Les 3 exercices simples qui aident à améliorer sa capacité pulmonaire ?

Certains exercices peuvent aider à améliorer sa capacité pulmonaire. Cela peut réduire l’essoufflement lorsque la capacité pulmonaire est limitée. Les poumons permettent l’échange d’oxygène et de dioxyde de carbone, ce qui est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme.

L’âge, le tabagisme, la pollution et d’autres facteurs peuvent réduire l’efficacité du fonctionnement des poumons. Certains problèmes de santé peuvent restreindre la capacité des poumons, comme la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’asthme. Seul, on peut ne pas être en mesure de modifier la quantité d’oxygène que ses poumons peuvent contenir. Cependant, des exercices de respiration peuvent aider à réduire l’essoufflement causé par une fonction pulmonaire limitée.

Cet article examine trois exercices qui peuvent aider à réduire l’essoufflement chez les personnes souffrant de maladies pulmonaires chroniques ou d’infections respiratoires.

Respiration par les lèvres pour améliorer sa capacité pulmonaire

Les exercices de respiration peuvent aider à améliorer la capacité pulmonaire d’une personne. La respiration par les lèvres peut aider à garder les voies respiratoires ouvertes plus longtemps, facilitant ainsi le flux d’air entrant et sortant des poumons.

Pour faire de la respiration avec les lèvres pincées :

Asseyez-vous bien droit: une bonne posture peut aider à favoriser le mouvement des poumons.
Inspirez profondément par le nez, lentement et de façon contrôlée.
Pincez les lèvres: elles doivent presque se toucher, comme pour embrasser quelqu’un
Expirez par les lèvres pincées: idéalement, l’expiration doit être deux fois plus longue que l’inspiration.
Certaines personnes trouvent particulièrement bénéfique de se concentrer sur le temps. Par exemple en inspirant pendant 5 secondes et en expirant pendant 10 secondes. Il peut être utile de garder une montre qui indique les secondes à proximité.

Pour les personnes qui ne sont pas très actives physiquement et qui n’exercent peut-être pas fréquemment leurs muscles respiratoires, la respiration à lèvres pincées peut présenter des avantages particuliers.

Respiration du ventre pour améliorer sa capacité pulmonaire

Cet exercice permet d’améliorer le taux d’expansion et de contraction des poumons. La respiration abdominale se concentre spécifiquement sur le renforcement du muscle du diaphragme, qui permet à une personne de prendre une respiration profonde.

Pour faire l’exercice :

Posez une main ou un objet léger sur le ventre.
Inspirez lentement par le nez, et notez à quel point l’estomac s’élève.
Expirez par la bouche.
Inspirez par le nez, cette fois en essayant de faire monter l’estomac plus haut que lors de la respiration précédente.
Expirez, et essayez de faire en sorte que chaque expiration soit deux ou trois fois plus longue que chaque inhalation.
Périodiquement, faites rouler les épaules en avant et en arrière et déplacez la tête d’un côté à l’autre pour vous assurer que l’exercice ne contribue pas à la tension dans le haut du corps.

Pour améliorer la fonction pulmonaire, pratiquez la respiration du ventre et la respiration des lèvres pincées pendant environ 5 à 10 minutes chaque jour.

Entraînement par intervalles

En cas d’essoufflement ou de manque de souffle pendant l’exercice, l’entraînement par intervalles peut être une meilleure alternative à l’exercice régulier. L’entraînement par intervalles consiste à alterner entre de courtes périodes d’exercices plus ou moins intenses. Par exemple, on pourrait essayer de marcher à un rythme très rapide pendant 1 minute, puis de marcher plus lentement pendant 2 minutes, en un cycle.De même, on peut effectuer une activité de musculation pendant 1 minute, comme des flexions ou des fentes des biceps, puis marcher à un rythme doux pendant 2 à 3 minutes.

L’entraînement par intervalles donne aux poumons le temps de récupérer avant de les solliciter à nouveau.

Chaque fois que l’exercice provoque un essoufflement, il est bon de ralentir pendant quelques minutes. Il peut être utile de s’entraîner à respirer avec les lèvres pincées jusqu’à ce que l’essoufflement disparaisse.

Conseils pour préserver la santé des poumons

Les exercices ne peuvent pas inverser les dommages causés aux poumons. Mais ils peuvent aider une personne à utiliser ses poumons au maximum de leurs capacités.

Il existe d’autres moyens d’améliorer et de préserver la santé des poumons, tels que:

s’abstenir de fumer
boire beaucoup d’eau
rester physiquement actif
Si une personne présente des symptômes de mauvaise santé pulmonaire, tels qu’un essoufflement lors des activités quotidiennes, des douleurs lors de la respiration ou une toux qui ne disparaît pas, elle doit contacter un médecin.

Plus tôt une personne sera traitée pour ses problèmes pulmonaires, plus le résultat sera favorable.

Quand les exercices respiratoires sont-ils efficaces ?

Tout comme les exercices d’aérobic contribuent à améliorer la santé du cœur, les exercices de respiration peuvent permettre aux poumons de fonctionner plus efficacement.
Les pneumologues recommandent des exercices respiratoires aux personnes atteintes de BPCO et d’asthme car ils aident à maintenir la force des poumons. Une personne doit faire ces exercices lorsqu’elle sent que ses poumons sont en bonne santé, pour renforcer sa force, et poursuivre les techniques si elle se sent essoufflée.

Les exercices de respiration profonde peuvent aider à augmenter la capacité pulmonaire. Par exemple, la respiration profonde peut aider à éliminer le mucus des poumons après une pneumonie, permettant ainsi à plus d’air de circuler. Pour effectuer cet exercice : Respirez profondément 5 à 10 fois, puis toussez fortement deux fois, et répétez.

Si les exercices respiratoires peuvent être bénéfiques pour les personnes présentant des symptômes respiratoires légers, les personnes présentant des symptômes graves peuvent avoir besoin d’une oxygénothérapie ou de l’utilisation d’un ventilateur mécanique.

Toute personne qui s’inquiète de ses symptômes respiratoires doit en parler à un professionnel de la santé.

Sources

Breathing exercises. (2020).

Recovering from pneumonia. (2019).

Respiratory health for better COVID-19 outcomes. (2020).

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -