Vaccinotoxinum, le remède homéopathique en cas d’herpès

les indications de Vaccinotoxinum en homéopathie

L’homéopathie est une méthode thérapeutique. La thérapie consiste à donner au malade une substance à dose infinitésimale. On appelle ces substances « remèdes homéopathiques ». Ces remèdes provoquent chez une personne en bonne santé des symptômes comparables à celle du patient. Avec les méthodes homéopathiques, on préconise la loi de la similitude.

Les souches homéopathiques sont prélevées dans les trois grands règnes de la nature. Ce sont le règne minéral, le règne végétal et le règne organique. Cependant, environ 60% des remèdes homéopathiques proviennent du règne végétal. Généralement, c’est la plante entière qui est utilisée mais parfois c’est juste une partie qu’on prélève.

D’où vient la souche homéopathique du Vaccinotoxinum ?

La souche homéopathique Vaccinotoxinum est obtenue à partir d’une vaccine brute. C’est une dilution infinitésimale du vaccin antivariolique. Elle relève de la biothérapie. On peut l’observer sous différentes formes. Comme des doses, des granules, des gouttes, des triturations, des ampoules buvables et des suppositoires.

Dans quels cas doit-on utiliser ce remède ?

Les indications thérapeutiques de Vaccinotoxinum sont les herpès, le molluscum et le zona. Plus clairement, il est efficace pour lutter contre le molluscum contagiosum, mais aussi le zona avec des séquelles névralgiques. C’est également utile en cas de réactions tardives à la vaccination antivariolique.

Les matières de base des granules et des doses sont le saccharose et le lactose. La seule composition des triturations en poudre est le lactose. Les restes sont des solutions hydro-alcooliques. Ce sont les gouttes, les teintures mères et les ampoules.

Quelles sont ces conditions d’utilisation ?

Dosage recommandé :

Le dosage varie selon les maux à soigner et les actions attendues. On peut utiliser ce remède homéopathique comme préventif que curatif en herpès. Pour l’utiliser à des fins curatives, prendre 1 dose de vaccinotoxinum 9 CH de suite. Quant à son utilisation à des fins préventives, prendre 1 dose de 15 CH par mois.

Pour soigner le zona, prendre 1 dose avec une dilution de 15 CH par semaine. La prise doit se poursuivre jusqu’à la guérison. Quant au traitement de molluscums contagiosums, il faut prendre 1 dose de vaccinotoxinum 9 CH par semaine. Le traitement dure 2 mois.

Pour remédier à des réactions générales tardives à la vaccination antivariolique, on peut utiliser une dose de celle-ci.

Les suppositoires doivent être dilués au moins 7 CH.

Instructions sur le mode de consommation de la souche :

On prend ce remède en dehors du café, de la menthe, du tabac mais également du repas. Comme mode de consommation, on laisse fondre les doses et les granules sous la langue.

C’est un remède utilisable au cours de la grossesse et de l’allaitement.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide