Règle 60-30-10 : Apprendre à jouer avec les couleurs comme un pro !

La règle 60-30-10 est un principe souvent utilisé en décoration intérieure pour créer un look équilibré et esthétique. Apprenez-en plus !

Choisir la bonne combinaison de couleurs pour votre maison peut sembler décourageant, surtout si vous êtes le type de propriétaire qui n’est pas particulièrement créatif ou expérimenté dans l’utilisation des couleurs – heureusement, il existe un moyen infaillible de s’assurer que vos couleurs s’harmonisent. La règle 60-30-10 est une formule simple que tout le monde peut utiliser pour harmoniser les couleurs dans sa maison. Cet article vous explique comment elle fonctionne et vous donne des conseils et des idées pour l’utiliser efficacement. En suivant ce guide, vous serez en mesure de créer des effets visuels étonnants avec peu d’efforts. Lisez la suite et découvrez la magie qui se cache derrière les critères de la règle 60-30-10 !

Décoration intérieure : en quoi consiste la règle 60-30-10 ?

La règle 60-30-10 est un principe de décoration intérieure qui permet de créer des espaces équilibrés et visuellement attrayants. Cette règle stipule que lors du choix des couleurs et des finitions d’une pièce, 60 % de l’espace doit être occupé par une couleur dominante, 30 % par une couleur secondaire et 10 % par une couleur d’accentuation ou de mise en valeur.

En termes de décoration, cela signifie qu’il faut utiliser la couleur dominante sur les grands meubles tels que les canapés et les fauteuils, ainsi que sur les murs, les tapis, les rideaux et autres grands textiles de la pièce. La couleur secondaire est utilisée pour les petits meubles tels que les tables d’appoint, les poufs, les étagères et les consoles multimédia, tandis que la couleur d’accentuation n’est utilisée qu’avec parcimonie pour ajouter du contraste et de l’intérêt à l’aspect général. Elle peut également être utilisée sur des œuvres d’art ou des accessoires comme les oreillers et les jetés.

L’intérêt de la règle 60-30-10 est qu’elle permet de s’assurer que les couleurs que vous avez choisies s’harmonisent pour créer un look cohérent. Elle permet aussi de s’assurer que votre espace n’est pas trop chargé ou trop décoré ; en vous fixant des limites quant à l’utilisation de chaque nuance individuelle, vous pouvez éviter qu’un élément ne domine un autre. Il est ainsi beaucoup plus facile d’obtenir une esthétique équilibrée qui résistera au temps sans paraître dépassée dans quelques années.

Règle 60-30-10 : quelle couleur pour quel pourcentage ?

Lorsque vous choisissez des couleurs pour chaque catégorie, il est important de sélectionner des couleurs qui se complètent, mais qui offrent tout de même un contraste. Par exemple, si la teinte dominante est un ton chaud comme le jaune ou l’orange, les tons froids comme le bleu et le vert conviennent bien comme accents. La couleur principale est généralement une teinte neutre comme le beige, le gris, le blanc ou le noir, tandis que les couleurs secondaires et d’accentuation peuvent aller des tons de bijoux audacieux aux pastels doux. Afin de maintenir un aspect cohérent dans tout l’espace, il est important que les trois couleurs soient tirées de la même famille générale. Par exemple, si vous choisissez le bleu marine comme couleur primaire et le rose clair comme couleur secondaire, vous pouvez choisir le fuchsia profond comme couleur d’accent.

En outre, les couleurs choisies doivent également s’accorder avec le style général de la pièce. Par exemple, si vous concevez un salon de style industriel, des couleurs sombres, comme le bleu marine, peuvent être utilisées comme teinte principale avec des nuances de gris et de blanc pour les accents.

Pour que votre pièce soit équilibrée et visuellement attirante, utilisez des teintes de la même famille plutôt que de choisir plusieurs couleurs contrastantes. Pour que chaque couleur se détache d’elle-même, choisissez des nuances différentes au sein d’un même groupe de couleurs, comme le rose clair et le rose foncé ou le jaune clair et le jaune moutarde. De plus, ajoutez de la texture à votre palette en incorporant différentes finitions, comme une peinture mate ou des carreaux brillants.

Enfin, lorsque vous sélectionnez la couleur d’accentuation audacieuse qui représentera 10 % de votre palette, assurez-vous de choisir une couleur qui attirera l’attention sans écraser les autres éléments de l’espace. Un vert émeraude vif pourrait être utilisé pour apporter de l’énergie à un salon autrement neutre, tandis qu’un violet royal serait parfait pour ajouter du drame à une chambre à coucher toute blanche.  En appliquant cette règle, en utilisant des textures intéressantes et en variant les tons des couleurs, votre espace présentera un bel intérêt visuel et sera équilibré !

Se limiter à 3 couleurs : bien évidemment que non !

Il est vrai que la règle 60-30-10 est une excellente ligne directrice à suivre, car elle permet de créer un équilibre et une harmonie dans une pièce. Cependant, cette règle peut parfois être transgressée en fonction des préférences esthétiques de chacun.

Il est possible de briser cette règle simple des trois couleurs en ajoutant des couleurs supplémentaires ou même en variant les pourcentages par rapport à l’équilibre typique 60-30-10. Une façon de la briser est de créer un équilibre de quatre couleurs dans le rapport 55-25-10-10 ; où 55 % de la pièce est la couleur dominante, 25 % est secondaire, 10 % est un accent et un autre 10 % d’une autre couleur d’accent. Cette méthode fonctionne bien lorsque l’on souhaite disposer de plusieurs couleurs dans un espace sans que celui-ci soit trop fort ou écrasant.

Lorsque vous ajoutez des couleurs supplémentaires avec des pourcentages plus élevés, veillez à ce que ces couleurs soient relativement atténuées afin qu’elles ne dominent pas votre pièce. Optez plutôt pour des teintes plus douces, comme des nuances pastel ou des tons sourds, qui aideront à créer une cohésion dans l’ensemble de votre espace sans nuire aux éléments de décor ou aux meubles que vous avez choisis. Un autre conseil est de s’assurer que toutes les couleurs choisies sont liées. Soit par la teinte, soit par la saturation, afin qu’elles s’harmonisent en douceur plutôt que de se heurter les unes aux autres, créant ainsi un déséquilibre.

Dans l’ensemble, s’affranchir des règles traditionnelles de la décoration d’intérieur peut être décourageant, mais aussi libérateur s’il est bien fait ! En évaluant correctement la quantité de lumière qui entre dans l’espace que vous concevez et en sélectionnant soigneusement les bonnes couleurs en fonction de leur tonalité et de leur saturation, votre schéma personnalisé rendra votre espace unique tout en offrant un sens de l’équilibre qui est à la fois agréable à regarder et confortable à vivre !

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive