Sommes-nous prêts à changer notre perception des jeux vidéo ?

Il ne fait aucun doute que les jeux vidéo sont une forme dominante de divertissement de nos jours. La popularité des consoles de jeu a entraîné une augmentation du nombre de personnes qui jouent aux jeux vidéo. La majorité d’entre nous considèrent que c’est une forme de divertissement sans intérêt. D’autres les ont classés dans la liste noire des moyens de divertissement intitulés « violents et addictifs ».

Et s’ils pouvaient être réellement utiles ? De plus en plus de recherches montrent que les jeux vidéo pourraient avoir ce potentiel. Sommes-nous donc prêts à changer notre perception des jeux vidéo ? Sommes-nous prêts à les considérer comme un moyen de divertissement constructif ? Examinons cela de près !

Les jeux vidéo peuvent changer la perception de la vie réelle chez les joueurs ?

Ce n’est un secret pour personne que les jeux vidéo deviennent de plus en plus réalistes. Grâce au développement des nouvelles technologies, les joueurs peuvent s’immerger dans des mondes virtuels qui ressemblent à s’y méprendre à des mondes réels. Mais ce réalisme accru peut-il avoir un effet sur la perception qu’ont les joueurs du monde qui les entoure ?

Certains chercheurs pensent que oui. Des études ont montré que les personnes qui jouent à des jeux vidéo violents sont plus susceptibles de considérer le monde comme un endroit hostile. Elles sont également plus susceptibles de réagir avec agressivité lorsqu’elles sont confrontées à un conflit réel.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que ces études sont corrélationnelles. Ce qui signifie que nous ne pouvons pas dire avec certitude si les jeux vidéo provoquent ces changements de perception ou si les personnes qui ont tendance à être agressives sont simplement plus attirées par les jeux violents. Quoi qu’il en soit, il est clair que les jeux vidéo peuvent avoir un impact significatif sur notre façon de voir le monde.

Est-il temps de changer notre avis sur la nomination des jeux vidéo ?

Pour beaucoup d’entre nous, la première fois que nous avons été exposés aux jeux vidéo, c’était sous la forme de graphiques 8 bits grossiers et de signaux sonores émanant d’un petit téléviseur. Nos parents nous ont dit que ces jeux étaient mauvais pour notre santé mentale. Et nous les avons donc évités autant que possible.

Cependant, à mesure que les jeux vidéo sont devenus plus sophistiqués. Nous avons commencé à les voir sous un autre jour. L’amélioration des graphismes et du son les rendait plus immersifs. Par conséquent, nous avons commencé à voir le potentiel de leur utilisation comme forme de divertissement. Nous avons également commencé à comprendre que les jeux vidéo pouvaient avoir des effets positifs sur la santé mentale. Notamment en réduisant le stress et l’anxiété. Notre compréhension des jeux vidéo a évolué. Tout comme notre perception de leur impact sur la santé mentale.

Plusieurs études récentes ont approuvé ce changement.

Selon une étude récente publiée dans la revue Nature, jouer à des jeux vidéo peut améliorer la vue. L’étude, menée par une équipe de chercheurs de l’université de York, a montré que les joueurs qui jouaient à des jeux vidéo d’action pendant seulement une heure par jour avaient une meilleure vision que ceux qui ne jouaient pas du tout. Les participants à l’étude ont été invités à jouer à un jeu d’action ou à un jeu de contrôle pendant 30 minutes par jour, cinq jours par semaine, pendant huit semaines.

À la fin de ces huit semaines, les joueurs qui avaient joué à un jeu d’action avaient une vision nettement meilleure, que ceux qui avaient joué au jeu de contrôle. Les chercheurs pensent que le rythme rapide du jeu d’action a contribué à entraîner les yeux des joueurs à suivre plus efficacement les objets en mouvement.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une étude, elle suggère que la pratique des jeux vidéo présente des avantages.

Une autre étude a été établie sur deux groupes de joueurs. Le premier groupe a joué à un jeu vidéo coopératif et le deuxième a joué à un jeu de stratégie. Durant 2 heures et pendant 3 fois par semaine. Le résultat a démontré que le premier groupe a fait preuve d’une plus grande coopération et d’une plus grande serviabilité dans ses interactions sociales ultérieures. Quant au deuxième groupe, il a amélioré ses performances dans des tâches nécessitant des fonctions exécutives et des compétences en matière de résolution de problèmes. Ce qui nous mène à déduire que les jeux vidéo sont devenus de plus en plus constructifs.

Alors faut-il estimer du temps « recommandé » pour jouer aux jeux vidéo ?

Combien de temps faut-il passer à jouer aux jeux vidéo ? C’est une question qui divise parents et psychologues depuis des années. Alors, quelle est la réponse ?

Selon le Dr Caroline Fisher, psychologue, il n’y a pas de réponse définitive. « Le temps passé à jouer à des jeux vidéo est moins important que la qualité des jeux auxquels on joue », explique-t-elle. « Certains jeux peuvent en fait être bénéfiques pour les enfants, en leur apprenant à résoudre des problèmes et en les aidant à se développer socialement. »

Ainsi, plutôt que de se concentrer sur le temps que votre enfant passe à jouer. Le Dr Fisher recommande de regarder de plus près le type de jeux auxquels il joue. Si vous êtes préoccupé par le contenu ou le niveau de violence d’un jeu particulier, parlez-en à votre enfant et aidez-le à trouver d’autres options. En fin de compte, tant qu’il s’amuse et ne néglige pas d’autres aspects importants de sa vie, quelques heures de jeu par-ci par-là ne devraient pas faire de mal.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -