Hémorroïdes : Tout ce que vous devez savoir sur les saignements et les traitements

Les hémorroïdes sont la cause la plus fréquente de saignements rectaux. Voici ce que vous devez en savoir pour prendre les bonnes décisions

Les hémorroïdes sont des veines enflées dans et autour de l’anus et du rectum. Elles peuvent entraîner des saignements, généralement sous forme de petites quantités de sang rouge vif avec les selles. Les saignements surviennent principalement lors d’une poussée pendant une selle. D’autres déclencheurs incluent la diarrhée ou la constipation, le fait de rester assis ou debout pendant une longue période, la grossesse ou le soulèvement d’objets lourds. Les signes de saignements hémorroïdaires comprennent des traces de sang rouge vif sur le papier toilette ou les selles.

Les hémorroïdes peuvent saigner après une selle, en particulier en cas de poussée, lors de diarrhées ou de constipation, après avoir été assis ou debout pendant une longue période, pendant la grossesse ou après avoir soulevé un objet lourd. Les hémorroïdes peuvent rester à l’intérieur du canal anal, mais parfois elles peuvent sortir de l’anus et devenir visibles à l’extérieur du corps. Les hémorroïdes internes et externes peuvent saigner, mais seules les hémorroïdes externes sont douloureuses.

Les hémorroïdes sont la cause la plus fréquente de saignements rectaux. Si les hémorroïdes saignent, une personne peut observer des traces ou des stries de sang rouge vif sur du papier toilette, dans la cuvette des toilettes ou sur les selles. Si le sang est d’un rouge foncé, cela peut indiquer un problème plus haut dans le tractus gastro-intestinal.

Les causes des saignements hémorroïdaires

Les saignements hémorroïdaires peuvent être causés par divers facteurs. Lorsqu’un caillot de sang bloque l’approvisionnement en sang, cela peut entraîner des ulcérations et la mort des tissus hémorroïdaires. Les hémorroïdes thrombosées, qui sont des hémorroïdes avec un caillot de sang, peuvent provoquer des saignements importants et une douleur intense. Dans ce cas, il est important de consulter un médecin.

Traitements médicaux pour les hémorroïdes saignantes

Le traitement médical des hémorroïdes saignantes dépend de la gravité des symptômes, de la taille des hémorroïdes et des traitements déjà essayés.

Les hémorroïdes internes ne nécessitent généralement pas de traitement, tandis que les hémorroïdes externes peuvent être plus graves et nécessiter une intervention médicale.

Voici quelques options de traitement: 

Ligature élastique : Cette procédure consiste à placer un petit anneau à la base d’une hémorroïde interne pour couper son approvisionnement en sang. Les hémorroïdes tombent généralement au bout de 5 à 7 jours.

Sclérothérapie : Cette procédure consiste à injecter des produits chimiques dans l’hémorroïde pour la faire rétrécir. Cela provoque la formation de cicatrices dans les vaisseaux sanguins, ce qui arrête le flux sanguin.

Cryothérapie : Cette procédure consiste à congeler les vaisseaux sanguins, ce qui provoque des cicatrices dans les tissus et bloque le flux sanguin.

Photocoagulation infrarouge : Cette procédure utilise un laser pour endommager les tissus hémorroïdaires, ce qui les fait rétrécir et tomber.

Dans les cas d’hémorroïdes importantes ou volumineuses, ou si les autres traitements n’ont pas été efficaces, une intervention chirurgicale plus invasive peut être nécessaire, telle qu’une hémorroïdectomie, une ligature des artères hémorroïdaires ou une hémorroïdectomie agrafée. Toutes ces procédures visent à ligaturer les vaisseaux sanguins saignants pour qu’ils ne saignent plus.

Remèdes maison pour les hémorroïdes saignantes

Bien que les remèdes maison ne puissent pas résoudre les hémorroïdes saignantes, ils peuvent aider à soulager les hémorroïdes et leurs symptômes. Voici quelques remèdes maison pour soulager l’inconfort et réduire le risque de saignement :

Bain de siège : Un bain de siège est une petite baignoire en plastique qui s’adapte sur le siège des toilettes. Remplir d’eau tiède, environ 40°C, et s’asseoir dedans pendant 10 à 15 minutes peut aider à maintenir l’hygiène et soulager la douleur et l’irritation. Ne rien ajouter à l’eau.

Application de glace : Appliquer des compresses de glace ou de la glace enveloppée dans un tissu sur les zones enflées peut aider à réduire la douleur et l’inflammation des hémorroïdes.

Bons habitudes aux toilettes : Des habitudes aux toilettes qui peuvent aider comprennent : aller aux toilettes dès que l’envie se fait sentir, sans tarder, éviter de trop forcer ou pousser, limiter le temps passé aux toilettes à 3 à 5 minutes, éviter de se frotter excessivement avec du papier toilette.

Consommation d’eau : Une augmentation de la consommation d’eau peut aider à ramollir les selles, les rendant plus faciles à évacuer. Moins de pression pendant les selles donne aux hémorroïdes la possibilité de guérir. Les experts recommandent une consommation d’eau quotidienne de 64 onces liquides ou plus pour les personnes atteintes d’hémorroïdes.

Traitements en vente libre : Les crèmes ou suppositoires contenant des stéroïdes peuvent réduire l’inflammation. Les agents formant des fibres sont plus efficaces lorsqu’ils sont pris le matin et que l’on boit beaucoup de liquides tout au long de la journée. Les émollients fécaux, qui peuvent contenir du polyéthylène glycol ou du docusate, peuvent également être utilisés. Les pommades rectales contenant de l’hamamélis peuvent également être utiles.

Prévention des hémorroïdes et des saignements

Il est possible de prévenir les hémorroïdes et les saignements en adoptant certaines mesures préventives. Voici quelques conseils :

Augmenter l’apport en fibres : Une augmentation de l’apport en fibres alimentaires peut aider à prévenir la constipation et à faciliter les mouvements de l’intestin, réduisant ainsi le risque de développer des hémorroïdes.

Boire beaucoup d’eau : Une hydratation adéquate est essentielle pour maintenir des selles molles et faciliter leur passage.

Faire de l’exercice : L’exercice régulier favorise la santé intestinale et peut contribuer à prévenir les hémorroïdes.

Quand s’inquiéter des saignements hémorroïdaires ?

En général, les saignements hémorroïdaires ne nécessitent pas d’intervention médicale. Cependant, si les saignements persistent, s’accompagnent d’une douleur intense, ou si le sang est d’un rouge foncé, il est important de consulter un médecin, car cela peut être le signe d’une condition plus grave.

Les hémorroïdes sont une affection courante qui peut entraîner des saignements. Dans la plupart des cas, les hémorroïdes peuvent être traitées à domicile avec des remèdes maison et des traitements en vente libre. Cependant, si les saignements persistent ou s’aggravent, il est important de consulter un médecin pour obtenir un traitement approprié. En adoptant des habitudes de vie saines et en prévenant la constipation, il est possible de réduire le risque de développer des hémorroïdes et des saignements.

 

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn