Défenses immunitaires: les HE pour passer un hiver sans risque

L'aromathérapie stimule les défenses immunitaires naturellement
Défenses immunitaires : L'aromathérapie stimule les défenses immunitaires naturellement

A l’entrée de l’automne et avec l’arrivée de l’hiver, les défenses immunitaires sont souvent à plat. Dépression saisonnière, fatigue, insomnie, notre système de défense contre les virus de la grippe, ou de la bronchite ne peuvent plus faire face. Les Huiles Essentielles (HE) proposent un soutien parfait à nos défenses  pour nous permettre de traverser l’hiver sans risque. Par Pierre Franchomme

Le changement de saison à l’automne et à l’entrée de l’hiver est favorable au réveil de nombreux virus.  D’abord le Parainfluenza virus qui entraine des laryngites, bronchites, etc, puis l’Influenza virus , le virus de la grippe voire les virus respiratoires syncytiaux responsable des bronchiolites, bronchites, laryngites… et enfin les Rhinovirus  qui déclenchent les rhinites, bronchites! Nos défenses immunitaires ont du travail.

Stimuler les défenses naturelles pour échapper aux infections respiratoires est une sage solution. L’aromathérapie est un choix bénéfique dans ce domaine, d’autant qu’elle peut intervenir à plusieurs niveaux.

En effet, il est bien connu par exemple que la dépression saisonnière  due à l’entrée dans l’hiver est un facteur d’immunodépression,  ajoutons les insomnies et les sommeils perturbés ou écourtés et le tableau est complet, les défenses immunitaires et antivirales sont au plus bas.

 » Défenses immunitaires « 

Parmi les cellules immunitaires, les lymphocytes « Natural killer » auront comme rôle de tuer les cellules infectées, et les macrophages, autre lignée de globules blancs, celui de les éliminer. Pour activer et renforcer cette première ligne de défense, deux composés volatils odorants, présents dans quelques huiles essentielles, ont montré leur efficacité ; il s’agit :

-La Muscade d’Afrique (Monodora myristica) dont le composant majoritaire de son huile essentielle, le – du (+)-α-phellandrène est un stimulant des deux types de globules blancs,

– Le Goyavier (Psidium guajava) et son principe actif le β-caryophyllène, ou l’oléorésine du Copahu (Copaifera officinalis) sont toutes deux des stimulants des Natural Killers

Posologie conseillée : 2 gouttes de chaque par jour, une semaine sur deux.

Ajoutons, sous forme de compléments alimentaires en gélules, les β-glucanes du son d’avoine et du magnésium marin.

Ensuite pour compenser une légère déprime, hormis la vitamine D, notre choix s’oriente vers l’huile essentielle d’encens de somalie (Boswellia sacra), ou de bois de rose d’Amazonie (Aniba rosaeodora) en massages sur les poignets ou la plante des pieds – 4 à 6 gouttes par jour suffisent – ou encore 1 à 2 gouttes de néroli bigarade à prendre dans du miel.

Et pour un sommeil réparateur, un cocktail à base d’huiles essentielles à 5 % dans des huiles végétales, à appliquer sur le thorax en soirée (mandarine, camomilles, vanilline), ou / et une touche de Santal (Santalum album) à l’entrée des orifices du nez au coucher.

Pour en savoir plus et commande
Les huiles essentielles citées dans cet article, ainsi que des formules prêtes à l’emploi à la mandarine (AROMA DERM) ou au santal (AROMA SENTEUR), sont disponibles sur complément Nature

 

Photo de Pierre Franchomme
Pierre Franchomme

Pierre Franchomme est une sommité dans le domaine des huiles essentielles médicinales. Véritable pionnier depuis les années 1975, il est notamment le découvreur de plusieurs huiles essentielles aujourd’hui incontournables telles que le ravintsara, le tea tree, l’eucalyptus radié, l’immortelle, l’inule odorante… Son immense travail de recherche a posé les bases de la pharmacologie aromatique, le conduisant à imposer la notion fondamentale de “chémotype” et à collaborer avec des organismes prestigieux : Institut Pasteur de Paris, Faculté de médecine de Toulouse, CNRS, et bien d’autres. Pierre Franchomme est également enseignant en Aromathérapie et fondateur de l’association humanitaire Aromathérapie sans frontières.