Aesculus Hippocastanum : provenance de la souche homéopathique

Aesculus Hippocastanum

L’Aesculus Hippocastanum se constitue comme une souche homéopathique correspondant au Marronnier d’Inde. Originaire de l’Himalaya et d’Iran, ce magnifique arbuste peut atteindre une hauteur de 25 m. Présent également dans la plupart des gorges montagneuses balkaniques et en Europe (occidentale, centrale).

Cet arbre enjolive de très jolies fleurs blanches disposant d’une petite nuance de couleur rose, et qui se regroupent en grappes composées. Pour se démarquer des autres plantes, l’Aesculus Hippocastanum montre ses grandes feuilles opposées et équipées d’un énorme pétiole. Son fruit se présente en capsule (verte épineuse) et englobe un ou deux graines brunes composées d’un long hile blanc. C’est à partir de ces graines luisantes et leurs pelures que les spécialistes exploitent le médicament homéopathique à base de cette plante.

Connaître ses indications thérapeutiques

Spécialement étudié et fabriqué pour soigner les hémorroïdes. On recommande surtout l’utilisation de ce remède en cas de douleurs piquantes ressemblant à une pelote d’épingle. C’est-à-dire, des malaises plus soutenus tant au réveil qu’au debout. Après avoir pris un bain froid suivi d’une marche lente, le patient peut ressentir un vrai soulagement. Bien entendu, pour sentir son efficacité, le malade doit l’ajouter dans son bain (dilution).

On peut également l’utiliser pour traiter d’autres troubles digestifs comme la constipation, la diarrhée, les ballonnements et le reflux gastro-œsophagien. De plus, la prescription d’Aesculus Hippocastanum s’avère être vraiment efficace dans la congestion veineuse qui affecte les membres inférieurs. En effet, elle agit sur les ulcères variqueux ou les varices et les affections scrofuleuses. Une médication intéressante pour traiter la congestion veineuse.

Posologie et conseils lors de sa prise

Aesculus Hippocastanum propose deux formes d’utilisation avec un dosage bien précis :

  • cinq granules pour une fréquence de prise de trois fois par jour (matin, midi, soir),
  • en basse dilution à raison de 5 à 7 ch.

Ce sont les proportions idéales qui vous permettent d’éviter les éventuels effets indésirables, ainsi que les dangers.

Ce médicament ne présente aucune contre-indication pour les femmes enceintes ou en période d’allaitement. Les hémorroïdes sont surtout plus fréquentes durant la grossesse. Mais sachons qu’ils peuvent être pris en charge par le remède homéopathique « Aesculus Hippocastanum ». Par ailleurs, la préparation contenant de l’alcool comme la teinture mère devra être évitée, et cela même si la teneur est faible.

Si vous souffrez d’hémorroïdes, il sera mieux pour vous d’éviter toutes sortes d’aliments stimulants comme le thé, le café, les piments et les épices. Vous pouvez utiliser des formes suppositoires ou des crèmes pour complémenter le traitement avec les granules. En cas d’insuffisance veineuse, vous devez réaliser des activités qui favorisent le retour veineux (la marche ou la natation). Vous pouvez également vous allonger sur le lit en surhaussant légèrement vos jambes. Ne prenez pas non plus de bains chauds et évitez de rester en position debout de façon prolongée.