Harpagophytum, découvrez ses actions sur l’articulation

harpagophytum

L’harpagophytum communément appelé griffe du diable est une plante de la famille des Pédiliacées.  C’est une herbacée vivace qui possède une racine principale, lignifiée. Ses racines secondaires donnent des tubercules bulbeux quelquefois énormes, pouvant peser jusqu’à 1,5 kg. La phytothérapie s’intéresse particulièrement à ces derniers. La griffe du diable est originaire d’Afrique Centrale et du Sud. Les cultivateurs séparent les tubercules de la racine principale en mois d’automne. Mélanger les deux racines peuvent en effet neutraliser l’efficacité des principes actifs du tubercule, à savoir : les phytostérols, les indoides, le stachyose, la quinone.

Dans quels cas peut-on l’indiquer ?

Les tubercules peuvent procurer à ceux qui les consomment un effet antiinflammatoire et digestif. Le phytothérapeute peut donc l’indiquer si son patient présente les problèmes sanitaires suivants.

  • Douleurs lombaires : le tubercule de la griffe du diable peut réduire les maux de dos. D’ailleurs, des essais cliniques ont permis de confirmer l’efficacité de celui-ci dans le traitement de la douleur. Auparavant, les thérapeutes employaient le rofécoxib (Vioxx)pour chercher cet effet, mais apparemment, ce dernier provoque des effets indésirables ; le marché a donc supprimé la vente de celui-ci. L’extrait de fluide de ses tubercules fait actuellement partie des traitements contre les douleurs lombaires aigües.
  • Douleurs arthritiques : les principes actifs de son tubercule agissent également sur les douleurs occasionnées par l’arthrose. Elle peut alors remplacer certains médicaments qui apportent les mêmes effets. Cependant, les recherches expérimentales continuent toujours pour confirmer s’il ne s’agit pas d’un effet placébo.
  • Manque d’appétit et dyspepsie : des phytothérapeutes suggèrent que les principes amers de ces tubercules stimulent l’appétit. En effet, le gout amer peut stimuler les papilles gustatives, stimulant l’estomac à produire les sucs digestifs indispensables à la digestion. Par ailleurs, des essais cliniques menés sur une période de 1 080 jours ont démontré que boire la décoction des tubercules permet d’apaiser les malaises intestinaux. Ainsi, sa décoction peut soulager la constipation ou la diarrhée, aussi donc les flatulences ou la dyspepsie.

Sous quelle forme peut-on prendre les tubercules dans la phytothérapie ?

La griffe du diable peut être vendue en vrac, à l’état sec sur le marché. Cependant, on peut trouver ses extraits sous forme de comprimés, de capsules de poudre et de teinture.

Comment utiliser l’harpagophytum pour profiter de ses bienfaits ?

Quand les douleurs lombaires et arthritiques se manifestent, choisissiez l’une de ces posologies :

  • Prenez les comprimés ou les capsules de poudre à raison de 3 à 6 g par jour, entre les repas.
  • L’extrait normalisé, c’est-à-dire le tubercule séché, prenez 600 à 1200 mg par jour, entre les repas.

Pour stimuler l’appétit et la digestion, vous pourrez choisir l’une de ces options :

  • Prenez les comprimés ou les capsules de poudre à raison de 500 mg, 3 fois par jour, avant les repas.
  • La teinture peut être consommée 3 fois par jour, à raison de 1 ml, avant les repas.

On peut utiliser les tubercules pour préparer une infusion. Pour ce faire, portez à ébullition 300 ml d’eau, ensuite infusez-y 1,5 g de tubercule séché et laissez macérer pendant 8 h. Cela fait, filtrez et buvez 100 ml avant chaque repas. Attention, le gout de celle-ci est très amer.