9 utilisations inattendues du miel

Le miel n'est pas seulement indiqué en cas de mal de gorge ou de toux. Découvrez 9 applications inattendues du miel pour la santé.

Lorsque vous avez mal à la gorge ou que vous toussez, le miel est l’un des meilleurs remèdes, et le plus savoureux, que la nature puisse vous offrir.

Les premières traces d’apiculture remontent à 2400 avant J.-C., au Caire. Depuis des millénaires, les cultures du monde entier, notamment les Égyptiens, les Grecs, les Romains et les Chinois, ont succombé à cette substance sucrée. Toutes ces cultures l’utilisaient aussi bien en médecine qu’en cuisine. Le miel est couramment utilisé comme édulcorant. Il est composé de 70 à 80 % de sucre, le reste étant de l’eau, des minéraux et des protéines. Il est également utilisé pour soulager les allergies. Mais le miel a bien d’autres usages. Étonnamment, de nombreuses affections pour lesquelles le miel est utilisé sont bien plus graves que le simple mal de gorge.

1. Brûlures

Le miel est utilisé comme pommade pour soigner les brûlures et prévenir les infections depuis des milliers d’années. Les résultats montrent également que le miel peut réduire le temps de guérison des brûlures. Une étude a comparé le miel à un pansement au sulfadiazène d’argent pour les brûlures, et a constaté que le miel rend les plaies stériles en moins de temps, améliore la guérison et ne laisse pas autant de cicatrices que l’autre traitement.

2. Mémoire

Certains disent que le miel peut améliorer la mémoire à court et à long terme, en particulier chez les femmes ménopausées et post-ménopausées. Dans une étude, des femmes ménopausées ayant reçu des traitements au miel de tualang pendant plusieurs semaines ont vu leur mémoire immédiate s’améliorer autant que des femmes ayant reçu un traitement hormonal à base d’œstrogène et de progestérone.

3. Herpès

Des recherches menées à Dubaï montrent que le miel est un traitement topique efficace pour l’herpès oral et génital. Le miel peut guérir les lésions de l’herpès aussi rapidement que les pommades que vous trouvez en pharmacie, et il est encore meilleur pour réduire les démangeaisons.

4. Diabète

Le miel a un indice glycémique inférieur à celui du sucre, ce qui signifie qu’il ne provoquera pas de pics de glycémie comme le sucre. Le miel a également un goût plus doux que le sucre et peut vous aider à utiliser moins d’édulcorant sur les aliments. Cela fait du miel une meilleure option que le sucre. Dans une étude, des chercheurs ont découvert que remplacer le sucre pur par du miel était un moyen efficace de maintenir la glycémie à un niveau stable.

5. Cancer

Le miel est célébré pour ses propriétés antioxydantes, ce qui amène beaucoup à se demander s’il peut aider à prévenir ou à traiter le cancer. Une étude réalisée en 2011 en Iran a examiné comment le miel affecte le carcinome des cellules rénales, un type de cancer du rein. Les chercheurs ont constaté que le miel est efficace pour empêcher les cellules cancéreuses de se multiplier, et ils ont conclu qu’il mérite d’être étudié plus avant en tant que traitement du cancer.

6. Hémorroïdes

Les hémorroïdes provoquent des démangeaisons et des douleurs dans l’anus, ainsi que du sang dans les selles. Elles ne sont jamais amusantes. Si vous êtes à la recherche d’un remède maison, le miel pourrait faire l’affaire. Une étude pilote utilisant un mélange de miel, d’huile d’olive et de cire d’abeille comme traitement topique a révélé que le mélange réduisait considérablement la douleur et les démangeaisons, ainsi que les saignements.

7. Plaies et ulcères

Le miel est utilisé pour panser les plaies depuis des siècles, mais est-il plus efficace que les gels et les compresses ? Les recherches sont mitigées, mais certainement pas contre le miel. Le miel peut stériliser les plaies et favoriser la cicatrisation, mais aussi réduire la douleur, l’odeur et la taille des plaies. Il peut également traiter les bactéries résistantes aux antibiotiques et les ulcères à long terme, ainsi que les plaies après une opération ou des brûlures. D’autres chercheurs s’accordent à dire qu’il peut être efficace, voire supérieure, à d’autres pansements, mais tout dépend de la plaie. Pour les coupures et les plaies profondes, il peut retarder le temps de guérison. Vous ne devriez utiliser le miel qu’après avoir consulté un médecin.

8. Fertilité

Le miel a été loué pour son potentiel à stimuler la fertilité chez les hommes et les femmes, mais les preuves sont mitigées. Deux études distinctes utilisant des rats, menées au Nigeria en 2013, donnent des résultats très différents. Alors que l’une a montré que le miel augmente le nombre de spermatozoïdes des rats mâles, l’autre a montré que trop de miel peut avoir un effet négatif sur la fertilité des rats. Des recherches supplémentaires doivent être menées.

9. Psoriasis

Le psoriasis est une affection cutanée courante qui provoque des rougeurs, des cloques, des démangeaisons et même des lésions. Il est généralement traité avec des crèmes topiques contenant des corticostéroïdes ou de la vitamine D, mais le miel pourrait être plus efficace. Cette étude utilise une fois de plus un mélange de miel, d’huile d’olive et de cire d’abeille. Elle a révélé que la plupart des participants atteints de psoriasis ont constaté une réduction des rougeurs, de la desquamation et des démangeaisons.

À retenir

Le miel peut avoir des utilisations surprenantes. Avec un faible indice glycémique, il est un bon substitut du sucre et peut vous aider à surveiller votre glycémie. Mais si vous souhaitez l’utiliser à des fins médicales, par exemple en l’appliquant sur des plaies ou des peaux irritées, consultez votre médecin.

Sources

Al-Waili, N. S., Saloom, K. S., Al-Waili, T. N., & Al-Waili, A. N. (2006, February). The safety and efficacy of a mixture of honey, olive oil, and beeswax for the management of hemorrhoids and anal fissure: a pilot study. Scientific World Journal, 2(6), 1998-2005

Al-Waili, N. S. (2004, August). Topical honey application vs. acyclovir for the treatment of recurrent herpes simplex lesions. Medical Science Monitor, 10(8), 94-98

Al-Waili, N. S. (2003, December). Topical application of natural honey, beeswax and olive oil mixture for atopic dermatitis or psoriasis: partially controlled, single-blinded study. Complementary Therapies in Medicine, 11(4), 226-234

Dare, W. N., Igbigbi, P. S., & Avqioro, O. G. (2013). The effect of chronic honey intake on sperm parameters and fertility potential in adult male wistar rats. World Applied Sciences Journal, 22(5), 657-661

Gupta, S. S., Singh, O., Bhagel, P. S., Moses, S., Shukla, S., & Mathur, R. K. (2011, September-December). Honey Dressing Versus Silver Sulfadiazene Dressing for Wound Healing in Burn Patients: A Retrospective Study. Journal of Cutaneous and Aesthetic Surgery, 4(3), 183-187

Igbokwe, V. U., Gege-Adebayo, G. I., & Ogbadu, S. (2013). Pure Honey a potent fertility booster: Activities of Honey on sperm parameters in young adult rats. IOSR Journal of Dental and Medical Sciences, 9(6), 43-47. Retrieved from

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -