Pourquoi a t-on les yeux secs en hiver, comment le traiter

Voici ce que l'on peut faire pour traiter les symptômes de la sécheresse oculaire à la maison.

Le temps froid ou venteux et le chauffage intérieur peuvent entraîner une sécheresse oculaire plus fréquente pendant les mois d’hiver. En fonction de la gravité des symptômes et des médicaments qu’elle prend, une personne peut utiliser des médicaments en vente libre ou sur ordonnance pour traiter la sécheresse oculaire. La sécheresse oculaire est une affection courante qui peut nuire à la qualité de vie d’une personne. Il existe des preuves que les saisons peuvent avoir un impact sur l’apparition de l’œil sec. Les yeux secs en hiver sont courants, mais les gens peuvent généralement les traiter avec des remèdes maison et des soins personnels. Parfois, cependant, la sécheresse oculaire peut nécessiter une intervention médicale.
Voici ce que l’on peut faire pour traiter les symptômes de la sécheresse oculaire à la maison.

Causes de la sécheresse oculaire en hiver

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut avoir les yeux secs tout au long de l’année. Cependant, certaines raisons sont spécifiques aux mois d’hiver. Il s’agit notamment de facteurs tels que la météo et le chauffage. Par exemple, le froid et les vents forts qui soufflent sur le visage peuvent provoquer un assèchement des yeux. Le chauffage intérieur peut également être une cause de sécheresse oculaire, et il est probable que les gens utilisent leur chauffage plus souvent pendant les mois les plus froids.

Parmi les symptômes de la sécheresse oculaire, citons les suivants:

– des démangeaisons
– douleurs
– granuleux
– rouges
– sensibles à la lumière
Une personne souffrant de sécheresse oculaire peut également avoir une vision floue et des yeux plus larmoyants que d’habitude.

Quelques raisons générales pour lesquelles une personne peut avoir les yeux secs sont les suivantes

– leurs glandes ne produisent pas assez de larmes pour garder les yeux humides
– les larmes s’assèchent trop rapidement
– leurs larmes ne gardent pas leurs yeux humides assez efficacement

Médicaments

Certains médicaments peuvent provoquer une sécheresse oculaire. Cependant, il est important de ne pas arrêter de prendre les médicaments prescrits sans avis médical. Il peut exister des alternatives qui n’entraînent pas de sécheresse oculaire. Il se peut aussi qu’il soit plus avantageux de traiter la sécheresse oculaire que de changer de médicament. Quoi qu’il en soit, les personnes devraient consulter le médecin qui leur a prescrit leur médicament au sujet de tout effet secondaire qu’elles pourraient ressentir.

Traitement de la sécheresse oculaire

Les médecins peuvent recommander diverses options de traitement, en fonction de la cause et de la gravité de la sécheresse oculaire. Les traitements peuvent également varier selon que la sécheresse oculaire est liée ou non à des allergies.

Médicaments en vente libre

Un médecin peut suggérer des médicaments en vente libre tels que les larmes artificielles. Ces gouttes oculaires, qui imitent les larmes naturelles pour aider à lubrifier les yeux, peuvent être obtenues sans ordonnance. Il existe de nombreux types de gouttes ophtalmiques qu’une personne peut acheter, et les gens devraient en essayer une variété pour déterminer quelle option fonctionne le mieux pour eux. Il existe également des options spécifiques pour les personnes qui portent des lentilles de contact et pour celles qui doivent utiliser des gouttes ophtalmiques très fréquemment au cours de la journée.

Médicaments sur ordonnance

Si une personne a besoin d’utiliser des gouttes ophtalmiques plus fréquemment que ce qui est indiqué sur l’étiquette des gouttes en vente libre, elle peut avoir besoin de gouttes ophtalmiques sur ordonnance. Un médecin peut recommander les gouttes ophtalmiques adaptées à la situation de la personne.

Humidificateurs d’intérieur

Parfois, la sécheresse oculaire est due à un manque d’humidité dans l’air. L’utilisation d’un humidificateur peut y remédier. Cependant, les personnes qui utilisent des humidificateurs doivent veiller à les nettoyer régulièrement pour éviter l’accumulation de bactéries, qui peuvent provoquer une irritation des yeux. Si une personne n’a pas accès à un humidificateur, placer une casserole d’eau près d’un chauffage ou d’un radiateur pour obtenir un effet similaire.

Les pommades pour les yeux

Ces pommades, qui constituent une alternative aux gouttes ophtalmiques, sont disponibles en vente libre ou sur ordonnance. Les pommades ophtalmiques sont plus épaisses que les gouttes ophtalmiques et peuvent donc, dans certains cas, provoquer une vision floue. Il est donc préférable de les appliquer la nuit.

Compresses chaudes

Un autre remède maison qu’une personne peut essayer pour soulager ses symptômes de sécheresse oculaire est une compresse chaude. Pour ce faire, il faut tremper un gant de toilette propre dans de l’eau tiède, mais pas chaude, et l’appliquer sur la zone de l’œil pendant environ 10 minutes.

Chirurgie

Dans certains cas rares, les paupières inférieures sont trop lâches, ce qui peut entraîner un écoulement trop rapide des larmes. Dans ces cas, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour ajuster les paupières.

Comment prévenir la sécheresse oculaire

Il existe des changements de style de vie et d’autres méthodes qu’une personne peut essayer pour aider à prévenir la sécheresse oculaire en hiver. Il s’agit notamment de

– Cligner des yeux souvent : Les personnes doivent veiller à cligner régulièrement des yeux pour s’assurer que leurs larmes lubrifient bien les yeux.

– Éviter les sèche-cheveux : L’utilisation de sèche-cheveux peut augmenter le risque de sécheresse oculaire.

– Utiliser moins souvent le chauffage intérieur : Les gens doivent essayer de garder leur maison aussi fraîche que possible afin que le chauffage ne dessèche pas leurs yeux.

– Éviter de fumer : Les personnes peuvent envisager d’arrêter de fumer et d’éviter de côtoyer des fumeurs, car la fumée de cigarette peut irriter les yeux et provoquer leur dessèchement.

– Porter des lunettes de protection : Le port de lunettes enveloppantes ou de lunettes de protection peut aider à protéger les yeux du vent et des autres intempéries hivernales.

– Limiter le temps passé devant l’écran : Souvent, lorsque les gens passent beaucoup de temps à regarder des écrans, ils clignent moins des yeux. Cela peut entraîner un assèchement des yeux.

– Boire beaucoup d’eau : Cela permet de rester hydraté et, par conséquent, de prévenir la sécheresse oculaire.

 

Quand contacter un médecin

Il existe de nombreuses choses qu’une personne peut faire à la maison pour aider à soulager la sécheresse oculaire sans nécessiter d’intervention médicale.
Toutefois, une personne doit consulter un médecin si elle:

– a essayé des remèdes maison pendant quelques semaines et n’est toujours pas soulagée

– constate des changements inquiétants dans sa vision, comme une perte de vision

– la sécheresse oculaire interfère avec la vie de tous les jours

– soupçonne une cause sous-jacente à leur sécheresse oculaire.

De nombreuses raisons sous-jacentes peuvent être à l’origine de la sécheresse oculaire. En voici quelques-unes :

– la maladie de SjögrenSource fiable

– maladie de la thyroïde

– la meibomianite

– le lupus

– carence en vitamine A

– certaines infections oculaires, comme la blépharite

– certains médicaments

Le médecin sera en mesure d’examiner les causes sous-jacentes et de prescrire des traitements plus puissants susceptibles de résoudre les symptômes de sécheresse oculaire d’une personne.

Il est assez fréquent que les gens souffrent de sécheresse oculaire pendant les mois d’hiver. De nombreux facteurs peuvent en être la cause, notamment le manque d’humidité, l’air intérieur chaud et le vent. La plupart du temps, les gens sont capables d’utiliser des remèdes maison pour traiter leurs symptômes de sécheresse oculaire. Cependant, une intervention médicale peut parfois s’avérer nécessaire.

Source

Causes of dry eye. (2020).


Dry eyes. (2018).


Kumar, N., et al. (2015). Seasonal variation in dry eye.


Kuze, M., et al. (2020). Seasonal variation of intra-ocular pressure in glaucoma with and without dry eye.


 

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -