Avoir mal la nuit plus que le jour, comment expliquons-nous ce phénomène ?

Avez-vous déjà remarqué que votre douleur semble être plus intense la nuit ? Vous n’êtes pas en train d’imaginer des choses ! Il est vrai que nous avons tendance d’avoir du mal la nuit plus que jour. Voici les explications approuvées par un spécialiste de la douleur.

Dans cet article, un algologue nous accompagne pour nous donner plusieurs raisons pour lesquelles nous pouvons ressentir de la douleur au milieu de la nuit. Si vous n’avez jamais entendu parler d’un algologue, c’est un médecin spécialiste en douleurs chroniques qui a suivi une formation qualifiée et peut remplir plusieurs missions et prendre en charge le patient selon son état de santé et sa situation. L’algologue intervient quand la cause de la douleur n’est pas identifiée. Après un long questionnaire, il permet de faire un diagnostic sur le plan psychologique et médical du patient, à savoir ses antécédents, ses habitudes, l’intensité de la douleur et d’autres critères spécifiques pour mieux accompagner le patient à se rétablir.

Les douleurs nocturnes expliquées d’un point de vue algologique.

Raison n°1 :

Notre corps est plus détendu la nuit. Lorsque nous nous couchons pour nous endormir, notre corps est dans un état de relaxation. Cela peut conduire à une augmentation du flux sanguin et de l’inflammation, ce qui peut à son tour entraîner une augmentation des niveaux de douleur.

D’une part, la gravité fait que les fluides s’accumulent dans nos articulations pendant la nuit, ce qui entraîne des inflammations et des douleurs. De plus, la température du corps a tendance à baisser la nuit, ce qui provoque une contraction des muscles et des tendons et une pression supplémentaire sur les articulations.  Si vous souffrez de douleurs chroniques, ces facteurs peuvent être particulièrement problématiques.

Raison n° 2 :

Nous sommes peut-être moins enclins à la distraction la nuit, ce qui signifie que nous sommes plus concentrés sur la douleur que nous ressentons.

La nuit, il y a moins de distractions autour de nous pour nous faire oublier la douleur que nous ressentons. Cela signifie que nous sommes plus susceptibles de nous concentrer sur la douleur et de la ressentir plus intensément que pendant la journée. Si vous avez des problèmes de douleur la nuit, essayez de trouver une forme de distraction : écoutez de la musique, lisez un livre ou regardez la télévision. Tout ce qui pourra vous distraire, vous aidera justement à oublier la douleur et à vous endormir plus facilement.

Raison n° 3 :

Notre tolérance à la douleur est généralement plus faible la nuit. Pour beaucoup d’entre nous, notre tolérance à la douleur est plus faible la nuit que le jour. Cela signifie que même si le niveau de douleur que nous ressentons est le même que pendant la journée, il sera pire la nuit parce que nous sommes moins capables de le tolérer. Si vous avez mal la nuit, essayez de prendre un médicament en vente libre comme de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène avant de vous coucher pour soulager la douleur.

Raison n°4 :

Nous avons tendance à être plus sédentaires la nuit. Nous ne bougeons pas autant, et notre corps a donc la possibilité de ressentir réellement la douleur. De plus, notre corps libère davantage de cortisol la nuit. Cette hormone du stress peut augmenter l’inflammation et aggraver la douleur.

Voici les remèdes efficaces recommandés par un algologue.

Vous êtes-vous déjà réveillé au milieu de la nuit avec des articulations douloureuses, pour constater que la douleur s’est dissipée au matin ?

Si vous avez réussi à déterminer une des raisons qui provoquent cette gêne nocturne, sachez que vous êtes au milieu du chemin du rétablissement. Des simples remèdes peuvent faire une large différence et vous aider à retrouver votre sommeil.

Les meilleurs remèdes contre les douleurs nocturnes sont :

  • Le glaçage de la zone affectée pendant 20 minutes à la fois.
  • L’utilisation d’un coussin chauffant sur le réglage le plus bas durant 20 minutes.
  • La prise d’analgésiques en vente libre comme l’ibuprofène.
  • Faire des étirements qui sollicitent la zone douloureuse avant de vous coucher.
  • Éviter les activités intenses qui peuvent aggraver la douleur.
  • Maintenir une bonne posture pendant le sommeil.

En suivant ces recommandations, les personnes peuvent trouver un soulagement à leurs douleurs nocturnes.

À savoir :

La meilleure posture pour dormir est sur le dos, la tête légèrement surélevée. Cela permet de réduire la pression sur la colonne vertébrale et de prévenir des problèmes tels que les reflux acides. En outre, il est préférable de garder les jambes et les hanches à un angle de 90 degrés pour éviter de solliciter le bas du dos. Si vous dormez sur le côté, veillez à choisir un oreiller suffisamment épais pour soutenir votre cou et votre tête. Enfin, évitez de dormir sur le ventre si possible, car cela peut entraîner des douleurs dans le bas du dos.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -