Huile essentielle de genévrier commun

huile essentielle de genévrier commun

Le genévrier commun ou Juniperus communis L. ssp communis  est un arbuste commun dans les altitudes et les montagnes de l’hémisphère Nord. De ses rameaux et de ses baies, on tire une huile essentielle aux vertus inestimables. Depuis des millénaires, cette essence concentrée occupe une place importante dans l’univers de l’aromathérapie. Elle sert, en effet, à traiter de nombreuses affections.

Quels sont ses composants ?

L’huile essentielle de genévrier commun contient une quantité élevée de monoterpènes. Ceux-ci représentent jusqu’à 75 % des composants biochimiques. On distingue, entre autres, de l’alpha-pinène, du sabinène, du myrcène et du delta-3-carène. On détecte, en outre, la présence d’alcools comme le terpinène-4-ol.

Quelles sont ses indications thérapeutiques ?

L’huile essentielle de genévrier commun active les fonctions diurétiques de l’organisme. Autrement dit, elle stimule les fonctions hépatiques et rénales. Se faisant, elle favorise l’évacuation naturelle des eaux et des déchets. Aussi, elle prévient, voire guérit les cas de calculs rénaux, de lithiases biliaires et d’infections urinaires. Sur le plan digestif, elle aide à soigner divers troubles comme les colites ou les fermentations intestinales. Elle est également utile en cas d’intoxication.

Par ailleurs, cette propriété purgative, combinée à une activité anti-inflammatoire, participe au traitement des affections articulaires. L’élimination des acides uriques, par exemple, permet de réduire les crises de goutte. Cette huile intervient également dans le traitement des rhumatismes, des arthroses, des arthrites et des névrites.

Au niveau cosmétique, elle permet de soigner plusieurs affections dermatologiques. D’ailleurs, elle se révèle efficace contre les cellulites. Elle est également indiquée en soin cutané pour les peaux matures et les peaux grasses. Elle aide notamment à lutter contre l’eczéma, les dermatoses, l’herpès et l’acné.

Enfin, ses autres indications sur le plan physiologique et physique sont :

  • Déséquilibre émotionnel : peur ou phobie, angoisse, mélancolie, stress et nervosité
  • Fatigue physique

Quelles sont les voies d’administration possibles ?

Administration cutanée :

Il est recommandé de diluer l’huile essentielle de genévrier commun dans de l’huile végétale pour chaque application cutanée. Ainsi, prévoir une quantité de 8 gouttes d’huile végétale et de 2 gouttes d’huile essentielle. Utiliser le mélange pour masser les zones affectées.

Pour les soins capillaires et cutanés, diluer 1 goutte d’huile essentielle dans les préparations cosmétiques.

Pour améliorer le bien-être, ajouter jusqu’à 5 gouttes d’huile essentielle dans une préparation dispersible pour le bain.

Voie orale :

Se référer à l’avis d’un spécialiste en aromathérapie.

Diffusion atmosphérique :

2 à 3 gouttes pour une plage de diffusion de 30 minutes.

Quelles sont les précautions d’utilisation ?

L’huile essentielle de genévrier commun est un produit qu’il faut manier avec précautions. De ce fait, tout usage à des fins curatives doit se faire sous la surveillance d’un médecin. En effet, l’automédication peut aggraver les symptômes ou entraîner d’éventuels effets indésirables.

En outre, elle est à proscrire chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans. Cette restriction est également valable pour les personnes souffrant d’hémorragies menstruelles, de cancer hormonodépendant et de troubles rénaux (néphrite et insuffisance rénale).