Ostéoporose : prévenir et enrayer sa survenue

Plus de 22 millions de femmes âgées de 50-84 ans sont affectées par l’ostéoporose en Europe. Des chiffres qui devraient augmenter de près de 23% d’ici à 2025. Les projections donnent un chiffre de 22 millions actuellement qui devrait passer à 34 millions.

Environ 1 femme sur 3 sera confrontée au problème dans sa vie. La femme paie en effet un lourd tribut à l’ostéoporose en Europe. Sur les 3.5 millions de fractures ostéoporotiques enregistrées en Europe, plus de 2/3 concernaient des femmes. 22.000 décès sont attribués aux fractures, dont 50% rien que pour la fracture de la hanche.

Outre le coût humain de la maladie, il ne faut pas non plus négliger les dépenses de santé publique associées, estimées à environ 37 milliards d’euros par an! L’ostéoporose a aussi un impact direct sur la qualité de vie de la femme âgée. Ainsi, le coût total de l’ostéoporose en Europe a été estimé à 1.180.000 QALYs (Quality Adjusted Life Years) perdus, avec les femmes deux fois plus souvent affectées que les hommes.

Les mesures de prévention à adopter pour prévenir l’ostéoporose et l’enrayer

Des mesures préventives comme l’exercice régulier et un apport suffisant de vitamine D sont importants pour la santé osseuse, à tout âge. Ces facteurs deviennent absolument critiques après l’âge de la ménopause.

Du point de vue de l’alimentation, deux principaux facteurs peuvent contribuer à réduire l’apparition de l’ostéoporose:

– Réduire la consommation de viandes rouges.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Les femmes qui adoptent une alimentation de type méditerranéen, riche en huile d’olive et pauvre en viandes rouges, ont une densité osseuse supérieure à celles qui ont une alimentation de type occidental

– Augmenter la consommation de fruits et légumes.

Contrairement aux viandes, la consommation de végétaux comme les fruits et légumes entraîne une alcalinisation (diminution de l’acidité) du sang. Ce qui favorise le maintient du calcium dans les os .

D’ailleurs, plusieurs études ont montré qu’une alimentation riche en végétaux était associée à une plus forte densité osseuse. Les végétaux apportent un contenu élevé en vitamine K. Cette vitamine joue un rôle important dans la stabilisation de la structure des os.

La prévention de l’ostéoporose constitue un autre exemple des bienfaits associés à une alimentation basée sur la consommation abondante de végétaux, combinée à un apport réduit en viandes rouges et une activité physique régulière.