Le bénéfice des saunas sur la santé respiratoire et comment les utiliser en toute sécurité

Nous examinons ici les différentes études et recherches sur le sujet pour démêler le vrai du faux. Nous vous donnerons également des conseils pour utiliser un sauna en toute sécurité.

Les saunas sont utilisés depuis des siècles pour leurs bienfaits sur la santé et le bien-être. De nombreuses personnes fréquentent les saunas pour se détendre, éliminer les toxines et améliorer leur santé en général. Mais qu’en est-il de l’impact des saunas sur la santé respiratoire ? Peuvent-ils réellement aider à améliorer la fonction pulmonaire et soulager des affections comme l’asthme et les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) ? Nous examinons ici les différentes études et recherches sur le sujet pour démêler le vrai du faux. Nous vous donnerons également des conseils pour utiliser un sauna en toute sécurité.

Les types de saunas

Il existe différents types de saunas, chacun ayant ses propres caractéristiques et avantages. Les saunas traditionnels finlandais sont les plus répandus et utilisent de l’air sec avec une humidité comprise entre 10% et 20%. La température peut varier de 80  à 100 degrés Celsius. D’autres styles de saunas incluent le hammam turc et le banya russe. Un autre type de sauna de plus en plus populaire est le sauna infrarouge, qui utilise une chaleur sèche avec une température allant de 45 à 60 degrés Celsius.

Les saunas et la santé respiratoire

Certaines études suggèrent que l’utilisation régulière des saunas peut avoir des effets bénéfiques sur la santé respiratoire. Une revue de 2018  a révélé que l’utilisation des saunas pouvait améliorer la fonction pulmonaire, notamment la capacité respiratoire forcée et la capacité vitale. Une autre étude a montré que l’exposition au sauna pouvait améliorer la respiration chez les patients asthmatiques ou atteints de bronchite chronique. De plus, des études ont montré que l’utilisation fréquente des saunas était associée à une réduction du risque de pneumonie.

Cependant, il convient de noter que les études menées jusqu’à présent sur l’utilisation des saunas dans le traitement des affections respiratoires sont limitées en termes de taille de l’échantillon, ce qui rend les données considérées comme inconcluantes. Il est donc nécessaire de mener davantage de recherches pour confirmer ces résultats.

Les symptômes respiratoires aigus

Bien que les preuves ne soient pas concluantes, certaines études ont suggéré que les saunas pouvaient aider à soulager les symptômes de la rhinite allergique (rhume des foins) et des infections légères des voies respiratoires supérieures. Une étude a montré que les personnes atteintes de rhinite allergique qui ont été traitées au sauna pendant six semaines ont connu une amélioration significative du débit nasal inspiratoire maximal par rapport à un groupe témoin.

Cependant, il est important de noter que ces résultats doivent être confirmés par des études supplémentaires et que les saunas ne doivent pas être considérés comme un traitement alternatif aux soins médicaux standard.

Les saunas et les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC)

Certaines études suggèrent que les saunas peuvent aider à améliorer la capacité pulmonaire et l’obstruction des voies respiratoires chez les personnes atteintes de MPOC. Une étude a montré que l’utilisation régulière d’un sauna pendant quatre semaines avait entraîné une amélioration significative de la capacité vitale et du volume expiratoire maximal chez les patients atteints de MPOC. Cependant, aucune amélioration significative n’a été observée en ce qui concerne la distance parcourue en six minutes ou les symptômes rapportés.

Il convient de souligner que ces résultats sont basés sur des études limitées et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces découvertes.

Les saunas et l’asthme

Il existe peu de recherches récentes sur l’utilisation des saunas chez les personnes asthmatiques. Cependant, des études plus anciennes suggèrent que l’utilisation des saunas est sans danger pour les personnes asthmatiques. Une étude menée en 2017 sur des hommes d’âge moyen a montré que l’utilisation régulière des saunas était associée à une réduction des affections respiratoires aiguës et chroniques, y compris l’asthme, la MPOC et la pneumonie. Cependant, les limites de cette étude et le manque de preuves directes nécessitent des recherches supplémentaires pour confirmer ces résultats.

Autres bienfaits potentiels pour la santé

Outre les bienfaits pour la santé respiratoire, les saunas offrent de nombreux autres avantages pour la santé en général. Certaines études suggèrent que les saunas peuvent aider à la relaxation, à la régénération de la peau, à la réduction du stress, à l’augmentation du métabolisme, à la perte de poids, à l’amélioration de la fonction immunitaire, à un sommeil de meilleure qualité et à la détoxification du corps. Cependant, il convient de noter que certaines de ces affirmations nécessitent des recherches médicales plus poussées pour être pleinement validées.

Les précautions à prendre et la sécurité

Bien que les saunas soient généralement sûrs pour la plupart des gens, certaines précautions doivent être prises pour éviter tout risque. Les personnes atteintes de maladies rénales, les femmes enceintes, les personnes ayant récemment subi une crise cardiaque, celles souffrant d’angine instable (douleur thoracique) ou de sténose aortique sévère (rétrécissement de l’artère principale du cœur) doivent éviter les saunas.

Il est également important de se rappeler de rester hydraté pendant l’utilisation d’un sauna, car la transpiration peut entraîner une déshydratation. Limitez votre temps dans le sauna à moins de 20 minutes, surtout si vous êtes novice. Après une séance de sauna, il est recommandé de boire de deux à quatre verres d’eau pour rétablir l’hydratation. Il est également préférable d’éviter les douches froides immédiatement après une séance de sauna, car cela peut augmenter le risque de problèmes cardiaques chez les personnes atteintes de maladies cardiaques préexistantes.

Enfin, il est important de noter que l’utilisation fréquente des saunas peut affecter la spermatogenèse chez les hommes, ce qui peut avoir un impact sur la fertilité. Par conséquent, si vous essayez de concevoir, il est préférable de limiter l’utilisation régulière des saunas.

 

Les saunas offrent de nombreux avantages potentiels pour la santé respiratoire et générale. Bien qu’il existe des preuves limitées soutenant ces bienfaits, les études suggèrent que les saunas peuvent améliorer la fonction pulmonaire, soulager certains symptômes respiratoires et réduire le risque de certaines affections respiratoires. Cependant, il est important de prendre des précautions et de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser un sauna, surtout si vous avez des problèmes de santé préexistants.

Il convient également de noter que les saunas ne doivent pas être utilisés comme substitut aux traitements médicaux standard. Si vous avez des préoccupations concernant votre santé respiratoire, il est toujours préférable de consulter un professionnel de la santé qualifié.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn