Les 10 causes méconnues de l’insomnie

Outre les causes les plus courantes de l'insomnie, comme le stress et l'anxiété, il existe plusieurs coupables moins connus qui peuvent perturber le sommeil.

Avez-vous déjà eu des difficultés à dormir la nuit ? Plus d’un tiers de la population française est confrontée à l’insomnie, et ce chiffre a augmenté depuis le début de la pandémie. Qu’il s’agisse de difficultés à s’endormir ou à rester endormi, connues respectivement sous le nom d’insomnie aiguë ou d’insomnie à court terme, il existe de multiples explications pour comprendre pourquoi votre sommeil peut être affecté. Bien que la plupart des cas soient causés par le stress et l’anxiété, d’autres sources peu communes peuvent également faire obstacle à une bonne nuit de repos. Dans cet article, nous allons nous pencher sur certaines causes moins connues de l’insomnie. Restez branchés !

Changements liés à l’âge :

En vieillissant, notre rythme circadien naturel – ou cycle veille/sommeil – peut être perturbé. Les adultes plus âgés peuvent se sentir plus somnolents pendant la journée et se réveiller plus souvent pendant la nuit. Cela est particulièrement vrai chez les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence.

Conditions médicales :

Certaines maladies peuvent nuire à notre capacité à passer une nuit complète de sommeil. L’insuffisance cardiaque congestive, la maladie articulaire dégénérative, le reflux gastro-œsophagien (RGO), les problèmes de thyroïde, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), l’asthme et un certain nombre d’autres affections pourraient être à l’origine de l’insomnie.

Douleur chronique :

Les personnes souffrant de douleurs chroniques telles que la fibromyalgie et l’arthrite ont souvent du mal à trouver un sommeil de qualité en raison de l’inconfort lié à leur état. De plus, certains médicaments utilisés pour traiter la douleur chronique peuvent causer de la somnolence pendant la journée, ce qui peut entraîner des difficultés à s’endormir le soir. En outre, les personnes souffrant de douleurs chroniques peuvent se réveiller fréquemment la nuit en raison de spasmes musculaires ou de douleurs, même si elles ne bougent pas beaucoup pendant leur sommeil.

Déséquilibres hormonaux :

Les fluctuations hormonales peuvent perturber l’horloge interne de notre corps, ce qui entraîne des difficultés à bien dormir la nuit. Les femmes sont particulièrement sujettes à ce type de déséquilibre hormonal pendant la ménopause, lorsque les niveaux d’œstrogène commencent à fluctuer de façon spectaculaire.

Médicaments :

Certaines classes de médicaments, comme les antidépresseurs, les corticostéroïdes et les médicaments contre la tension artérielle, peuvent causer de l’insomnie en modifiant les hormones associées à la production de mélatonine. L’hormone responsable de la régulation de l’horloge interne du corps. Ou en provoquant des effets secondaires comme la somnolence pendant la journée, ce qui nuit ensuite à la capacité de s’endormir le soir. De même, certains médicaments en vente libre, comme les médicaments contre le rhume contenant de la pseudoéphédrine, peuvent également favoriser l’éveil en stimulant certaines zones du cerveau associées à l’excitation au lieu d’induire la relaxation nécessaire à un bon sommeil.

Manque d’exercice ou d’activité physique :

De longues périodes d’inactivité peuvent entraîner un déséquilibre des hormones qui contrôlent le sommeil. Les personnes qui font de l’exercice régulièrement déclarent avoir un sommeil plus profond et plus réparateur.

Consommation de caféine :

La caféine est un stimulant présent dans le café, le thé, le chocolat et d’autres aliments et boissons. Même si certaines personnes peuvent consommer de la caféine sans ressentir d’effets secondaires, d’autres ont du mal à s’endormir après avoir consommé de la caféine trop tard dans la journée.

Horaires de sommeil perturbés :

Il est important d’avoir une routine cohérente à l’heure du coucher qui permet au corps de s’ajuster et de régler ses rythmes circadiens naturels. Le fait de se coucher plus tard que d’habitude ou de faire la grasse matinée le week-end peut entraîner un sommeil de mauvaise qualité pendant la semaine.

Exposition à la lumière bleue :

La lumière bleue émise par les écrans électroniques tels que les téléviseurs et les smartphones supprime la production de mélatonine – une hormone importante pour la régulation de l’horloge interne de votre corps – ce qui rend plus difficile une bonne nuit de repos.

Arrêt de tabac :

Un autre facteur important qui déclenche l’insomnie. Puisque la nicotine est à la fois une substance stimulante qui crée une forte dépendance, ce qui rend particulièrement difficile pour les fumeurs qui essaient d’arrêter d’un seul coup de profiter d’une bonne nuit de sommeil. La période de sevrage est connue par de graves épisodes d’insomnie !

Ces causes moins connues de l’insomnie montrent que les troubles du sommeil peuvent provenir de sources multiples. Il est donc important pour les personnes qui en souffrent d’identifier les facteurs déclencheurs potentiels afin de trouver les traitements appropriés pour soulager à nouveau les nuits blanches.

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive