Le Pélargonium : une plante aux multiples vertus

pélargonium

Le genre pélargonium comporte des centaines d’espèces originaires d’Afrique du Sud. Son appellation originelle, umckaloabo, se traduit par toux sévère. Il se fait aussi surnommer géranium du Cap, star des balcons ou géranium rosat. Il porte le nom scientifique de Pelargonium sidoides, Pelargonium reniforme, ou Pelargonium roseum. Le pélargonium appartient à la famille des géraniaceae. Il tient ses propriétés médicinales de ses nombreux composants chimiques. Il renferme des coumarines, des acides galliques et des tanins.

Dans quels cas prescrire l’utilisation du pélargonium ?

Les principes actifs du pélargonium agissent sur divers aspects de la santé. Ainsi, il est préconisé dans le traitement de plusieurs maladies.

  • Traitement de troubles du système respiratoire

Le pélargonium est conseillé pour traiter les infections respiratoires, les bronchites aiguës et les bronchites chroniques. Il possède des propriétés antibactériennes et antivirales. Il active en plus la fonction immunitaire. Le pélargonium empêche le développement des agents pathogènes et leur fixation sur la muqueuse bronchique. Il permet de soulager les effets de la pneumonie, de la sinusite, du rhume ou de la toux. Ains, il agit contre l’angine et les différents maux de gorge. Il effectue une action similaire à celle des antibiotiques pour éliminer les infections.

  • Renforcement immunitaire

Les composants de la plante participent à l’activation des médiateurs de l’immunité qui induisent les réactions de défense. Ils stimulent aussi l’action des macrophages dans la lutte contre les agressions.

  • Action tonifiante

Le géranium du Cap est un tonifiant efficace utilisé pour réduire les effets de la fatigue. Il aide à surmonter le stress et une baisse de moral et de tonus.

Les préparations médicinales à base de pélargonium

Les préparations se fabriquent généralement avec les extraits de la racine. Elle intervient dans la confection de nombreuses formes de remèdes. En médecine naturelle, on l’utilise en teinture mère ou pour constituer une tisane composée. Certains produits sont aussi disponibles sous forme de spray, de gouttes, de gélules, de comprimés et de bonbons.

Conseils d’utilisation et posologie

Les différentes formes galéniques du pélargonium se prennent par voie orale.

La teinture mère est consommée en traitement à raison de 20 à 30 gouttes fois trois chez l’adulte. Cette dose est réduite à 10 à 20 gouttes trois fois par jour pour un effet préventif. On prescrit généralement 2 gélules de 400 grammes à prendre matin et soir pour un adulte. La dose pour enfant équivaut à la moitié de celle de l’adulte.

Le traitement s’accompagne de quelques mesures de l’hygiène de vie pour une efficacité optimale. Cela inclut un repos et une relaxation d’une part, et une activité physique suffisante de l’autre. Cela implique aussi une alimentation riche et équilibrée.

Généralement, il s’agit plutôt d’un traitement complémentaire, associé à une autre cure que d’un traitement de fond.

Précautions particulières à l’usage du pélargonium

L’usage du pélargonium est contre-indiqué pendant la grossesse, et l’allaitement. Il présente des risques pour les sujets atteints de troubles hépatiques, cardiaques ou rénaux. Il est aussi déconseillé en cas d’hypertension et de problèmes de coagulation.

Pendant un traitement, des troubles digestifs, des éruptions cutanées peuvent survenir. Ils peuvent aussi affecter le système nerveux.