Avez-vous pensé à adopter le jeûne sec pendant un mois ? Voici les bienfaits scientifiquement prouvés

Jeûner pendant un mois, de l’aube au crépuscule, présente de nombreux avantages. Si cette pratique peut sembler extrême et décourageante, cette étude a ouvert des portes passionnantes qui peuvent nous aider à rester en bonne santé. Une nouvelle étude publiée dans Metabolism Open révèle que le jeûne sec pendant le mois sacré musulman présente de multiples avantages physiologiques – de l’amélioration des fonctions du système immunitaire à la réduction du taux de cholestérol. Ces résultats pourraient révolutionner le protocole alimentaire des personnes qui observent le ramadan dans le monde entier, en permettant de mieux comprendre l’impact de l’abstention alimentaire sur notre corps et notre bien-être. Lisez la suite pour en savoir plus sur ces résultats et sur la façon dont ce type de jeûne peut contribuer à améliorer votre santé !

Le jeûne sec, également appelé jeûne absolu ou abstinence totale de nourriture et d’eau, peut offrir de nombreux avantages pour la santé. Selon les recherches, le jeûne sec est utilisé depuis des siècles dans les cultures orientales et arabes pour améliorer le bien-être général. En outre, de plus en plus de preuves scientifiques soutiennent la pratique du jeûne sec.

Découvrez les détails de cette étude.

Des chercheurs du Baylor College of Medicine (Houston, États-Unis) ont récemment publié une étude dans la revue Metabolism Open qui démontre les avantages du jeûne du Ramadan pendant quatre semaines. L’étude a examiné les cellules mononucléaires du sang périphérique (PBMC), qui sont des cellules immunitaires composées de lymphocytes et de monocytes, afin d’identifier tout changement dans la santé métabolique ou l’inflammation dû à un jeûne d’un mois.

Les participants étaient 14 personnes ayant un syndrome métabolique. Une condition qui comprend un faible taux d’HDL (bon cholestérol), obésité, taux élevé de triglycérides, diabète et hypertension. Ces facteurs de risques peuvent ainsi provoquer des maladies cardiovasculaires et un cancer. Les 14 participants sont mis à l’épreuve de jeûner de l’aube au crépuscule pendant quatre semaines successives. Des échantillons de sang ont été prélevés chez tous les participants avant le jeûne, à la fin et une semaine après l’interruption du jeûne.

Les résultats sont encourageants :

Le jeûne de l’aube au crépuscule améliore la santé métabolique, diminue l’inflammation et réduit les facteurs de risque d’athérosclérose. Plus précisément, les chercheurs ont constaté que :

  • Le jeûne réduisait le poids corporel, l’IMC et le tour de taille.
  • Il diminuait également les taux de cholestérol, de triglycérides et de LDL (mauvais cholestérol).
  • Il augmentait les taux de HDL (bon cholestérol).
  • Il améliorait la sensibilité à l’insuline
  • Il diminuait les marqueurs inflammatoires, notamment la protéine C-réactive, l’interleukine 6 et le facteur de nécrose tumorale alpha.

En outre, le jeûne a aussi eu un impact sur les PBMC au niveau cellulaire – réduisant la prolifération cellulaire tout en induisant l’apoptose (mort cellulaire programmée).

Dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que le jeûne sec peut être une forme efficace d’intervention diététique pour améliorer la santé métabolique, réduire l’inflammation et potentiellement réduire le risque de maladie cardiovasculaire. En outre, l’étude suggère même son potentiel en tant qu’intervention anticancéreuse en ciblant directement les PBMC par l’inhibition de la croissance cellulaire et la promotion de la mort cellulaire.

Le jeûne sec permet de détoxifier le corps naturellement.

La pratique du jeûne sec peut avoir des effets de détoxification sur le corps. Une étude menée par des chercheurs allemands a révélé que, par rapport aux personnes qui s’abstenaient uniquement de manger pendant le Ramadan, mais qui consommaient de l’eau par intermittence tout au long de la journée, celles qui pratiquaient le jeûne sec présentaient des niveaux plus élevés d’élimination des toxines de leur corps. Cela suggère que le fait de s’abstenir à la fois de manger et de boire favorise la détoxification à un niveau plus profond en obligeant notre organisme à se tourner vers les graisses pour obtenir de l’énergie plutôt que vers les glucides ou les protéines, ce qui entraîne une dégradation accrue des graisses et libère les toxines dans le sang afin qu’elles puissent être éliminées par les glandes sudoripares et les reins.

Le jeûne sec permet d’avoir une meilleure santé digestive et intestinale.

Par exemple, une étude menée par des chercheurs de l’Institut d’anatomie humaine de Belgrade a révélé que les participants qui pratiquaient le jeûne sec avaient une digestion nettement améliorée par rapport à ceux qui ne suivaient pas cette pratique. L’étude a montré que les participants au régime de jeûne sec présentaient des niveaux d’acidité de l’estomac nettement inférieurs et des niveaux de diversité des bactéries intestinales supérieurs à ceux qui suivaient un régime normal. Cela suggère que la pratique du jeûne sec peut contribuer à améliorer la santé digestive en réduisant l’inflammation et en favorisant la croissance des bactéries intestinales bénéfiques.

Source : 

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive