50+ ans : 10 conseils précieux pour relancer votre métabolisme

Si vous avez plus de 50 ans et que vous cherchez un moyen de perdre du poids, la clé est de stimuler votre métabolisme. Il peut être difficile de rester motivé après 50 ans, mais suivre ces 10 conseils vous aidera dans votre cheminement vers un mode de vie et un corps plus sains. Avec des conseils allant de la modification des exercices aux changements alimentaires, cet article vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin pour apporter des changements durables qui catalyseront des résultats significatifs en un rien de temps. Alors qu’attendez-vous ? Commencez à perdre des kilos dès aujourd’hui !

Il est important de comprendre qu’en vieillissant, notre métabolisme ralentit et qu’il peut devenir plus difficile de perdre du poids. La bonne nouvelle est que, même après 50 ans, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour stimuler votre métabolisme et aider à la perte de poids.

1er conseil : Ayez un sommeil de qualité.

Il est primordial de vous assurer que vous bénéficiez régulièrement d’un sommeil de qualité et en quantité suffisante. Un manque de sommeil réparateur peut avoir un effet négatif sur vos niveaux d’hormones, qui à leur tour affectent votre taux métabolique. Essayez de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. En outre, essayez de respecter un horaire régulier ; vous coucher et vous réveiller à la même heure chaque jour vous aidera à mieux réguler vos hormones.

2ᵉ conseil : Misez sur les aliments complets.

Un excellent moyen de stimuler votre métabolisme et de maintenir vos niveaux d’énergie est de vous concentrer sur la consommation d’aliments complets. Les quinquagénaires devraient se détourner des aliments transformés et raffinés qui manquent généralement de vitamines et de minéraux importants. Ils peuvent au contraire faire le plein de noix, de légumineuses, de protéines et de viandes maigres, de céréales complètes et d’aliments frais à base de plantes, comme les fruits et les légumes, pour avoir de l’énergie tout au long de la journée.

Manger des repas riches en nutriments aide à maintenir votre masse musculaire, ce qui améliore votre métabolisme et le fait fonctionner correctement. En privilégiant les aliments complets, vous augmenterez votre niveau d’énergie, ce qui vous aidera à faire des choix plus sains à long terme – un élément essentiel pour rester en forme et plein d’énergie jusqu’à l’âge d’or.

3ᵉ conseil : Optez pour un entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) au lieu de longues séances de cardio.

Des études récentes ont suggéré qu’un moyen facile d’y parvenir est de participer à un entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT). L’entraînement par intervalles à haute intensité consiste à faire des rafales d’exercices intenses suivies d’une période de repos. Cela amène notre corps à continuer à travailler dur même après la fin de l’entraînement initial, ce qui contribue à augmenter notre taux métabolique. Mais brûler des calories et des graisses n’est pas le seul avantage du HIIT. Il permet également de renforcer les muscles, de réduire les douleurs articulaires, de développer l’endurance, d’améliorer la santé cardiovasculaire et le bien-être général. Donc, si vous voulez rester en forme à plus de 50 ans, pensez à essayer l’entraînement par intervalles à haute intensité !

4ᵉ conseil : Veillez à pratiquer régulièrement la musculation.

La constitution d’une masse musculaire augmente la quantité de calories que vous brûlez au repos en stimulant le métabolisme de base du corps (BMR). Avec l’âge, la masse musculaire commence à diminuer naturellement, il est donc important d’utiliser des exercices de musculation pour contrebalancer ce processus – visez deux ou trois séances par semaine au minimum.

5ᵉ conseil : Changez votre programme d’exercices de temps en temps.

Si vous faites toujours les mêmes exercices, votre corps finira par s’y habituer et vous ne verrez plus de progrès ni de bénéfices. Essayez d’ajouter de nouvelles activités, telles que la natation ou le yoga, afin de toujours mettre votre corps au défi de manière différente.

6ᵉ conseil : Mangez des repas plus petits, mais augmentez leur fréquence tout au long de la journée.

Cela signifie manger quatre ou cinq petits repas au lieu de deux ou trois gros sur une période de 24 heures. Manger de plus petites portions permet de contrôler à la fois les niveaux d’apport calorique et les envies de manger, ce qui contribue à la perte de poids au fil du temps.

7ᵉ conseil : Restez hydraté !

Boire beaucoup d’eau nous aide à rester rassasiés plus longtemps, ce qui signifie moins de grignotages entre les repas. De plus, l’eau facilite les fonctions corporelles, notamment la digestion, ce qui contribue à optimiser notre métabolisme. Essayez de boire au moins 8 verres par jour, en ajoutant des liquides supplémentaires si vous pratiquez une activité physique.

8ᵉ conseil : Réduisez votre niveau de stress dans la mesure du possible.

Le stress chronique peut entraîner une augmentation du taux de cortisol dans le corps, ce qui conduit non seulement à un stockage indésirable des graisses, mais réduit également notre taux métabolique de manière significative. Trouvez des techniques telles que la méditation ou les exercices de respiration qui fonctionnent le mieux pour vous et utilisez-les quotidiennement. Même seulement 10 à 15 minutes par jour peuvent faire une grande différence à long terme !

9ᵉ conseil : Incorporez des épices dans votre alimentation.

Les piments contiennent de la capsaïcine, un composé dont on a constaté qu’il stimule temporairement le métabolisme de 25 %, sans compter qu’il ajoute une délicieuse saveur !

10ᵉ conseil : Prenez des compléments alimentaires.

Certaines vitamines, minéraux et composés naturels ont été découverts pour augmenter légèrement notre taux métabolique, mais en combinant cela avec des habitudes alimentaires raisonnables, vous obtiendrez un résultat encore plus important au fil du temps ! Recherchez des ingrédients tels que l’extrait de poivre de Cayenne (capsaicine), l’extrait de thé vert ou l’extrait de garcinia cambogia par exemple.

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive