Voici 6 idées reçues sur les effets que les écrans peuvent avoir sur notre moral

Les écrans font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Nous passons des heures à faire défiler les réseaux sociaux, à regarder des services de divertissement en streaming ou à jouer à des jeux vidéo sur notre télévision et nos appareils portables. Comme les écrans sont devenus une partie de nos vies, il en va de même pour les diverses opinions concernant leur impact sur nous. Sommes-nous en train de perdre notre capacité à nous connecter les uns aux autres ? Ou bien les écrans nous aident-ils à rester connectés plus que jamais ?

Dans ce billet, nous allons passer en revue six idées reçues sur les effets que les écrans peuvent avoir sur notre moral. Qu’il s’agisse de l’impact sur les relations au sein des familles, des communautés virtuelles ou des troubles psychiques, tout y est ! Plongeons dans le vif du sujet et voyons ce que la recherche actuelle nous apprend sur cette fascinante évolution moderne.

  1. Les personnes qui passent trop de temps devant un appareil sont plus susceptibles de souffrir de dépression, d’anxiété et/ou de stress.

Faux. Il est facile de croire que passer trop de temps devant un écran peut nuire à notre santé mentale, mais est-ce vrai ? Des études ont suggéré une corrélation entre l’augmentation du temps passé devant un écran et un risque accru de dépression, d’anxiété et de stress, ce qui laisse supposer que le fait de passer trop de temps devant un écran est à l’origine de ces problèmes.

Cependant, l’existence d’un lien de causalité n’a pas été prouvée : on ne sait pas si l’utilisation accrue des écrans est réellement à l’origine des problèmes de santé mentale ou si ceux qui passent plus de temps devant des appareils sont plus enclins aux maladies mentales. On pourrait même affirmer que l’utilisation des écrans présente des avantages lorsqu’elle est gérée correctement ; rester en contact avec ses amis et sa famille, gérer ses finances et suivre l’actualité ne sont que quelques exemples. En définitive, des recherches supplémentaires doivent être menées avant de pouvoir formuler des hypothèses concrètes sur ce sujet.

  1. Les personnes qui utilisent trop souvent des écrans risquent davantage de développer une mauvaise vue.

Vrai. Cette idée préconçue a été confirmée par une étude de l’Académie américaine d’ophtalmologie qui a montré que le fait de fixer trop longtemps les écrans peut entraîner une fatigue oculaire et des problèmes de vision tels que des troubles de la vision et de la mise au point. Bien que cela ne soit pas nécessairement vrai pour tout le monde, il est important d’être conscient du temps que nous passons devant les écrans pour s’assurer que nos yeux restent en bonne santé. Faire des pauses régulières, s’assurer d’un éclairage adéquat pendant l’utilisation, porter des lunettes d’ordinateur appropriées et subir des contrôles oculaires réguliers sont autant de stratégies utiles pour éviter tout dommage à long terme causé par une exposition prolongée aux écrans.

  1. Le fait d’être constamment entouré d’écrans contribue à un manque général de créativité.

Faux. Il est facile d’en conclure que le fait d’être constamment bombardé d’écrans et de les voir signifie que la créativité en prend un coup, mais les recherches sur ce sujet ont démontré le contraire. Les écrans peuvent être des outils extrêmement bénéfiques pour la création de projets, car ils permettent une collaboration efficace entre de grands groupes de personnes et apportent également une certaine efficacité lorsqu’il s’agit de trouver des données. Les recherches ont montré que le manque de créativité est souvent dû à la procrastination et au manque d’intérêt pour le projet plutôt qu’à la disponibilité des écrans. L’utilisation et la présence d’écrans ne font souvent que souligner des problèmes préexistants dans l’attitude adoptée à l’égard de ces projets.

  1. Le fait de fixer un écran toute la journée affaiblit notre mémoire.

Faux. Il s’agit d’une autre idée préconçue qui prétend que de fixer un écran toute la journée limite la communication en face à face, qui facilite la formation et le rappel des souvenirs. Cependant, des études récentes suggèrent que l’utilisation appropriée de la technologie numérique contribue à renforcer la mémoire de travail et la cognition en général. Ceci étant dit, il est important de noter que trop de temps passé devant un écran peut être préjudiciable, entraînant une distraction et des effets négatifs sur la capacité d’attention. Toutefois, lorsqu’ils sont utilisés de manière appropriée, les appareils tels que les ordinateurs et les tablettes peuvent nous offrir des possibilités éducatives inestimables qui nous permettent de mieux solliciter notre mémoire et nos capacités cognitives.

  1. Le fait de passer un temps excessif sur des appareils numériques peut isoler davantage les individus des autres.

Vrai. Avec l’essor de la technologie et des médias sociaux, il est de plus en plus fréquent que les gens passent un temps excessif sur des appareils numériques. D’où la question suivante : cette habitude peut-elle accroître l’isolement social ? La réponse est oui : si les outils numériques peuvent nous connecter de manière significative, ils peuvent également nous détacher de notre vie quotidienne et des autres individus, ce qui entraîne un nouveau sentiment de solitude. Lorsque la dépendance à nos gadgets nous empêche de nous connecter en personne ou de participer à des activités avec d’autres personnes, cela nuit aux relations interpersonnelles et à la croissance sociale. Il est important de trouver un équilibre sain entre l’utilisation d’Internet pour se divertir et se connecter, mais aussi pour s’engager hors ligne avec le monde réel qui nous entoure.

  1. L’utilisation prolongée de la technologie nuit au bon développement des enfants.

Vrai. Dès le plus jeune âge, l’utilisation excessive de la technologie peut limiter la capacité des enfants à acquérir des compétences importantes en matière d’interaction sociale, de communication et de résolution de problèmes. Les enfants peuvent ainsi ne pas comprendre comment gérer efficacement leurs sentiments, leurs pensées et leurs émotions, et comment résoudre les conflits avec les autres de manière appropriée. La technologie réduit également les possibilités d’activité physique en plein air, essentielle à une croissance physique saine. Les recherches sur ce sujet prouvent invariablement que l’utilisation prolongée de la technologie dans la petite enfance entrave positivement le développement global des enfants. Si l’on prend tous ces éléments en considération, il est évident que lorsque les parents encouragent leurs enfants à utiliser trop souvent la technologie, cela aura sans aucun doute des conséquences négatives si l’on n’y prend garde.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.