Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Les composés du saumon peuvent réduire le cholestérol et les risques de maladies cardiaques

ne nouvelle étude nutrimétabolomique met en évidence les composés spécifiques présents dans le saumon qui sont associés à une amélioration des indicateurs de santé cardio-métabolique, tels que la réduction du cholestérol

Francois Lehn

Le saumon est un poisson largement apprécié pour ses bienfaits sur la santé, notamment lorsqu’il est consommé dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. Une nouvelle étude nutrimétabolomique met en évidence les composés spécifiques présents dans le saumon qui sont associés à une amélioration des indicateurs de santé cardio-métabolique, tels que la réduction du cholestérol. Cette recherche explore les avantages du saumon dans le contexte d’un régime méditerranéen qui privilégie les huiles et les graisses saines.

Les bienfaits du saumon dans le cadre d’un régime méditerranéen

Le régime méditerranéen est réputé pour ses nombreux bienfaits sur la santé, notamment en ce qui concerne la prévention des maladies cardiovasculaires. Il met l’accent sur les huiles et les graisses saines, telles que l’huile d’olive, et favorise les sources végétales de nutrition, comme les légumes, les fruits et les céréales complètes. Les protéines sont fournies par des sources telles que la volaille, le poisson et les protéines végétales comme les haricots, ainsi que le yaourt et le fromage.

Comparé au régime occidental standard, le régime méditerranéen évite largement les viandes rouges, les sucres, le sel excessif et les graisses malsaines. Dans le cadre de la nouvelle étude, les chercheurs ont réalisé une analyse secondaire d’un essai alimentaire randomisé existant impliquant 41 participants qui ont suivi un régime méditerranéen pendant deux périodes de cinq semaines, avec une pause de quatre semaines entre les deux. Les participants ont consommé deux portions de saumon par semaine pendant les périodes d’intervention alimentaire.

Les composés spécifiques du saumon associés à une meilleure santé cardio-métabolique

L’étude a révélé que le saumon contient 508 composés spécifiques aux aliments, dont 237 métabolites uniques au saumon. Lorsqu’il est consommé dans le cadre d’un régime méditerranéen, le saumon apporte au corps au moins 48 de ces composés, ainsi que 30 métabolites produits pendant la digestion ou d’autres processus chimiques du corps. Quatre de ces métabolites sont associés à des améliorations significatives des indicateurs de santé cardio-métabolique.

Les chercheurs ont enregistré ces indicateurs de santé cardio-métabolique et ont collecté des échantillons de plasma sanguin des participants avant et après l’étude. Ils ont utilisé la métabolomique basée sur la chromatographie en phase liquide couplée à la spectrométrie de masse pour analyser le plasma des participants, ainsi que le saumon et 99 autres aliments consommés dans le cadre d’un régime méditerranéen. Si les chercheurs ont trouvé un composé présent dans toutes les instances de saumon mais pas dans les autres aliments du régime, ils l’ont caractérisé comme un composé spécifique au saumon.

Les bienfaits du saumon sur la santé cardio-métabolique

Les chercheurs ont constaté que deux des composés spécifiques au saumon et deux métabolites étaient associés à une meilleure santé cardio-métabolique, comme en témoignent les indicateurs de santé sanguine des participants à la fin de l’étude. Ces bienfaits cardio-métaboliques comprenaient des réductions du cholestérol total, du cholestérol LDL, des triglycérides et de l’apolipoprotéine B, qui est un indicateur de maladie cardiaque.

Cette étude, publiée dans le Journal of Nutrition, suggère que le saumon peut être un choix bénéfique pour les personnes qui souhaitent améliorer leur santé cardio-métabolique. Cependant, il est important de noter que cette recherche est basée sur une analyse spécifique des composés présents dans le saumon et des réactions métaboliques du corps. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats et mieux comprendre les mécanismes sous-jacents.

Nutrimétabolomique : la nouvelle approche de recherche alimentaire

La nutrimétabolomique est une méthode de recherche innovante qui vise à étudier les nutriments alimentaires et leurs effets sur le métabolisme du corps. Elle combine des techniques analytiques avancées, telles que la chromatographie en phase liquide couplée à la spectrométrie de masse, pour analyser les métabolites présents dans le plasma sanguin ou les tissus corporels. Cette approche permet d’identifier les composés spécifiques associés à certains aliments et d’étudier leur impact sur la santé.

Les études nutrimétabolomiques ont révélé la présence de divers composés bioactifs dans des aliments tels que l’huile d’olive, l’orge, le quinoa et le boulgour. Ces composés, comme les acides phénoliques et l’acide oléique, sont associés à des bienfaits pour la santé tels que des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et cardiovasculaires.

Cependant, certains experts remettent en question l’importance de cette approche métabolomique dans le contexte de la nutrition et de la santé. Cette recherche réduit les aliments à des molécules infiniment petites qui peuvent ou non avoir un effet sur la santé. Cette approche ne tient pas compte des différences individuelles de biochimie, de génétique, d’âge, de sexe, de conditions médicales et de traitements, ainsi que des facteurs psycho-socioéconomiques et environnementaux qui influencent la biochimie du corps.

L’approche la plus bénéfique pour la santé consiste à adopter une alimentation variée et équilibrée, en accordant une attention particulière à la diversité des aliments consommés plutôt qu’aux composés spécifiques qu’ils contiennent. La santé est bien plus que l’alimentation, et l’idée selon laquelle une alimentation parfaite garantit une santé parfaite est une illusion. Un hyperfocus sur les « bons » et les « mauvais » aliments peut avoir des conséquences néfastes sur la relation des individus avec la nourriture.

Autres poissons bénéfiques pour la santé cardiovasculaire

L’étude sur les bienfaits du saumon dans le cadre d’un régime méditerranéen démontre la flexibilité de ce régime, car le saumon est originaire des côtes de l’océan Atlantique Nord et de l’océan Pacifique, loin de la mer Méditerranée. Cependant, il est également élevé en aquaculture dans d’autres endroits.

Le régime méditerranéen comprend une variété d’autres poissons qui ont un profil nutritionnel similaire et sont associés à de nombreux bienfaits pour la santé. Par exemple, les sardines et la truite sont riches en acides gras oméga-3, en particulier en EPA et en DHA, qui sont bénéfiques pour la santé cardiaque. Ils sont également une bonne source de protéines, de vitamine D et de calcium.

Le régime méditerranéen consiste à manger joyeusement différents types de poissons et de fruits de mer, ainsi qu’une grande variété d’autres aliments tels que les légumes, les légumineuses, les céréales complètes, les fruits, les noix, les graines, les olives, les œufs, le yaourt et le fromage. Ce régime est apprécié pour son goût, son effet positif sur le bien-être et sa valeur nutritive. Bien que cela puisse ne pas sembler très scientifique, cela semble fonctionner assez bien pour les personnes vivant dans la région méditerranéenne.

Le saumon est un poisson qui offre de nombreux bienfaits pour la santé, notamment en ce qui concerne la réduction du cholestérol et la prévention des maladies cardiaques. Lorsqu’il est consommé dans le cadre d’un régime méditerranéen, le saumon fournit des composés spécifiques qui sont associés à une meilleure santé cardio-métabolique. Cependant, il est important de noter que la recherche nutrimétabolomique est encore en cours et nécessite davantage d’études pour confirmer ces résultats et mieux comprendre les mécanismes sous-jacents.

Il est recommandé d’inclure le saumon dans une alimentation équilibrée et variée, en accordant une attention particulière à la diversité des aliments consommés. D’autres poissons, tels que les sardines et la truite, peuvent également être bénéfiques pour la santé cardiovasculaire en raison de leur profil nutritionnel similaire. En adoptant une approche globale de la santé, il est possible de prendre des mesures positives pour maintenir un cœur en bonne santé et réduire les risques de maladies cardiaques.

 

5/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi