et la tendinite. Les AINS sont disponibles à la fois en vente libre et sur ordonnance, tandis que les analgésiques ne sont disponibles que sur ordonnance.

Quand il est préférable de prendre des analgésiques ?

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous prenez probablement un analgésique au premier signe d’inconfort. Néanmoins, les analgésiques ne sont pas toujours nécessaires, et il est important de comprendre quand il est préférable de les prendre. Par exemple, les analgésiques peuvent être utiles pour soulager les maux de tête, les douleurs musculaires et les crampes menstruelles. Toutefois, ils ne sont pas toujours efficaces pour les affections plus chroniques comme l’arthrite ou les douleurs dorsales.

Comment agissent-ils ?

Il existe deux grands types d’analgésiques : les narcotiques et les non-narcotiques. Les analgésiques narcotiques agissent en se liant aux récepteurs opioïdes du cerveau, ce qui ralentit la transmission des signaux de douleur. Les analgésiques non narcotiques agissent en inhibant la production de signaux de douleur. En général, les analgésiques narcotiques sont plus puissants que les non-narcotiques et ne sont généralement utilisés que pour soulager des douleurs intenses. Les non-narcotiques sont moins susceptibles de provoquer des effets secondaires et peuvent être utilisés pour soulager les douleurs chroniques et aiguës.

Qu’en est-il des anti-inflammatoires non stéroïdiens ?

De nombreuses personnes prennent les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour diverses affections. Notamment les maux de tête, les douleurs musculaires et l’arthrite. Bien que les AINS soient souvent sûrs, leur utilisation comporte certains risques. Par exemple, ils peuvent provoquer des maux d’estomac, des saignements et des problèmes rénaux. Par conséquent, il est important de ne les prendre que selon les instructions d’un professionnel de la santé. Les AINS doivent également être utilisés avec prudence chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou d’hypertension artérielle. En général, il est préférable de ne prendre des AINS que lorsque cela est nécessaire et de prendre la dose efficace la plus faible pendant la durée la plus courte possible. S’ils sont utilisés correctement, les AINS peuvent être un moyen efficace de soulager la douleur et l’inflammation.

Comment agissent-ils ?

Les AINS agissent en se liant à une protéine appelée COX, qui est responsable de la production de composés inflammatoires appelés prostaglandines. En bloquant l’action de la COX, les AINS empêchent l’organisme de produire des prostaglandines, ce qui entraîne une réduction de l’inflammation.

Analgésique ou AINS : Les risques sont les mêmes en cas d’automédication.

Lorsque l’on s’automédicamente, il est important d’être conscient des risques liés à la prise de médicaments. Les analgésiques ou antidouleurs sont un type de médicament couramment utilisé pour calmer la douleur provisoirement. Cependant, ils peuvent aussi avoir des effets secondaires graves, notamment des saignements gastro-intestinaux et des lésions rénales. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont plus puissants que les analgésiques. Ce qui signifie que leurs effets secondaires sont encore plus graves. C’est pourquoi il est important de prendre l’avis d’un médecin pour mieux connaître les risques avant de s’automédicamenter avec des analgésiques ou des AINS.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.