45 faits époustouflants sur les rêves

Voici 45 faits surprenants sur les rêves. Comment rêvons-nous ? Pourquoi faisons-nous des rêves érotiques, des cauchemars ? Quand rêve t-on le plus ? Pourquoi rêve t-on ?

Que vous vous en souveniez ou non, vous rêvez toutes les nuits. Ils sont parfois heureux, parfois tristes, souvent bizarres et, si vous avez de la chance, vous ferez un rêve sexy de temps en temps. Ils font partie intégrante du sommeil, nous consacrons un tiers de notre temps de notre vie à dormir. Si les experts sont encore divisés sur la signification de nos rêves, la recherche nous a fourni des informations très révélatrices sur les rêves.

I Comment rêvons-nous ?

  1. Le sommeil paradoxal est le moment idéal

Nos rêves les plus marquants se produisent pendant le sommeil paradoxal, qui se déroule en épisodes courts tout au long de la nuit, espacés de 90 à 120 minutes.

  1. Le matin, c’est mieux

Les rêves les plus longs se produisent le matin.

  1. Les week-ends aident à se souvenir

Vous avez plus de chances de vous souvenir de vos rêves le week-end ou les jours où vous faites la grasse matinée, car chaque épisode de sommeil paradoxal est plus long que le précédent.

  1. Vos muscles sont paralysés

La plupart de vos muscles sont paralysés pendant le sommeil paradoxal pour vous empêcher de réaliser « physiquement » vos rêves.

  1. Les images sont les plus courantes

Nous rêvons surtout en images, la majorité des rêves étant principalement visuels, avec peu de sons ou de mouvements.

  1. Les rêves récurrents ont des thèmes

Les rêves récurrents des enfants ont pour thème

– des confrontations avec des animaux ou des monstres

– des agressions physiques

– la chute

– des poursuites

  1. Nous ne rêvons pas tous en couleur

Environ 12 % des gens rêvent en noir et blanc.

 

II Ce dont nous rêvons

  1. L’étrange est normal

Beaucoup de nos rêves sont étranges parce que la partie du cerveau chargée de donner un sens aux choses s’arrête pendant le rêve.

  1. Notre journée informe nos rêves

La plupart de nos rêves sont liés à des pensées ou à des événements survenus le jour ou les deux jours précédents.

  1. Les visages sont familiers

Selon l’université de Stanford, vous ne rêvez probablement que de visages que vous avez déjà vus en personne ou à la télévision.

  1. Un faible niveau de stress est synonyme de rêves heureux

Vous avez plus de chances de faire des rêves agréables si vous êtes peu stressé et si vous vous sentez satisfait de votre vie réelle.

III Rêves sexuels

  1. Tout n’est pas ce qu’il semble être

L’érection du matin n’a rien à voir avec les rêves sexy ou la stimulation. La tumescence nocturne du pénis amène les hommes à avoir trois à cinq érections par nuit, certaines durant 30 minutes.

  1. Les femmes peuvent avoir des rêves humides

Les hommes ne sont pas les seuls à faire des rêves humides. Les femmes peuvent libérer des sécrétions vaginales dues à l’excitation et même avoir un orgasme lorsqu’elles font un rêve sexuel.

  1. Les rêves sexuels ne sont pas si courants

Selon les recherches, environ 4 % des rêves des hommes et des femmes portent sur le sexe.

  1. Les rêves sexuels portent généralement sur une seule chose

La plupart des rêves liés au sexe concernent des rapports sexuels.

  1. La position de sommeil est importante

Vous êtes plus susceptible de rêver de sexe si vous dormez sur le ventre.

  1. Cela peut aussi vous faire rêver d’autres choses

Dormir sur le ventre n’est pas seulement associé à plus de rêves de sexe, mais aussi à des rêves  :

– d’être enfermé

– d’outils manuels

– d’être nu

– d’être étouffé et de ne pas pouvoir respirer

– de nager

  1. Les hommes rêvent de variété de partenaires

Les hommes rêvent de relations sexuelles avec plusieurs partenaires deux fois plus que les femmes.

  1. Les femmes rêvent de célébrités

Les femmes sont deux fois plus susceptibles de faire des rêves sexuels sur des personnalités publiques que les hommes.

  1. Le sexe en dormant est réel

Le sexe pendant le sommeil, également appelé sexsomnie, est un trouble du sommeil qui ressemble beaucoup au somnambulisme, sauf qu’au lieu de marcher, la personne adopte un comportement sexuel comme la masturbation ou les rapports sexuels pendant son sommeil.

IV Cauchemars et autres choses effrayantes

  1. Les enfants font plus de cauchemars

Les cauchemars commencent généralement entre 3 et 6 ans, et diminuent après l’âge de 10 ans.

  1. Les femmes sont plus sujettes aux rêves effrayants

Les femmes font plus de cauchemars que les hommes pendant leur adolescence et leur vie adulte.

  1. Les cauchemars se produisent à un moment similaire de la nuit

Les cauchemars surviennent le plus souvent dans le dernier tiers de la nuit.

  1. Vous pourriez être atteint d’une maladie

Si vous faites des cauchemars récurrents qui se produisent assez souvent et sont assez pénibles pour avoir un impact sur votre capacité à fonctionner, vous pourriez souffrir d’une maladie appelée trouble des cauchemars.

  1. La paralysie du sommeil existe

Environ 8 pour cent de la population générale font l’expérience de la paralysie du sommeil, c’est-à-dire l’incapacité de bouger lorsque vous êtes dans un état entre le sommeil et l’éveil.

  1. Vos sentiments ressortent dans les rêves

Par exemple, vous êtes plus susceptible de faire des rêves négatifs au sujet d’un être cher perdu si vous souffrez de symptômes post-traumatiques, de culpabilité ou de reproches liés à sa mort.

  1. Les vacances peuvent être difficiles

Les rêves de deuil, qui sont des rêves concernant des êtres chers décédés, sont plus fréquents pendant les vacances.

  1. Les terreurs nocturnes peuvent être effrayantes

Les terreurs nocturnes sont des épisodes de peur intense, de cris, voire de course ou d’agressivité pendant le sommeil.

  1. Les enfants en souffrent plus fréquemment

Près de 40 % des enfants ont des terreurs nocturnes, même si la plupart d’entre eux les surmontent à l’adolescence.

  1. Les adultes peuvent en souffrir

Environ 3 % des adultes ont des terreurs nocturnes.

  1. Manger tard n’est pas utile

Manger avant d’aller au lit rend les cauchemars plus probables, car cela augmente votre métabolisme, signalant à votre cerveau d’être plus actif.

  1. Les médicaments jouent un rôle

Certains médicaments, comme les antidépresseurs et les narcotiques, augmentent la fréquence des cauchemars.

  1. Les émotions négatives font des ravages

Selon une étude, la confusion, le dégoût, la tristesse et la culpabilité sont plus souvent à l’origine des cauchemars que la peur.

V Faits divers sur les rêves

  1. Nous voyons tous des choses

Les aveugles voient des images dans leurs rêves.

  1. Les chiens rêvent aussi

Tout le monde rêve, y compris les animaux domestiques.

  1. Nous sommes oublieux de nos rêves

Les gens oublient 95 à 99 % de leurs rêves.

  1. Nous rêvons beaucoup

Les personnes âgées de plus de 10 ans font au moins quatre à six rêves par nuit.

  1. Nous sommes faisons peut-être des rêves prémonitoires

Certains croient que les rêves peuvent prédire l’avenir, bien qu’il n’y ait pas assez de preuves pour le prouver.

  1. Nous nous attardons sur le négatif

Les rêves négatifs sont plus fréquents que les rêves positifs.

  1. Vous pouvez contrôler vos rêves

Vous pouvez apprendre à contrôler vos rêves en utilisant des techniques de rêve lucide.

  1. Les conversations en dormant ne sont généralement pas agréables

Les jurons sont fréquents dans les conversations du sommeil

  1. Les spasmes musculaires soudains ne sont pas le fruit de votre imagination.

Les secousses hypniques sont des soubresauts forts et soudains, ou la sensation de tomber qui se produit juste au moment où vous vous endormez.

  1. Cela peut provoquer des sensations de chute

Les secousses hypnotiques peuvent être à l’origine de rêves de chute, qui sont l’un des thèmes de rêve les plus courants.

  1. Les rêves de dents pourraient avoir une signification plus importante

Les rêves de dents qui tombent peuvent être causés par une irritation dentaire non diagnostiquée, comme le bruxisme, plutôt qu’une prémonition de la mort comme le suggère le vieux folklore.

  1. De loin le fait le plus stupéfiant de tous.

Bien qu’ils aient essayé de le découvrir depuis la nuit des temps, les chercheurs ne savent pas pourquoi nous rêvons, ni à quoi cela sert.

VI Pourquoi rêvons-nous ?  Les différentes théories

Tout le monde, à un moment ou à un autre, s’est demandé ce que signifiaient ses rêves.

Le rêve est l’état cognitif le plus étudié. Alors que certains experts estiment que les rêves n’ont aucune signification et ne servent à rien, d’autres pensent que nos rêves ont une signification.

Il existe un certain nombre de théories sur la signification des rêves, dont certaines sont plus connues :

– La théorie psychanalytique. Selon cette théorie, les rêves représenteraient des désirs inconscients, la réalisation de souhaits et des conflits personnels. Les rêves nous permettent de réaliser nos désirs inconscients dans un cadre irréel et sûr, car il serait inacceptable de les réaliser dans la réalité.

– La théorie de l’activation-synthèse. Popularisée dans les années 1970, cette théorie suggère que les rêves ne sont qu’un sous-produit de votre cerveau qui tente de traiter des signaux aléatoires provenant de votre système limbique, qui est impliqué dans vos souvenirs, vos émotions et vos sensations.

– La théorie de l’activation continue. Il s’agit de l’idée selon laquelle notre cerveau stocke continuellement des souvenirs, même lorsque nous sommes endormis. Elle suggère que nos rêves constituent un lieu de stockage de nos souvenirs pendant qu’ils passent de notre mémoire à court terme à notre mémoire à long terme.

Ces théories ne sont qu’un aperçu des théories d’interprétation des rêves. Voici d’autres théories intéressantes sur la signification des rêves :

– Les rêves sont des simulations de menaces qui vous aident à vous préparer à affronter des menaces dans la vie réelle.

– Les rêves sont le moyen pour votre cerveau de collecter et d’éliminer les informations inutiles de la journée pour faire de la place aux nouvelles informations du lendemain.

– Le rêve remonte à un mécanisme de défense évolutif qui consiste à faire le mort pour tromper ses ennemis. Cela explique pourquoi notre corps est paralysé pendant le rêve, mais que notre esprit reste très actif.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -