Homeopathie

Belladonna, le remède homéopathique d’action générale

La souche homéopathique de Belladonna est d’origine végétale. Elle provient de la plante connue scientifiquement sous le nom d’Atropa belladonna. On appelle également la plante cerise empoisonnée ou herbe du diable. La plante appartient à la famille des Solanaceae. Ce sont des plantes vivaces possédant des feuilles ovales pointues. Ces fleurs sont en forme des cloches et ayant des couleurs pourpres. Atropa belladonna est très présente en Europe.

Toute la plante entière fleurie est utilisée pour la fabrication de la teinture-mère. Il existe seulement deux formes disponibles pour ce remède homéopathique. Ce sont les doses et les granules. Formes qui sont à base de lactose et de saccharose.

Dans quels cas devrions-nous utiliser ce remède homéopathique ?

Les indications thérapeutiques de Belladonna sont très nombreuses. Il est particulièrement indiqué en cas de fièvres aiguës d’origine diverse, de céphalée et de hoquet. C’est aussi utile en cas d’éruption cutanée rouge et étendue, d’insolation et de brûlure du premier degré. De même qu’en cas d’angines, d’otite, de trachéite et de rhinopharyngite.

En même temps, il apaise les bouffées de chaleur liée à la ménopause et les poussées hypertensives avec les céphalées.

Belladonna est efficace en cas d’orgelet et de conjonctivite avec sécheresse oculaire. C’est la même en cas d’intolérance des lentilles de contact par sécheresse de la conjonctivite.

Les singes externes indiquant la confirmation d’utilisation de ce remède sont :

  • Inflammation : rougeur, douleur au toucher et œdème, chaleur.
  • Sécheresse des muqueuses : conjonctivite sèche, nez sec, bouche sèche.
  • Congestion : mal de tête, sueurs, palpitations, vertiges, visage rouge.
  • Trouble du comportement : fièvre avec délire, hallucination, convulsions, hypersensibilité à la lumière.

Comment utiliser correctement Belladonna en homéopathie ?

Belladonna est à prendre en dehors des repas, du café, de la menthe et du tabac. On laisse fondre sous la langue les formes de disponibles de ce remède.

La dilution à utiliser augmente selon l’intensité de la pathologie en cas de céphalée et de maladies infectieuses. Comme traitement, prendre 5 granules de 4 à 9 CH toutes les 1 à 2 heures. La prise doit être ensuite espacée en fonction des améliorations. C’est également similaire en cas de fièvre avec délire mais c’est la dilution et la prise qui les différencient. Dans ce cas, il faut prendre 5 granules de 15 à 30 CH toutes les 10 à 15 minutes.

L’insolation se soigne avec 5 granules de 9 CH toutes les heures pendant 24 heures. Il faut évidemment espacer la prise avec l’amélioration des symptômes.

5 granules de 9 CH par jour pendant 3 mois peuvent apaiser les bouffées de chaleur ainsi que les poussées hypertensives. Pour les pathologies oculaires, prendre 5 granules de 5 CH 6 fois par jour. La prise doit ensuite diminuer au fur et à mesure des améliorations. La durée du traitement est de 4 jours en cas de conjonctivite aiguë. Alors qu’elle dure 6 mois en cas de sécheresse oculaire.

Une dilution de Belladonna à prendre toutes les heures apaise l’angine non streptococcique.

L’otite nécessite toujours une consultation médicale mais en attendant, on doit prendre 5 granules toutes les demi-heures. La dilution du Belladonna à utiliser est de 9 CH.

Articles similaires