Les bienfaits santé de l’harpagophytum

bienfaits santé de l’harpagophytum

L’harpagophytum est une plante qui pousse en majorité dans le continent africain. Il s’agit d’une plante rampante à fruit portant des crochets recourbés et acérés comme les griffes. Cette particularité lui vaut d’ailleurs le surnom de griffe de diable. Son nom scientifique est Harpagophytum procumbens et il appartient à la famille des Pedaliaceae. Depuis des millénaires, cette plante vertueuse constitue la base de la médecine traditionnelle africaine. Dans la phytothérapie moderne, on exploite ses vertus pour traiter plusieurs maladies inflammatoires. Ses principaux agents actifs sont l’harpagoside, les polysaccharides, les flavonols et les stérols.

Intérêts en médecine naturelle

Dans la médecine traditionnelle africaine, l’harpagophytum intervient dans la lutte contre le manque d’appétit, la fièvre et les douleurs accompagnant les accouchements. Il traite également les lésions cutanées comme les plaies et les brûlures.

Dans l’univers de la médecine moderne, il entre principalement dans l’amélioration du quotidien des personnes âgées. En effet, plusieurs études scientifiques démontrent ses effets bénéfiques sur les pathologies affectant les articulations. Il s’avère particulièrement utile pour soulager les douleurs rhumatismales comme la goutte, l’arthrose et les crises arthritiques. Il aide également à traiter les maladies incluant une perte au niveau de la masse osseuse. On distingue l’ostéoporose ou encore les douleurs dorsolombaires.

En outre, cette plante médicinale est un atout majeur pour les sportifs. En effet, en plus d’améliorer la mobilité des articulations, elle tend également à assouplir les muscles. Cela permet d’éviter les contractions musculaires. Ses autres indications sont la tendinite, les foulures, les torticolis et les entorses.

Formes et préparations en phytothérapie

Pour les usages thérapeutiques, l’harpagophytum existe sous forme de tisane, d’extraits secs, de poudre, de gélule, de comprimé, de teinture-mère, de gel, d’ampoule et d’huile de massage.

Recommandations d’utilisations et dosage usuel

Application interne

Pour la préparation d’une décoction, porter à ébullition ½ litre d’eau et 1 cuillère à soupe de racine coupée. Laisser mijoter 5 minutes puis infuser pendant 10 minutes. Boire l’infusion en 2 à 3 fois dans la journée.

Pour la poudre, il faut la mélanger dans une boisson ou un yaourt. Prendre 1.5 g de poudre par jour.

Quant aux gélules et aux comprimés, la dose recommandée est de 4 gélules par jour et 1 comprimé par jour.

Pour la teinture-mère, prendre en 3 fois par jour 25 à 30 gouttes à diluer dans un verre d’eau.

Enfin, concernant les ampoules buvables, consommer 1 à 2 ampoules dans la journée à diluer dans de l’eau.

Application externe

Le gel et l’huile de massage à base d’harpagophytum s’utilisent quotidiennement pour une administration par voie locale. Pour obtenir l’effet recherché, masser délicatement les zones à cibler le matin et le soir.

Précautions d’usage

L’harpagophytum ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes. Tel est également le cas pour les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires ainsi que d’affections rénales et gastriques. Quant aux effets secondaires, ils sont rares, mais ne sont pas négligeables. On cite des nausées, des vertiges, des maux de tête ou encore des diarrhées.