Vipera Redi, le remède homéopathique en cas de troubles circulatoires

La souche homéopathique de Vipera Redi se prépare à partir du venin de vipère aspic. Il s’agit d’un serpent venimeux de la famille des Viperidae. Il est largement répandu dans les milieux broussailleux de la France, de la Suisse et de l’Italie.

D’un point de vue descriptif, il est impossible de donner avec précision la couleur de ce serpent. En effet, chaque individu de chaque population présente chacun une coloration de fond différente qui varie du gris clair au vert olive en passant par le rouge brique. À cette couleur de fond s’ajoute ensuite des tâches aux formes géométriques et de couleur sombre. Ce reptile rencontre deux à trois périodes de mue en une année.

En termes d’alimentation, le régime alimentaire de la vipère aspic se compose essentiellement de mammifères, de reptiles et d’oiseaux. Lors de la chasse, elle utilise son venin pour immobiliser et tuer ses proies. Chez l’être humain, sa morsure peut se révéler fatale s’il n’y a aucune prise en charge médicale rapide. Les principaux agents actifs de ce venin sont des enzymes, des amines, des lipides ainsi que des toxines coagulantes et hémolytiques.

Principales indications en médecine naturelle

Vipera Redi est un médicament homéopathique qui sert à traiter les pathologies affectant l’appareil circulatoire.

En premier lieu, il excelle dans le traitement des phlébites et des périphlébites. Dans le traitement de ces maladies inflammatoires aiguës ou chroniques, ce remède aide à soulager les symptômes comme :

  • La formation d’œdème
  • Un sentiment d’écrasement ou d’éclatement au niveau des veines
  • Douleurs

En second lieu, ce médicament permet de soigner d’autres troubles veineux. On distingue notamment les purpuras, les varices, les ecchymoses ou encore les cyanoses.

Enfin, en cas d’insuffisance veineuse et lymphatique, ce médicament apporte une sensation de légèreté lors des cas de jambes lourdes, même durant la période de grossesse. Il convient de noter que les modalités d’aggravation sont les jambes pendantes et la position debout. D’un autre côté, les symptômes s’améliorent quand les jambes sont surélevées.

Modalité d’administration et posologie recommandée

Avant chaque cure, il est recommandé de se rapprocher d’un spécialiste en homéopathie afin de bénéficier d’un diagnostic complet. L’homéopathe prescrit ensuite la dose de dilution ainsi que la forme galénique à adopter pour chaque traitement. Évidemment, malgré des symptômes identiques, il est fort probable que les détails de la cure diffèrent en fonction du passé médical de chacun.

Dans le traitement des phlébites, par exemple, les médecins recommandent généralement au moins 4 prises par jour d’un médicament en 9 CH. À noter que dans ce cas-là, Vipera Redi doit venir compléter un traitement allopathique.

En outre, pour soigner les phlébites dues aux plâtres, à un long voyage ou encore à un alitement, l’association avec de l’arnica est possible.

Enfin, pour traiter les affections touchant les veines, il convient de se tourner vers les doses en 5 CH avec une fréquence de prise de 2 à 3 fois dans la journée.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -