Yoga, Taï-Chi, Omega-3: ces approches complémentaires qui soulagent l’arthrite

L’arthrite, ou polyarthrite rhumatoïde (PR), peut être prise en charge par les traitements classiques, médicaments, physiothérapie et, si nécessaire, chirurgie. Mais certains changements de style de vie et approches complémentaires peuvent aider à mieux vivre son arthrite. Certaines approches complémentaires, qui ne relèvent pas de la médecine occidentale conventionnelle, peuvent apporter un soulagement supplémentaire.

Changements de mode de vie, exercices pour atténuer les symptômes de la PR

Les changements de mode de vie et les traitements à domicile permettent de réduire les symptômes de la PR et d’améliorer le fonctionnement des articulations.

Si vous souffrez de PR, il est important de rester actif ; si vous ne le faites pas, vous risquez de connaître une instabilité articulaire accrue, car les muscles autour de vos articulations s’affaiblissent et vos tendons et autres tissus mous s’enflamment. En fait, l’exercice est considéré comme un aspect essentiel du traitement de la PR, et consiste généralement en des exercices de souplesse, d’amplitude de mouvement, d’aérobic et de musculation. L’activité physique doit être équilibrée avec le repos, qui peut aider à réduire l’inflammation des articulations et les symptômes associés de douleur, de raideur et de gonflement.

Faire face aux poussées de polyarthrite rhumatoïde

Pour atténuer les poussées d’inflammation, vous pouvez essayer d’utiliser :

– des traitements thermiques, tels que des compresses ou des bains chauds, pour apaiser les articulations raides et les muscles fatigués, ou des traitements par le froid pour les douleurs aiguës
– Onguent topique en vente libre
– Des appareils orthopédiques spécialisés ou des attelles qui soutiennent les articulations et leur permettent de se reposer
– Des dispositifs d’auto-assistance, tels que des tirettes de fermeture éclair et des chausse-pieds à long manche, pour soulager les articulations lors des activités quotidiennes
Il est également important de maintenir un état émotionnel sain. Bien qu’il n’y ait aucune preuve que le stress en lui-même puisse causer de l’arthrite rhumatoïde, il peut affecter la gravité de vos symptômes et de votre douleur.

Des techniques de relaxation, des exercices de visualisation, de respiration type Cohérence cardiaque, peuvent vous aider à gérer le stress inévitable de la vie avec la polyarthrite rhumatoïde.

Le tai-chi et le yoga pour réduire les symptômes de la PR

Le tai chi, qui est une forme d’exercice à faible impact, semble être sans danger pour la PR et n’exacerbe pas les symptômes de la PR. Bien que le tai-chi ne réduise pas les symptômes de la PR liés à l’inflammation, une étude publiée en novembre 2016 dans la revue Canadian Family Physician a révélé que cette pratique peut apporter certains bienfaits pour la dépression et l’anxiété, les maladies pulmonaires, la fibromyalgie et les douleurs lombaires, autant de problèmes que les personnes atteintes de PR peuvent également rencontrer.

Certaines études individuelles ont montré que le yoga peut aider les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde en améliorant la fonction physique, en augmentant la force de préhension et en réduisant l’inflammation, notamment en diminuant le nombre d’articulations sensibles et enflées. Ces études ont également montré que certaines formes de yoga peuvent réduire la douleur, le handicap et la fatigue, et améliorer la santé, l’humeur et la qualité de vie.

Et dans une étude indienne publiée en février 2019 dans la revue Restorative Neurology and Neuroscience, les chercheurs ont découvert que la pratique du yoga cinq jours par semaine pendant deux mois peut réduire de manière significative la gravité des symptômes physiques et psychologiques de la PR.

Si vous décidez d’essayer le yoga pour la PR, évitez le yoga Bikram et les autres formes de yoga à haute intensité.

Omega-3, Curcuma et Coenzyme Q10 pour améliorer les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Il est important de discuter des compléments alimentaires avec votre médecin avant de les commencer. De nombreux compléments alimentaires ont été proposés pour le traitement de la PR, et les recherches suggèrent que certains d’entre eux semblent prometteurs.

Les omega-3

L’huile de poisson, par exemple, contient des niveaux élevés d’acides gras oméga-3, et des études ont suggéré que cette substance pourrait aider à soulager les articulations sensibles et les raideurs matinales, réduisant ainsi le besoin de médicaments anti-inflammatoires. Une étude publiée en janvier 2017 dans la revue Nutriments a montré que les compléments d’huiles marines (toutes les huiles d’origine marine, y compris celles provenant de poissons entiers) peuvent aider à réduire la douleur chez les patients atteints de PR.

Les huiles végétales qui peuvent aider à atténuer les symptômes

Les huiles végétales, telles que les graines de cassis, l’onagre et les graines de bourrache, peuvent également être bénéfiques car elles contiennent des acides gras oméga-6 – en particulier l’acide gamma-linolénique, ou AGL. Un article publié dans la Cochrane Review a révélé que ces huiles, en plus des acides gras oméga-3, améliorent probablement la douleur, peuvent améliorer le fonctionnement et n’augmentent probablement pas les effets secondaires indésirables chez les personnes atteintes de PR.

Le curcuma

Les recherches ont montré que la curcumine, un composant actif majeur du curcuma, a également des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent la rendre utile pour la PR et de nombreuses autres affections. Une étude publiée en août 2016 dans le Journal of Medicinal Food a révélé qu’il existe des preuves scientifiques que la curcumine pourrait aider à soulager la PR. Comme la curcumine est rapidement éliminée de l’organisme, plusieurs formulations existent sur le marché pour augmenter sa biodisponibilité, c’est-à-dire la quantité de la substance qui circule dans l’organisme. La curcumine est généralement sans danger, mais comme toujours, parlez-en à votre médecin avant de la prendre.

Coenzyme Q10

En outre, une étude publiée en août 2019 dans la revue Clinical Rheumatology a révélé que la coenzyme Q10, un nutriment naturellement présent dans l’organisme et également disponible sous forme de complément, pourrait aider à réduire le gonflement et la sensibilité des articulations chez les personnes atteintes de PR.

D’autres substances naturelles font actuellement l’objet d’études :

Extrait de grenade
Boswellia
Ginger
Le thé vert
Cannelle
Valériane