11 aliments qui réduisent le risque de maladie d’Alzheimer selon les études

Voici 11 aliments qui ont été étudiés et qui sont corrélés à une diminution du risque de démence, y compris la maladie d'Alzheimer.

‍La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative du cerveau qui affecte principalement la mémoire, la pensée et le comportement. Bien qu’il n’existe pas de remède définitif à ce jour, des recherches suggèrent que certains aliments peuvent aider à réduire le risque de développer cette maladie. Voici 11 aliments qui ont été étudiés et qui sont corrélés à une diminution du risque de démence, y compris la maladie d’Alzheimer.

1. Les baies

Les baies, comme les fraises, les myrtilles et les baies d’açaï, sont riches en antioxydants et en composés anti-inflammatoires qui peuvent aider à protéger le cerveau contre les dommages causés par les radicaux libres. Des études ont montré que la consommation régulière de baies peut améliorer la mémoire et ralentir le déclin cognitif lié à l’âge. Par exemple, une étude publiée en 2013 a révélé que les personnes qui consommaient une plus grande quantité de baies présentaient un déclin cognitif plus lent, pouvant aller jusqu’à 2,5 ans de différence, par rapport à celles qui en consommaient moins. De plus, une étude menée sur des personnes atteintes d’un trouble cognitif léger a montré que la consommation de jus de myrtille sauvage était associée à une amélioration des fonctions cognitives.

2. Le café/caféine

La caféine, présente dans le café et d’autres boissons, a été associée à des avantages cognitifs, notamment à un risque significativement plus faible de progression d’un trouble cognitif léger à une démence. Des études ont également montré des effets bénéfiques spécifiques sur la mémoire globale, la mémoire spatiale et la mémoire de travail.

3. Les légumes à feuilles vertes

Les légumes à feuilles vertes, comme les épinards et le chou frisé, sont riches en vitamines qui stimulent le fonctionnement du cerveau. Une étude menée en 2018 sur des adultes âgés de 58 à 99 ans a montré que la consommation de légumes à feuilles vertes était associée à une cognitivement plus jeune de 11 ans. D’autres études ont également montré un risque réduit de démence chez les personnes ayant des niveaux plus élevés de folate, que l’on trouve dans les légumes à feuilles vertes.

4. Les noix

Plusieurs études ont établi un lien entre la consommation de noix et un risque réduit de démence. Alors que certaines recherches montrent une amélioration de la mémoire chez les personnes dont le fonctionnement cognitif est normal, une étude menée sur des souris en 2014 suggère que les noix pourraient même améliorer la mémoire chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Cependant, il est important de noter que cette étude n’a pas été réalisée sur des humains.

5. certains types de cacao/chocolat

Le chocolat peut être l’une des façons les plus savoureuses de réduire le risque de démence. Selon une revue de 2017, plusieurs études ont associé le cacao et le chocolat noir à une diminution du déclin cognitif. Il est important de préciser que le chocolat noir, et non le chocolat au lait, est généralement celui qui apporte le plus de bienfaits au cerveau.

6. Des quantités faibles à modérées d’alcool

Boire de faibles à modérées quantités d’alcool a été associé à des avantages cognitifs dans plusieurs études de recherche. Certains de ces avantages peuvent être liés au resvératrol présent dans le vin rouge, mais d’autres études ont également trouvé ces avantages dans d’autres types d’alcool. Il est important de noter que certaines personnes ne devraient jamais boire d’alcool, comme les alcooliques, les personnes atteintes du syndrome de Wernicke-Korsakoff et celles dont la consommation d’alcool interagirait avec leurs médicaments.

7. Le poisson

Les acides gras oméga-3 présents dans certains types de poissons sont réputés pour leur bienfait pour la santé du cerveau, et la plupart des recherches menées à ce sujet sont d’accord. Les poissons riches en acides gras oméga-3 comprennent le saumon, les sardines, le thon, l’aiglefin et la truite.

8. La cannelle

Plusieurs études ont démontré que la cannelle, administrée à des souris, était corrélée à une amélioration de la capacité à éliminer l’accumulation de protéines dans le cerveau liée à la maladie d’Alzheimer, ainsi qu’à une amélioration de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. De plus, la cannelle est associée à des bienfaits antioxydants et anti-inflammatoires, ainsi qu’à une santé cardiaque et une baisse de la pression artérielle, tous liés à une meilleure santé du cerveau.

9. Le curcuma

Le curcuma, un ingrédient courant dans les plats épicés, a été démontré comme étant fortement corrélé à la prévention du déclin cognitif et au traitement de la démence déjà présente chez les souris. L’un des défis pour les humains est que notre corps n’absorbe pas facilement le curcuma.

10. Les fruits et les légumes

Une alimentation saine pour le cœur, composée de fruits et de légumes, a été associée à un risque réduit de maladie d’Alzheimer. Remplissez votre assiette de légumes et de fruits colorés pour vous assurer de répondre aux besoins de votre corps en vitamines. Plusieurs études ont montré qu’une diminution du risque d’altération cognitive était liée à une consommation plus élevée de fruits et de légumes.

11. Le régime méditerranéen

Contrairement à un aliment spécifique, le régime méditerranéen est une approche globale de l’alimentation qui comprend plusieurs des aliments mentionnés ci-dessus. Il a été démontré qu’il est fortement lié à un meilleur fonctionnement cognitif et à un risque réduit de développer une démence.

Bien que la prévention de la maladie d’Alzheimer ne soit pas garantie par la seule consommation de certains aliments, des études suggèrent que ces 11 aliments peuvent contribuer à réduire le risque de démence. Cependant, il est important de souligner que l’adoption d’un mode de vie sain dans son ensemble, comprenant une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et une stimulation mentale, est essentielle pour préserver la santé du cerveau. Prenez soin de vous et de votre cerveau en faisant des choix alimentaires judicieux et en adoptant un mode de vie sain.

 

 

 

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn