Tuberculinum Residuum, le remède homéopathique en cas de crises rhumatismales

La souche homéopathique Tuberculinum Residuum se prépare à partir du Mycobacterium Tuberculosis, connu couramment sous le nom de bacille de Koch ou BK. Pour être plus précis, les homéopathes utilisent une solution glycérinée qui renferme des principes liposolubles de cette bactérie. Ainsi, c’est grâce à des techniques de biothérapie que l’on obtient la souche.

Pour rappel, le bacille de Koch est une bactérie appartenant à la famille des Mycobacteriaceae. Découverte par Robert Koch en 1882, il s’agit de la bactérie responsable de la tuberculose. Par rapport à d’autres bactéries, le BK se distingue par sa résistance dans les poussières et dans l’air. D’ailleurs, cette résistance est la raison pour laquelle la tuberculose pulmonaire est considérée comme étant une maladie infectieuse hautement contagieuse. D’autant plus que Mycobacterium Tuberculosis se transmet facilement par voie aérienne.

Tuberculinum Residuum : Indications et usages en médecine naturelle

Bien que la souche provienne à partir des cellules lysées du bacille de Koch, Tuberculinum Residuum n’a aucune indication dans le traitement de la tuberculose. En effet, ce médicament homéopathique s’utilise plutôt en rhumatologie.

Dans ce domaine, il est efficace lors des manifestations des crises rhumatismales. Il permet notamment de soulager les symptômes suivants :

  • Raideur et rigidité au niveau des articulations
  • Diminution de la mobilité des articulations mobiles
  • Inflammations des articulations

Les autres indications de ce remède sont l’arthrose qui s’accompagne de la rétraction des tendons, la périarthrite scapulo-humérale ainsi que le syndrome du Canal Carpien.

Dans la majorité des cas, le patient s’avère insensible aux conditions et aux changements climatiques. Les symptômes tendent à s’aggraver au repos, par l’immobilisation prolongée et en début de mouvement. Les conditions d’amélioration sont les mouvements continus.

Sur le plan dermatologique, Tuberculinum Residuum permet de soigner certaines affections cutanées. On distingue notamment plusieurs formes d’acné comme :

  • L’acné juvénile
  • L’acné sévère des épaules et du dos
  • Et, l’acné tubéreuse

Il traite également les cas qui s’accompagnent de kystes et de cicatrices.

Posologie recommandée

Comme tout traitement en homéopathie, il est nécessaire de solliciter l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste en homéopathie avant de décider d’une cure médicamenteuse à base de Tuberculinum Residuum. En effet, le traitement et le dosage peuvent varier d’un patient à l’autre selon l’intensité des symptômes et le passé médical de chacun.

Pour ce médicament, les homéopathes prescrivent en général un traitement long avec des doses en 4 ou en 5 CH. La prise journalière recommandée est de 1 à 2 fois par jour à raison de 3 granules par prise. Pour le traitement du syndrome de Canal Carpien, il est recommandé de l’associer avec Causticum. Une prise de dose en 4 à 6 CH par jour suffit.

Pour finir, il convient de noter que toute prise doit se faire loin des repas, du café, du tabac et des substances mentholées. Pour les adultes, les granules ou les doses doivent s’administrer directement sous la langue jusqu’à ce qu’ils fondent complètement. Chez les enfants, la dilution dans un fond d’eau est possible.