InsoliteLe saviez vous ?Science

Que se passe-t-il dans le cerveau lors d’un moment « eurêka » ?

Pourquoi est-ce si satisfaisant de trouver tout à coup la solution à problème? Voici la réponse

Il n’y a pas grand-chose de plus satisfaisant que ce sentiment que vous ressentez lorsque vous avez enfin compris. Ce moment brillant, immaculé, de perspicacité. Les neuroscientifiques ont enfin trouvé où il se trouve dans notre cerveau et pourquoi il est si satisfaisant.

Les puzzles sont populaires dans le monde entier. Ils divertissent l’humanité depuis des milliers d’années. L’amour universel ressenti à l’égard de ce type de défi n’a pas grand-chose à voir avec le processus de résolution de l’énigme. Au contraire, il a tout à voir avec ce formidable sentiment de joie lorsque tout se met en place. Bien sûr, au fur et à mesure de l’évolution de notre espèce, la capacité à résoudre des énigmes a moins servi à faire passer le temps dans une réunion ennuyeuse qu’à trouver des moyens novateurs de survivre.

Parce que la résolution de problèmes a permis à notre espèce de survivre pendant si longtemps, la découverte d’une solution est liée à un profond, bien que bref, sentiment d’euphorie. La résolution de problèmes fait appel à un mécanisme similaire à celui de l’alimentation et de l’accouplement. Les animaux les plus motivés par ces activités ont plus de chances de survivre et de procréer. Les humains qui ne mangent pas, ne s’accouplent pas ou ne résolvent pas de problèmes ont peu de chances de transmettre leurs gènes.

Etudier le moment « Aha !

Des chercheurs du centre de physique médicale et d’ingénierie biomédicale de MedUni Vienna, en Autriche, se sont associés à l’université Goldsmiths de Londres, au Royaume-Uni, pour étudier ce phénomène. Ils voulaient en savoir plus sur cette mystérieuse et omniprésente sensation de « Aha ! Leurs résultats ont été publiés dans la revue Human Brain Mapping.

L’étude a fait appel à 30 participants, à qui l’on a demandé de résoudre des énigmes pendant que leur cerveau était scanné. Trois mots leur étaient présentés et ils devaient trouver le mot qui les reliait. Par exemple, si on leur présentait les mots « maison », « écorce » et « pomme », leur réponse devait être « arbre ».
Au total, les participants ont du résoudre 48 énigmes. Chaque fois qu’ils ont trouvé la bonne réponse, ils ont appuyé sur un bouton pour signaler aux chercheurs qu’ils avaient vécu le moment « Aha ! ».

Que se passe-t-il dans le cerveau au moment de trouver la réponse à une énigme?

Les chercheurs ont découvert que la poussée d’excitation qui accompagne le moment de lucidité est produite par un afflux de dopamine dans une partie du cerveau appelée le noyau accumbens.
Le noyau accumbens était actif tout au long du processus de résolution des problèmes, mais plus particulièrement au moment de l’intuition. Cette partie du cerveau, située dans la partie basale du cerveau antérieur, fait partie du réseau de dopamine qui se déclenche lorsque nous recevons une récompense. La dopamine transmet au reste du cerveau des informations sur les émotions, les processus de mémoire et les niveaux de vigilance.

Outre l’activation des zones de la vigilance, du traitement du langage et de la mémoire, les résultats des recherches ont montré une activation soudaine et significativement plus importante du noyau accumbens lorsque la résolution d’une énigme s’accompagne d’un moment « Aha ! » et donc d’un moment de joie et de soulagement intense.
La dopamine est bien connue comme un messager impliqué dans les processus de récompense, comme la nourriture, l’argent et le sexe. Cependant, dans cette étude, les chercheurs ont montré qu’elle était également importante pour maintenir la motivation résoudre une énigme, produisant « la curiosité et la volonté d’apprendre. » Ces résultats indiquent une corrélation étroite entre la dopamine, l’exaltation et la créativité.

De plus, ces résultats fournissent les mécanismes neuronaux expliquant pourquoi la solution accompagnée d’une expérience « Aha ! » est plus saillante, facilite le stockage en mémoire à long terme et le renforcement. Un moment « Aha ! » est donc plus qu’un simple sentiment de joie ou de soulagement, mais constitue une forme particulière de récupération rapide, de combinaison et de processus d’encodage. Comme ce domaine d’étude est relativement vierge, il reste encore beaucoup de questions à résoudre. Les chercheurs espèrent poursuivre leurs travaux et apporter un éclairage encore plus profond sur ce sentiment fascinant et primitif.

Source

Ultra-high-field fMRI insights on insight: Neural correlates of the Aha!-moment

 

Articles similaires