Syndrome de Ramsay Hunt : Ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce que le syndrome de Ramsay Hunt ?

Le syndrome de Ramsay-Hunt est une affection qui peut survenir lorsque le virus de la varicelle et du zona se réactive dans le système nerveux. Cette réactivation peut provoquer un large éventail de symptômes, notamment une paralysie d’un côté du visage, une éruption cutanée et des douleurs. Le syndrome de Ramsay-Hunt peut être très grave, mais il est heureusement assez rare. Cet article vous montre encore plus de détails au sujet de cette infection.

Pourquoi le virus du zona (VZV) se réactive-t-il ?

Le stress est souvent un facteur déclenchant. De nombreuses études ont montré que le stress peut affaiblir le système immunitaire et que les personnes soumises à un stress important sont plus susceptibles de souffrir d’infections que celles qui ne le sont pas. Pour cette raison, on pense que le stress peut être lié aux poussées de zona, et donc au SRH.

Quels sont les symptômes du syndrome de Ramsay-Hunt ?

  • Une éruption ou des cloques dans ou autour de l’oreille, du cuir chevelu ou de la ligne des cheveux. Les cloques peuvent également apparaître à l’intérieur de la bouche.
  • L’éruption/les cloques sont généralement douloureuses avec une sensation généralisée de brûlure sur la zone affectée.
  • Faiblesse du côté affecté de votre visage, ce qui entraîne un affaissement des muscles faciaux.
  • Difficulté à fermer l’œil ou à cligner des yeux du côté affecté.
  • Altération du goût sur la moitié de la langue concernée.
  • Perte de l’expression faciale du côté affecté.
  • Difficulté à manger, à boire et à parler en raison de la faiblesse de la lèvre et de la joue du côté affecté.
  • Douleur à l’oreille, au visage ou à la tête.
  • Perte de l’audition du côté affecté
  • Étourdissements/vertiges
  • Acouphènes (bourdonnements d’oreille) du côté concerné.
  • Dans certains cas, la gorge peut aussi être affectée directement ou indirectement par le nerf vague.

Peut-on attraper le syndrome de Ramsay-Hunt (SRH) d’une personne infectée ?

Vous ne pouvez pas attraper le SRH d’une personne infectée. Les personnes non immunisées contre la varicelle peuvent contracter la varicelle au contact d’une éruption ou d’une cloque ouverte sur une personne atteinte du SRH.

Comment le syndrome de Ramsay-Hunt est-il diagnostiqué ?

Le diagnostic se révèle souvent délicat à établir étant donné que les symptômes diffèrent d’une personne à l’autre et que ceux du SRH sont semblables à ceux d’autres formes de faiblesse faciale.  Les patients atteints du SRH peuvent ressentir une douleur intense, ce qui permet fréquemment de le différencier d’autres causes de paralysie faciale d’apparition soudaine. Les examens et investigations suivants peuvent être utilisés pour le diagnostic du SRH :

  • Une anamnèse approfondie par votre médecin généraliste.
  • Examen de la fonction du nerf facial (comme la fermeture des yeux).
  • Un examen physique complet, y compris de l’oreille.
  • Des analyses de sang pour mesurer la présence d’anticorps contre le virus varicelle-zona responsable du SRH.
  • Des tests auditifs.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) pour identifier les zones d’inflammation le long du trajet du nerf facial et exclure toute autre cause de vos symptômes.

Des études de conduction nerveuse peuvent évaluer la fonction du nerf facial. Il ne s’agit pas d’un diagnostic, mais il indique le degré d’atteinte du nerf facial.

L’électromyographie peut également montrer si le nerf facial est endommagé, mais, là encore, elle ne permet pas de poser un diagnostic spécifique ni de déterminer la raison de l’endommagement.

Quel est le traitement du syndrome de Ramsay-Hunt ?

  • Traitement rapide (idéalement dans les trois jours suivant l’apparition des symptômes) avec un médicament antiviral.
  • Un traitement rapide avec un court traitement de stéroïdes à forte dose est par ailleurs recommandé.
  • Antidouleurs.
  • Lubrifiant oculaire pour l’œil sans clignement (sans conservateur si utilisé plus de quatre fois par jour).

Quel type de guérison peut-on espérer ?

  • En cas de traitement antiviral effectué dans un délai de 72 heures à compter de l’apparition des symptômes, près de 70 % des patients se remettent quasiment entièrement de l’infection.
  • Si le médicament antiviral n’est pas administré dans ce délai, la probabilité d’un rétablissement complet est réduite à 50 %.
  • Plus les lésions sont graves, plus le rétablissement est long et plus les chances de retrouver une fonction normale sont faibles.
  • Si l’atteinte du nerf est légère, la guérison devrait intervenir en quelques semaines.
  • La récupération suit un schéma similaire à celui de la paralysie de Bell. Toutefois, les symptômes du syndrome de Ramsay-Hunt ont tendance à être plus graves que ceux de la paralysie de Bell.
* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -