Saviez-vous que le café a tendance de vous faire dormir au lieu de vous garder éveillé?

Après l’eau, le café reste la boisson la plus prisée dans le monde. En effet, près de 80 % de la population mondiale le consomme. Si de nombreuses personnes le boivent par simple plaisir, d’autres le prennent par nécessité. Pour cause, il fait partie des breuvages excitants. Utilisé principalement pour se maintenir éveillé, il n’est pas recommandé dans les 4 heures précédant le coucher. Paradoxalement, il pourra au bout du compte donner envie de dormir. Le point dans cet article.

Les principaux avantages du café sur le cerveau.

Des centaines d’études ont démontré que la consommation de café favorise les capacités cérébrales. Cette boisson améliore l’attention et la vigilance et optimise le raisonnement logique. De plus, elle atténue l’effet néfaste du peptide bêta-amyloïde sur le système nerveux. Par conséquent, elle a un impact positif dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. De même, elle protège contre la maladie de Parkinson.

Par ailleurs, selon des études effectuées par des chercheurs de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), le fait de boire régulièrement du café aurait un effet bénéfique et durable sur les cellules de l’hippocampe (responsables de la mémoire).

Les effets du café sur le sommeil.

30 min à 60 min après son ingestion, la caféine atteint son apogée dans la circulation sanguine. Le corps humain nécessite entre 3 heures à 6 heures pour en éliminer la moitié, tandis que le reste peut persister jusqu’à 14 heures.

À l’instar de toutes les substances psychoactives, la caféine bloque les récepteurs de l’adénosine. C’est un neurotransmetteur qui amène à la somnolence en ralentissant l’activité nerveuse. Ayant une structure proche de celle de l’adénosine, ce psychotrope vient prendre sa place pour perturber son action.

La caféine provoque aussi la libération d’adrénaline qui accélère la fréquence cardiaque, dilate les bronches et les pupilles et augmente la pression artérielle. Pour toutes ces raisons, cette substance psychoactive optimise la vigilance et aide le cerveau à rester éveillé.

Les effets secondaires du café.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la caféine ne fait que vous maintenir éveillé. Paradoxalement, elle peut vous fatiguer davantage que vous ne l’aviez pas consommé. Trois raisons expliquent ce fait.

Premièrement, lorsque l’adénosine est présente en très grande quantité dans l’organisme, elle provoque de la fatigue. Pourtant, la caféine entraîne son accumulation en l’empêchant de se lier aux récepteurs.

Deuxièmement, le café possède un effet diurétique qui peut être à l’origine d’une forte somnolence. Il vous pousse à uriner fréquemment. Si vous ne compensez pas cette perte, vous risquez d’être déshydraté. Ce qui provoque un travail de plus à votre organisme pour finir par d’adapter et continuer à fonctionner normalement. Ce qui entraîne, entre autres :

  • L’accélération du rythme cardiaque.
  • L’ajustement du système cardiovasculaire.
  • Le rétrécissement de certains vaisseaux sanguins.
  • La baisse de la pression artérielle.

Tous ces mécanismes biologiques fatiguent l’organisme. Dans ce cas, le café vous donne une envie de dormir. Enfin, ce breuvage est très riche en sucres. En le buvant sucré, vous pouvez subir des coups de fatigue après son ingestion. En effet, le corps métabolise les sucres raffinés plus rapidement que la caféine. Cette chute soudaine entraîne une baisse d’énergie.

L’impact de la caféine sur le sommeil varie d’un individu à l’autre

L’impact du café sur le sommeil varie selon l’organisme de chaque individu. En effet, pour certains dits « métaboliseurs lents », la demi-vie (élimination de la moitié de substance par le corps) peut aller jusqu’à 12 heures. Ainsi, s’ils consomment cette boisson à midi, par exemple, cela pourra affecter la qualité de leur sommeil. Certaines recherches suggèrent que la vitesse de traitement de cette substance dépend principalement du sexe et de l’âge.

Quelques conseils pour bien consommer cette boisson.

Pour assurer l’efficacité de la caféine, il est important de bien déterminer comment et quand boire du café. Notez avant tout que cette substance psychoactive s’avère très addictive. Il est donc recommandé d’en consommer peu. Si vous en buvez une très grande quantité par jour, une dépendance et une accoutumance peuvent vite s’installer. Ainsi, la caféine devient moins efficace. Pire encore, le manque de cette boisson se fait de plus en plus ressentir.

Il est fortement déconseillé de consommer plus de 3 tasses de cafés par jour. Puis, il est recommandé de les prendre 1 h après chaque repas pour booster la digestion. Dans tous les cas, il est important de bien vous connaître, et comprendre le fonctionnement de votre organisme.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -