Les propriétés et l’utilisation de l’huile de calophylle

l’utilisation de l’huile de calophylle

Du nom commun calophylle, inophylle, tamanu, laurier d’Alexandrie ou foraha, l’huile de calophylle est produite par l’arbre de tamanu ou foraha. Son nom botanique est le calophyllum inophyllum venant de la famille des clusiacées. Cette huile végétale est extraite des graines contenues dans les amandes séchées en Inde, en Tahiti, à Madagascar et au Vietnam.

Propriétés de l’huile de calophylle

L’huile de calophylle possède des particularités organoleptiques. Ces dernières changent en fonction des conditions de production de l’huile. Il en est ainsi du pays, de l’ensoleillement, de la production biologique, etc.

La couleur de l’huile de foraha est cependant verte foncée en temps normal. Elle a une odeur forte, épicée, proche du curry ou de la terre. La texture de l’huile de tamanu est épaisse et grasse. Elle propose un goût prononcé.

Composition de l’huile de calophylle

La composition de cette huile végétale n’est pas toujours la même. Elle est influencée par son mode de production. Du moment que l’huile est extra-vierge obtenue par pression à froid, elle garde sa bonne composition. Dans une huile de calophylle, il y a toujours des acides gras, des vitamines et certains constituants actifs.

Composition en acides gras

Très riche en acides gras, on retrouve d’abord dans l’huile de fohara des acides gras mono insaturés de 30 à 40 % oléiques ou oméga 9. On retrouve ensuite des acides gras polyinsaturée de 25 à 40 % linoléique ou oméga 6. Enfin, on retrouve les acides gras saturés de 15 % palmitiques et 13 à 17 % stéariques.

Mis à part les vitamines E, il y a d’autres constituants actifs dans l’huile de calophylle. Il en est ainsi des résines, des flavonoïdes, de l’inophyllina, de la calaustraline, de l’inophyllolide, des polyphérols. On retrouve même des huiles essentielles dans le fohara ayant les molécules acora-3.5-diène et carvacrol.

Modes d’utilisation de l’huile de calophylle

En application cutanée, l’huile de fohara sera utilisée en onction, en massage ou en application locale. Pour plus d’efficacité, il vous est possible de mélanger l’huile avec d’autres huiles essentielles à diverses vertus.

En utilisation nutritionnelle, l’huile n’est pas véritablement conseillée. Elle présente une certaine toxicité pour l’organisme. Cependant, dans le cadre d’un traitement particulier, vous pouvez tout de même en consommer sous la supervision d’un médecin. Prenez garde des précautions d’utilisation.

Aspect cosmétique de l’huile de calophylle

L’huile de calophylle est connue pour ses différentes propriétés actives. Elle est cicatrisante, anti-inflammatoire, régénératrice, adoucissante, protectrice et antioxydante. Elle agit non seulement sur la peau, mais aussi sur les cheveux et les ongles. L’huile compose plusieurs produits cosmétiques vendus sur le marché.

Bienfaits principaux

Le fohara est une huile antidouleur, antiseptique et photo-protectrice. De ce fait, en cas de rhumatisme ou de pathologie musculaire, articulaire ou tendineuse, l’huile de calophylle sera votre allié. Pour tout problème dermatologique, il faut employer cette huile. En cas de grosse brûlure, il est conseillé d’appliquer l’huile sur la partie concernée. Des maladies diverses peuvent être traitées avec cette huile. Par exemple les crises de goutte, l’herpès labial, la parodontite, etc.