Pourquoi nous avons un penchant vers les chips ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les chips sont si irrésistibles et si addictives ? Dès que vous ouvrez un paquet de chips, l’envie de tout manger vous possède et votre cerveau se met en mode OFF ! Il s’avère qu’il y a une raison scientifique à cela. Lisez ce qui suit pour mieux comprendre votre réaction inconsciente.

Pourquoi les chips sont si addictives ?

Lors d’une expérience publiée dans la revue Frontiers in Psychology, une équipe de scientifiques a suivi le comportement d’un groupe de rats en disposition de trois aliments différents : des aliments standards, une combinaison de graisses et de glucides, ou des chips. Les rats ont largement privilégié les chips aux deux autres aliments.

Les chips sont surtout connues pour trois choses : le sel, la graisse et le sucre. Certaines recherches indiquent que le sel provoque la libération de la dopamine, une substance chimique responsable de la régulation du centre du plaisir au niveau du cerveau. Dès que le cerveau perçoit la première dose de plaisir, il en réclame davantage.

Dans une étude australienne, 48 adultes ont fait l’épreuve de tester un repas une fois par semaine pendant un mois. Le but était de leur servir le même plat à l’exception d’une modification : la teneur en sel et en graisses. La sauce était soit pauvre en graisses ou en sel, soit riche en graisses ou en sel.

Quelle que soit la teneur en matières grasses du repas, les volontaires se retrouvent avec 11 % de suppléments lorsqu’il s’agit d’une sauce riche en sel, conformément aux conclusions de l’étude publiée dans The Journal of Nutrition. Lorsque la sauce était fortement salée, les participants ont mangé 60 % plus de calories.

Que pouvons-nous déduire ?

L’un des facteurs qui rendent les chips si addictives est le fait qu’elles sont frites. Cela signifie qu’elles sont chargées de graisses malsaines qui peuvent entraîner une prise de poids. De plus, les pommes de terre elles-mêmes sont riches en amidon, qui est rapidement transformé en sucre dans l’organisme. La combinaison des graisses et du sucre est une recette pour le désastre lorsqu’il s’agit de maintenir un poids sain. Cependant, le véritable coupable de la dépendance aux chips est le sel.

Le sel est responsable du niveau de dopamine dans le cerveau, ce qui peut entraîner des fringales et une alimentation compulsive. Toutefois, si vous essayez de réduire votre consommation de chips, il serait peut-être préférable d’opter pour la variété non salée.

Que peut-on faire contre la dépendance alimentaire ?

Les personnes souffrant d’une dépendance alimentaire consomment des quantités plus importantes de graisses et de glucides. Avec un tel mélange, la dopamine est produite en grande partie par le noyau accumbens, qui est le moteur de la dépendance.

Tout d’abord, optez pour les chips sans sel, ou des chips de fruits sans sucre ajouté, ou encore des chips à base de pois chiche, lentilles, riz, quinoa, … Cette catégorie est considérée comme healthy et accessible en ligne ou dans les grandes surfaces.

Si vous supprimez le sucre, il vous sera plus facile de contrôler vos portions alimentaires. Mais vous devez également supprimer les aliments transformés, d’où provient une grande partie du sucre caché.

Réduisez votre consommation de graisses. Même si vous la réduisez petit à petit, c’est un grand pas en avant. Cela baisse considérablement votre apport calorique, mais aussi la stimulation de votre centre d’appétit.

Mangez beaucoup de légumes, de salades et quelques fruits. Faites attention à certains fruits comme le raisin, les bananes, les mangues, les dattes et les papayes. Ils sont tous riches en sucres. Si vous ne pouvez pas les éviter complètement, contrôlez vos portions pour ne pas en manger trop.

Contrôle des portions.

En plus de modifier la qualité des aliments, vous pouvez réduire les portions que vous consommez. Au lieu de vider sans réfléchir tout un paquet de chips, vous pouvez prendre un petit bol et y verser une partie du paquet de chips. Rangez le sac dans un placard difficile à atteindre. Si vous êtes assis et que vous regardez la télévision, vous pouvez respecter la quantité que vous vous êtes permise sans se précipiter entre les pauses publicitaires pour en ajouter. De cette façon, votre consommation de chips devient plus consciente et plus contrôlée, et vous vous fixez une limite. Avec le temps, vous pourrez remplacer les chips par des aliments moins caloriques comme des tranches de pommes, des bâtonnets de céleri ou des bâtonnets de carotte.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -