Problèmes de vue : quelle évolution après 45 ans

De nos jours, avoir une vue correcte est une aubaine. Les problèmes de vision sont devenus monnaie courante et concernent tous les âges. Toutefois, c’est une problématique qui s’accentue à partir de 45 ans. Entre presbytie, glaucome et cataracte, les maux ne manquent pas pour déterminer un trouble de la vision. Comment garder une vision correcte ?

 Comment garder le besoin d’optimiser votre confort visuel ?

Quand votre vision n’est pas claire, il est important de lui donner ce dont elle a besoin, sans recourir aux lentilles ou à la chirurgie. De ce fait, une bonne alimentation, riche en vitamines, est un excellent allié pour des yeux toujours en pleine forme.

On note principalement :

  • La vitamine A

Un apport insuffisant en Vitamine A affecte notre réserve de rhodopsine, une sorte d’éclairage qui nous permet de voir la nuit ou dans des situations de faible luminosité.

  • La lutéine :

Présente le plus souvent dans la zone de la rétine, la lutéine, à travers ces cellules permettent de protéger l’œil des fortes lumières. Des études scientifiques ont même prouvé qu’un bon apport en lutéine permet d’améliorer la portée de la vision.

Rappelons que la lutéine est un antioxydant qu’on trouve dans les fruits et dans les légumes comme le chou frisé, la bette à carde ou les épinards.

Et toujours dans le but d’améliorer votre vision, les aliments suivants sont riches en Vitamines et antioxydants :

  • Le foie : Riche en Vitamine A
  • Le beurre et la patate douce : Riches en Vitamine A
  • La carotte, les épinards, les feuilles de chou-vert
  • Les courgettes

Les aliments notés plus haut ont la faculté d’améliorer efficacement les troubles relatifs à la vision.

Penchons-nous plus précisément sur la Presbytie et comment y faire face !

 

 

Qu’est-ce que la presbytie ?

Elle est considérée comme une anomalie de la vision, une diminution progressive des facultés de l’œil, ce qui l’empêche de faire une mise au point correcte d’une image précise. Et difficile pour les personnes qui en sont confrontées de lire sans correction.

Et les plus grandes victimes ont plus de 45 ans.

Sur ce, nous pouvons noter que c’est une problématique à laquelle tout le monde doit s’attendre un jour ou l’autre, car, plus on prend de l’âge, plus elle s’accentue. Par conséquent, les chiffres précisent que c’est une maladie qui concerne 40 % de la population française.

Ce chiffre nous donne également une idée du vieillissement de la population.

De ce fait, est-ce une maladie qu’on peut prévenir ?

 

Quels sont les symptômes de la presbytie ?

Vous sentez un inconfort en lisant sur votre tablette ou votre journal, vous avez envie d’augmenter la luminosité de votre téléphone pour bien lire ? Vous êtes probablement proche de la presbytie !

Ce sont des symptômes qui apparaissent la plupart du temps vers 40 ans.

Précisément un sentiment de mal à l’aise visuel avec un besoin de forcer la lecture sont ressentis. Et parmi les symptômes les plus révélateurs, nous pouvons noter le fait pendant la lecture, d’éloigner son journal aussi loin que possible.

Et relativement, à l’âge, les symptômes changent légèrement.

Par exemple à 45 ans, on a des difficultés de voir à moins de 30 cm ; distance qui double à 1m à l’âge de 60 ans.

Cependant, voici la véritable question qu’on se pose : est-ce qu’on en est dépourvu de remèdes ?

 

Les solutions optiques de la presbytie

En dépit de toutes les solutions expérimentées, le traitement de la presbytie passe par la prescription de lunettes médicales ou lentilles de correction. Ces lunettes permettent d’améliorer le confort dans une situation de lecture de près. Il se peut même que des personnes soient confrontées à la presbytie et à la myopie. En ce moment, des verres progressifs en une paire sont proposés pour améliorer la vision aussi bien de loin, de près et entre les deux.

Des lentilles à double foyer, progressives sont également proposées pour traiter cette anomalie.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -