Boire à la prise d’antibiotiques : une pratique à double tranchant

Vous vous demandez si vous pouvez boire de l’alcool tout en prenant des antibiotiques ? C’est une question fréquente qui comporte certains risques. Voici ce que vous devez savoir sur la consommation d’alcool sous antibiotiques.

On pense souvent à tort que l’alcool et les antibiotiques ne font pas bon ménage. Cependant, s’il est vrai que vous devez éviter de boire de l’alcool si vous prenez certains types d’antibiotiques, comme le métronidazole, il est généralement possible de boire sans danger en prenant d’autres types d’antibiotiques. Cela dit, il est toujours préférable de consulter votre médecin ou votre pharmacien avant de consommer de l’alcool en prenant un médicament. La consommation d’alcool pendant un traitement antibiotique peut tout de même augmenter certains risques.

Quel type d’antibiotiques n’interagit pas avec l’alcool ?

Lorsque la plupart des gens pensent aux antibiotiques, ils pensent à des pilules qu’ils prennent pendant une semaine environ pour éliminer une infection. Cependant, il existe de nombreux types d’antibiotiques, et chacun d’entre eux possède ses propres propriétés. Certains antibiotiques, par exemple, interagissent avec l’alcool et il est donc dangereux de boire pendant la prise du médicament. D’autres antibiotiques, en revanche, n’interagissent pas avec l’alcool, ce qui vous permet de garder votre habitude sans se soucier. Alors, quel type d’antibiotique n’interagit pas avec l’alcool ? La réponse est simple : tout antibiotique pris par voie orale (par la bouche) est peu susceptible d’interagir avec l’alcool. Cela inclut les antibiotiques courants comme l’amoxicilline, l’azithromycine et la ciprofloxacine. En effet, ils ne portent même pas d’avertissement spécial sur leur boîte concernant la consommation d’alcool. Le risque d’interactions graves entre l’alcool et les antibiotiques est faible, selon le New York Times.

Sinon, voici les 3 principales raisons pourquoi il est recommandé d’éviter la consommation d’alcool sous traitement antibiotique.

Lorsque vous vous sentez mal, la dernière chose que vous voulez faire est de renoncer à votre verre de vin ou de bière préféré. Cependant, il y a trois raisons principales pour lesquelles il ne faut pas mélanger alcool et antibiotiques.

L’alcool peut interférer avec la façon dont l’antibiotique est absorbé par votre organisme.

Les antibiotiques sont conçus pour tuer les bactéries à l’origine des infections. Néanmoins, ils peuvent également tuer les bactéries bénéfiques qui vivent dans le tractus gastro-intestinal. Cela peut perturber l’équilibre normal des micro-organismes dans l’intestin et entraîner des diarrhées. L’alcool peut ainsi interférer avec la façon dont l’organisme absorbe les antibiotiques. Lorsqu’ils sont pris ensemble, l’alcool et les antibiotiques peuvent réduire l’efficacité de l’antibiotique, ce qui le rend moins apte à combattre les infections. Pour cette raison, il est préférable d’éviter l’alcool pendant la prise d’antibiotiques.

Boire de l’alcool tout en prenant des antibiotiques peut augmenter le risque de développer des effets secondaires.

Puisque les antibiotiques peuvent tuer les bonnes bactéries nécessaires à la digestion et à d’autres fonctions vitales. Ce processus permet aux mauvaises bactéries de se développer sans contrôle, ce qui entraîne des effets secondaires comme la diarrhée, les nausées et les vomissements. La consommation d’alcool pendant la prise d’antibiotiques peut augmenter le risque de développer ces effets secondaires. L’alcool peut interférer avec la façon dont l’organisme absorbe et métabolise les médicaments. Par conséquent, il peut augmenter les niveaux d’antibiotiques dans le sang, ce qui peut entraîner une augmentation des effets secondaires. En outre, l’alcool peut contribuer à la déshydratation, ce qui peut également aggraver les effets secondaires des antibiotiques. Pour ces raisons, il est recommandé de supprimer l’alcool pendant la prise d’antibiotiques.

La combinaison de l’alcool et des antibiotiques peut impacter vos fonctions cognitives.

La combinaison d’alcool et d’antibiotiques peut entraîner des troubles cognitifs, selon une nouvelle étude. Les recherches, menées par une équipe de scientifiques de l’université de Southampton, ont révélé que les deux substances peuvent interagir et perturber le fonctionnement de certaines cellules du cerveau. Cela peut entraîner des symptômes tels que des pertes de mémoire, des difficultés de concentration et une altération de la prise de décision. L’auteur principal de l’étude a averti que les résultats ne devaient pas être considérés comme une raison d’éviter complètement la consommation d’alcool, mais que les gens devaient être conscients des risques potentiels. Il a ajouté que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer le lien entre l’alcool et les troubles cognitifs, et pour identifier les types d’antibiotiques les plus susceptibles de causer des problèmes. Dans l’intervalle, il a suggéré aux personnes qui prennent des antibiotiques de limiter leur consommation d’alcool.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.